Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Clément Bozec, l’homme qui murmurait à l’oreille des semences potagères

06/05/2018 | Installé depuis à peine deux ans à Lacépède en Lot-et-Garonne, Clément Bozec, 24 ans, cultive 50 hectares de céréales bio et une quarantaine de semences potagères…

Clément Bozec

En août dernier, la rédaction d’Aqui vous faisait découvrir un jeune agriculteur entrepreneur, Clément Bozec, 24 ans, basé à Lacépède, en Lot-et-Garonne. Neuf mois ont passé et nous avons souhaité retourner le voir pour prendre le pouls de son activité. Si le cours des céréales ne permet pas à ce paysan de se dégager un revenu décent, en revanche, pour les semences potagères, il en est tout autrement. « « La fin de saison fut bonne. Je suis dans les clous. Tout le monde est content et la comptable aussi ! ». Rencontre sur ses terres lot-et-garonnaises…

C’est un jeune agriculteur toujours aussi dynamique, toujours autant passionné par son métier « qui n’en est pas un » confie-t-il, que nous avons plaisir à retrouver quelques mois après notre première rencontre, sur ses terres à Lacépède en Lot-et-Garonne. Foisonnant d’idées, sensible aux innovations agricoles et à l’environnement, Clément Bozec est heureux de constater que son bilan d’activité est plutôt positif. « La fin de saison fut bonne. Je suis dans les clous. Tout le monde est content et la comptable aussi ! », précise-t-il, avec un brin d’humour. Des céréales en berne Ce jeune homme de 24 ans cultive 50 hectares de céréales bio ainsi qu’une quarantaine de variétés de semences potagères bio. Mais les céréales ne sont pas véritablement sa priorité. « Je n’arrive pas à me dégager de revenu, les charges étant quasi équivalentes au chiffre d’affaires. En fait, il faudrait que j’en possède 100 pour que ce soit vraiment rentable. » Du reste, sur ses 50 hectares, il vient d’en vendre cinq à un collègue de 37 ans du Biau Germe. « Même si nous ne sommes pas associés je ne suis plus seul sur mon exploitation. Nous allons travailler ensemble c’est ce qui est appelé, dans notre secteur, l’entraide agricole ! » Aussi, il vient d’implanter cinq hectares de blé ancien. Le blé récolté est vendu à un meunier de Galapian pour produire sa farine. « Et, ainsi, j’achète le pain chez lui issu de mon propre blé, c’est plutôt chouette ! » Et Clément Bozec n’est plus un cœur à prendre. Très librement il nous raconte qu’il a rencontré l’âme sœur l’été dernier. Avec cette dernière, prénommée Tiffany, il a pour intention de s’installer en GAEC en 2019. Ainsi, sa compagne deviendrait son associée. Des semences potagères toujours plus nombreuses Des semences potagères Légumes feuille – céleris, épinards, poireaux, …-, des Légumes fruit -aubergines, courgettes, haricots, maïs, …-, des Légumes racines – panais, navets, carottes, céleris, …, Clément Bozec cultive, aujourd’hui, une quarantaine de variétés de semences potagères bio. Cette production est vendue par le biais du site internet de Biau Germe. « Le Biau Germe est un GIE, un groupement d'intérêt économique, basé à Montpezat d’Agenais. Il rassemble onze fermes lot-et-garonnaises soit 23 personnes. » Aujourd’hui, 80 % des semences potagères de Clément sont vendues à des particuliers de tout l’hexagone. Les 20 % restant sont destinés aux maraîchers, revendeurs bio tels que Biocoop, magasins spécialisés ou collectivités comme les mairies. Un engagement véritable avec le Biau Germe Grâce à ce GIE, ce jeune agriculteur peut échanger avec d’autres agriculteurs. « Nous travaillons ensemble de façon juste et équitable. Ainsi, nous mutualisons nos revenus, nous répartissons le travail selon nos compétences. Nos décisions sont prises en commissions, conseils d'administration et assemblées générales par consensus. » Mais, cet engagement n’est pas de tout repos. En effet, des tâches diverses sont à exécuter par chaque membre. « Nous nous devons de nettoyer les graines, tester leur qualité germinative, les ensacher et les envoyer à nos clients. Un travail d’équipe qui amène également à exécuter des missions de secrétariat, de gestion du site, de comptabilité, d'informatique, etc. »
Enfin, ne possédant pas de local, ce jeune agriculteur a pour projet de construire, sur ses terres, un bâtiment de 250 m2, habillé d’une charpente en bois, possédant deux niveaux pour héberger un lieu de séchage et son bureau. Ce bâtiment devrait être opérationnel début 2019.
A noter que Clément Bozec participera à la Journée de l'installation et la transmission agricole qui se tiendra le vendredi 18 mai de 10 h 30 à 18 h, dans le cadre du Salon Régional de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine au Parc des Expositions de Bordeaux.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
11163
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr