Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Euralis renoue avec la rentabilité

12/12/2017 | Après avoir fait le dos rond et serré les boulons, le groupe coopératif qui a du faire face à une nouvelle année difficile, retrouve une timide rentabilité et choisit de voir loin

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc

Ne reniant pas, loin de là, le « contexte assez rude » de l'année écoulée, c'est par la stratégie et la démonstration de la volonté d'aller de l'avant que Christian Pèes et Pierre Couderc, respectivement Président et Directeur général du groupe coopératif Euralis ont démarré l'annuelle présentation presse du bilan financier du Groupe. Les chiffres et faits marquants sont venus après. Parmi eux l'inévitable épizootie aviaire, sans oublier la sécheresse de l'été 2016 ou encore le gel du mois d'avril dernier sur les vignobles du Sud Ouest. Des événements dont le chiffre d'affaires du groupe porte trace enregistrant un recul de 2%. Pour autant, « la rentabilité opérationnelle du Groupe est préservée », souligne le Président.

1,42 Mds €, contre 1,44 Mds € sur l'exercice précédent. Malgré les épreuves accumulées sur l'exercice (du 1er septembre 2016 au 31 août 2017), la baisse du chiffre d'affaires brut du géant coopératif basé à Lescar près de Pau, reste maîtrisée. Même si « les objectifs fixés n'ont pu être atteints », concèdent les responsables. Et pour cause, pour la deuxième année consécutive la grippe aviaire provoque une baisse de 22 M€ du chiffre d'affaires pour les activités liées au canard gras, volaille et nutrition animale. Face à cela des mesures ont été prises par la coopérative « pour la mise en place d'un haut standard de sécurité sanitaire ». Un investissement global de 9,5 M€, « dont 4,5 M€ directement investis par le groupe en soutien aux producteurs et 5 M€ par les producteurs et gaveurs coopérateurs eux-mêmes sur leurs exploitations », indique Christian Pées.

Eviter une propagation tous azimuts
« Nous avons assuré une compensation immédiate et complète des surcoûts auxquels ont pu être exposés nos producteurs, avec la volonté de préserver la rentabilité des élevages pour que les projets d'investissements puissent être portés par les éleveurs gaveurs », précise Pierre Couderc. Des mesures ont également été mises en place sur le transport, ou sur l'organisation de la filière avec la définition de zoning sur le territoire, assurant au niveau de l'arrondissement un meilleur équilibre entre élevage et gavage. Une nouvelle organisation qui vise à  permettre d'éviter une propagation tous azimuts d'un éventuel nouveau virus. Une influenza aviaire qui fait désormais « partie du paysage », concède Pierre Couderc. « De quoi prolonger l'effort avec l'ensemble des acteurs de la filière, via le CIFOG, pour un boulot qui sera forcément de longue haleine », appuie son Président. Pour autant, en signe de confiance dans les dispositifs mis en place, Euralis fait le choix dans ses projections 2017-2018, de ne pas financièrement prévoir un nouveau virus destructeur.

Au rayon des mauvaises nouvelles de l'exercice passé, la sécheresse de l'été 2016, a causé un recul de 11% de la production, soit une baisse de 10 M€ de Chiffre d'affaires sur l'activité de collecte, « le tout dans un contexte qui amorçait une baisse importante des prix », précise Christian Pèes. Et enfin, autre « caprice » du climat, qui aura sans doute encore des conséquences plus importantes en 2018 pour le groupe et ses activités de services viti-vinicoles : le gel tardif sur les vignobles du Sud Ouest, source d'une baisse du chiffre d'affaires de 2 M€...

Compétitivité, innovation et international

Pour autant tout n'est pas si noir. Plusieurs chiffres liés à la rentabilité de la coopérative parviennent tout de même à rester dans le vert. Son résultat net est positif de 1,7 M€ (contre – 6 millions d’euros en 2016), son résultat d'exploitation de 26 millions d’euros, (contre 20 M€ en 2016) et son excédent brut d'exploitation affiche dans une quasi stabilité 48 M€. Une rentabilité retrouvée, grâce notamment au renforcement de la compétitivité qui restera un axe fort de la stratégie du Groupe, souligne Pierre Couderc, qui liste dans ce cadre 3 actions principales que sont « le contrôle des frais de structures, qui représente 3% d'économies chaque année, l'optimisation des achats du groupe, et le renforcement des budgets de R&D et marketing ».
Une innovation, qui est là aussi un axe stratégique "fort et de long terme" d'Euralis qui y consacre déjà 26 M€ investis et promet encore pour les années à venir d'accélerer cette politique qui irrigue les différentes activités du groupe : du pôle semences, avec notamment la création et le succès des maïs hybrides « Dentés Tropicaux », issus d'une décennie de recherche, au pôle alimentaire, avec notamment, la commercialisation d'un magret à la cuisson « inratable », sans oublier le pôle agricole et la démarche « Ferme du futur », où entre prospectives et expérimentations, le groupe tente de répondre aux défis d'une agriculture répondant aux demandes sociétales, aux enjeux climatiques et aux évolutions des modes de productions, avec notamment une belle prise en compte du numérique. Numérique, dont le groupe coopératif a d'ailleurs choisi de faire le thème de son assemblée générale le 9 février prochain.
Enfin troisième axe stratégique fort : l'international, qui couvre déjà 26% du chiffre d'affaires, avec une forte présence en Russie et en Ukraine. Il faut dire qu'en la matière Euralis part sur de bonnes bases puisque sur l'exercice écoulé les ventes de semences de tournesol, ont enregistré une hausse de 31% sur ces 2 pays. Côté alimentaire aussi les chiffres sont bons, puisque malgré la crise aviaire, la marque du Groupe, Rougier, enregistre une croissance des ventes de 13% en Amérique du Nord (40 % sur 3 ans...) ou encore de 80% en Chine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4704
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr