Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

10/01/19 : Avec 6,8 millions de passagers et + 9,3% de hausse de trafic, l'Aéroport de Bordeaux conclut une 9ème année de croissance consécutive. En gagnant 576.000 voyageurs supplémentaires, 2018 représente la meilleure année sur la plateforme bordelaise.

10/01/19 : Pour la période des soldes, le réseau des bus de l'agglomération d'Agen fait voyager en illimité sur l’Agglo pour 1,20€ (au lieu de 2,50€). Offre valable les samedis 12, 19 et 26 janvier 2019.

10/01/19 : Fermeture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation en raison de travaux, du jeudi 10 janv 21h au vendredi 11 janv à 6h. Des déviations seront mises en place par la rocade intérieure et la rocade extérieure, via le pont F. Mitterrand.

09/01/19 : Bernard Giraudel, patron charismatique du Vieux Logis, le restaurant étoilé de Trémolat en Dordogne, est décédé ce mercredi. Il a trouvé la mort sur les routes de Dordogne, à l'âge de 93 ans. Il a fait un arrêt cardiaque au volant de sa voiture.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/01/19 | 150 postes à pourvoir à l'aéroport !

    Lire

    Pôle Emploi et l’aéroport de Bordeaux-Mérignac organisent un job dating inédit en partenariat avec la Ville de Mérignac le 31 janvier prochain. 150 postes seront à pourvoir immédiatement autour d’une vingtaine de métiers allant de l’agent d’exploitation au steward, en passant par l’agent de sûreté ou l’agent de piste. L'occasion, CV en main, de rencontrer directement toutes les entreprises de l’aéroport qui recrutent sur terre ou dans les airs ! Commerces, restaurants, loueurs de véhicules, compagnies aériennes, etc. Infos et détails des postes à pourvoir sur : www.pole-emploi.fr

  • 16/01/19 | Le Raid Saint-Martin : volume 2

    Lire

    Le département de la Vienne et le Stade Poitevin Triathlon organisent les 21 et 22 juin 2019 le 2ème Raid Saint-Martin. Cette épreuve sportive, labellisée, festive et culturelle permet de découvrir le 4ème chemin de randonnée lié à Saint-Martin en Touraine et Poitou. Deux formules XL (150km) seront proposées pour cette édition 2019 et un raid de 90 km. Les équipes s’inscriront par 2,3 ou 4 et pourront profiter d’étapes de course à pied, run and bike, VT canoë et course d’orientation.

  • 16/01/19 | Pyrénnées : partenariat Altibus-Air'Py

    Lire

    Présents actuellement au salon Grand Ski à Chambéry, le gestionnaire de l'aéroport Pau-Pyrénées et Altibus en ont profité pour signer un partenariat qui permet de relier par navette l'aéroport Palois à 18 stations de ski des Pyrénées. Ainsi, Altibus s'implante pour la première fois dans les Pyrénées! Les navettes sont proposées au tarif de 15€ l'aller simple, en correspondance avec les vols de Paris Orly, Brest, Caen, Lille et Strasbourg.

  • 16/01/19 | Dartess et Inno'vin main dans la main

    Lire

    Le leader français du conditionnement et de la logistique des vins et spiritueux, Dartess, souhaite devenir un acteur de l'innovation. En rejoignant le cluster INNO'VIN, qui rassemble plus de 150 acteurs viti/vinicoles en Nouvelle-Aquitaine, Dartess met ainsi l'innovation au cœur de son développement, afin de mieux prendre le virage digital. Ce rassemblement d'acteurs de l'innovation permet de s'associer avec des startups, entreprises ou organismes de recherche et mener des expérience concrètes

  • 16/01/19 | La Nouvelle-Aquitaine consommatrice de glyphosate

    Lire

    Alors qu'un sujet d'Envoyé Spécial y est consacré cette semaine, une étude récente enquête réalisée par France Info sur le glyphosate. Trois départements de Nouvelle-Aquitaine figurent dans les territoires où l'herbicide s'est le plus vendu en 2017 : la Charente-Maritime (271 tonnes), la Charente (270,1 tonnes) et la Gironde (248,9 tonnes). Selon cette enquête, qui se base sur les données de l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris), 2017 "représente la troisième année où le produit s'est le plus vendu en dix ans".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Coulisses et prémices du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2018

29/11/2017 | Ce 28 novembre, le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine et le Salon Aquitanima tenaient leurs assemblées générales. L'occasion de poser les premières bases de l'édition 2018.

Salon régional de l'Agriculture d'Aquitaine, du 18 au 26 mai 2013

Comme à son habitude le prochain Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine se tiendra dans le giron de la Foire Internationale de Bordeaux. Une édition organisée du 12 au 21 mai 2018, qui ne profitera donc pas du jeudi férié de l'Ascension mais, en prolongeant les festivités d'un jour, sera au rendez-vous du lundi de Pentecôte. Si les dates sont bien calées, le programme de la grande manifestation agricole, mi-grand public, mi-professionnelle, est encore en cours de construction mais les choses s'affinent peu à peu. La réunion de lundi a ainsi permis aux organisateurs de présenter leurs projets pour 2018, sorte de pré-programme du Salon à venir.

Le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine se veut être la vitrine de l'agriculture régionale. Par conséquent, lorsqu'un secteur de celle-ci est en souffrance, le Salon en vit aussi les conséquences. Cette année, la crainte pèse fortement sur le Concours Bordeaux Vins d'Aquitaine au regard du gel qui a plus que durement frappé le vignoble notamment Bordelais mais pas seulement, au mois d'avril dernier. Alors que le Concours a retrouvé toute sa vigueur l'an dernier avec plus de 4000 échantillons récoltés, après une baisse de volume suite à la petite récolte 2013, « la participation risque de subir une forte baisse en 2018 », prévient Françoise Harrewyn, responsable du pôle vin du Salon de l'agriculture. Une baisse des volumes du millésime 2017, qui risque en réalité de peser sur les 3 prochaines éditions du Concours des vins, puisque les vins en lice peuvent appartenir aux millésimes des 3 derniers années. Cela dit pour les participants, ils pourront, à compter de cette année, s'inscrire et payer en ligne ce qui est une petite révolution dans le monde des concours des vins.

Des partenaires privés de plus en plus présents
Si la nouvelle vient un peu assombrir le tableau, notamment financier du Salon, l'arrivée de nouveaux partenaires privés redonne le sourire aux organisateurs. Une démarche volontaire d'associer des acteurs privés à la manifestation déjà entamée depuis plusieurs années qui porte ses fruits avec notamment des partenariats avec le Groupe Carrefour, le Crédit Agricole, la Coopérative Gamm'Vert ou encore CEVA Santé Animale pour le Salon Aquitanima. Parmi les « petits » nouveaux à la table du Salon 2018, figurent notamment INTERFEL (l'interprofession des fruits et légumes frais), qui permettra de contribuer à la mise en place d'un pôle fruits et légumes renforcé sur l'espace Ferme, ou encore la coopérative laitière Sodiaal, qui permettra, quant à elle, de développer le pôle lait pré-existant.
Autre partenaire déjà présent l'an dernier sur la Ferme, Alliance Forêt Bois. Son retour en 2018 permet d'envisager, là encore, un espace forêt bois plus développé et sans doute enrichi de gros matériel dédié à ce secteur d'activité, à l'image de l'imposante moissonneuse batteuse qui avait été présentée l'an dernier sur le pôle végétal. Des machines imposantes qui attirent beaucoup le public, tout comme l'Innov'show et le pôle machinisme, qui seront renouvelés pour une quatrième édition en 2018. Cela dit, le test de l'espace « serious game » au bilan mitigé ne sera pas reconduit cette année, annonce Elisabeth Uminski, Commissaire en charge de la Ferme.

L'arrivée de ces nouveaux partenaires de taille nationale, est d'autant plus satisfaisantes qu'elle témoigne de la réussite du passage du Salon de l'agriculture Aquitaine en Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine, se félicite Dominique Graciet, Président du Salon et de la Chambre régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Avec la grande région, la manifestation atteint en effet, une taille critique pertinente, pour intéresser la communication de ces acteurs de poids. Une conséquence, d'autant plus plaisante qu'elle n'avait pas vraiment était anticipée en tant que telle par les organisateurs.

Sur le ring de l'Innov'Show chacun peut essayer de conduire ces machines


Education et transmission du goût
Une dimension grande région qui manque encore un peu au Marché des producteurs situé sous le hall 4 de la manifestation, reconnaît Elisabeth Uminski qui en a également la charge. Si ce marché est très apprécié des visiteurs, et du noyau dur des producteurs qui s'y retrouvent chaque année, le souhait pour 2018 est de « parvenir à mobiliser plus de producteurs venant de l'ex Limousin et de l'ex Poitou-Charentes pour y participer ». Autre projet envisagé : la création d'un espace agroalimentaire. Une idée à mettre en relation avec celle de Julien Toueille, commissaire de l'espace Gastronomie, qui souhaite cette année accentuer le lien entre la production et la consommation, avec une action plus forte sur l'éducation et la transmission du goût, au delà de la simple, mais néanmoins dynamique, promotion des nombreux produits et filières de qualité qui marquent notre région.

De nombreuses nouveautés sont également à venir sur la partie Equitaine du Salon. Outre l'organisation d'un circuit technique sur la race Anglo-Arabe en amont du Salon et une première vente « Anglo Event » au côté de Génétiqu'Anglo, qui ont été présentés en octobre dernier à Pau, la prochaine édition du Salon équin sera notamment marquée par « le retour du horse ball, le développement du Jump'In Equitaine dont la première édition a connu un franc succès, ou encore un focus sur les formations, avec la mise en place d'un important pôle dédié » égraine son responsable Pierre-Yves Pose, sans oublier la valorisation des races régionales ou encore le renouvellement d'une vente de chevaux de trait, en partenariat avec la Société française des Equidés de Travail.

Horse-ball au Salon de l'Agriculture


Plus d'échanges directs entre éleveurs et visiteurs
Enfin, concernant plus précisément le Salon Aquitanima, dédié à la génétique bovine et désormais ovine, la Journée Ovine se voit bel et bien pérennisée en 2018. Si la question du renouvellement des générations reste au cœur de cette journée, de même que la promotion des signes de qualité et d'origine de la filière, « la part belle sera faite à la filière lait des Pyrénées, avec notamment une présentation de fromages fermiers des Pyrénées », assure Jean-Pierre Dugat, à la baguette de cette journée au cours de laquelle seront aussi présentées des innovations techniques et technologiques facilitant le travail des éleveurs.

Enfin, sur la partie génétique bovine, présentations et concours de races seront bien sûr toujours les temps forts de la manifestation, ajoutés aux ventes aux enchères des races limousine et bazadaise, lancées récemment mais dont le succès tant auprès des acteurs de l'aval que du public, admiratif, ne se dément pas. Parmi les nouveautés François Rauscher et Pierre Lesparre, les commissaires du Salon Aquitanima, annoncent également une amélioration de la sécurité des visiteurs, pas toujours conscients des dangers avec les animaux, quant aux circulations sur le Salon. Un public avec lequel les éleveurs souhaitent cette année avoir plus d'échanges directs. Une animation tel un quizz, est en cours de réflexion pour pouvoir ouvrir cette discussion de manière simple et ludique. Enfin, déjà présente sous le hall 4 sur le stand du Conservatoire régional des races animales, la vache Bordelaise, tête noire et robe pie (photo ci dessous), pourrait bien elle aussi cette année avoir droit à son tour de piste sur le ring central. Une véritable reconnaissance au côté de ses cousines Blonde, Limousine, Bazadaise, Prim'hostein, Salers, Parthenaise, Charolaise, Jersiaise, et Brune.

Enfin, le Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine 2018 confirmera son rang de lieu de rencontres et de rendez-vous pour les professionnels, à travers de nombreux événements, colloques, conférences ou autre assises. Une dimension qui tendra encore à se renforcer cette année confirme Bruno Millet Commissaire général du Salon dont le budget, présenté ce lundi, pointe à 1,843 M d'euros.

Salon Régional de l'Agriculture d'Aquitaine du 8 au 17 mai 2015

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
54652
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr