Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Forêt bois : les professionnels en action pour redynamiser la filière dans les Pyrénées-Atlantiques

29/10/2018 | De juillet à octobre, l'interprofession forêt-bois des Pyrénées-Atlantiques organisait ses Assises départementales. La restitution de ce travail a eu lieu le 26 octobre à la CCI de Pau.

Assises de la forêt et du bois en Pyrénées-Atlantiques

Dans les Pyrénées-Atlantiques, le tiers de la superficie du département est occupé par des forêts, mais seul un tiers de celle-ci est exploitée. Le grand objectif des Assises de la Forêt et du Bois en Pyrénées-Atlantiques était, outre le rapprochement et la concertation commune de l'ensemble des acteurs, la proposition d'une feuille de route opérationnelle pour le maintien et le développement de la filière. Un travail « salvateur » pour la filière, qui s'engage ainsi selon Hervé Madéo ; Président de Fransylva, syndicat de la forêt privée Pyrénées Adour, « à sortir de sa zone de confort et de ses vieilles habitudes pour agir face aux enjeux actuels ». Précisément, ce sont 10 actions phare, déclinées en 42 propositions qui ont été identifiées par l'interprofession au fil de 4 axes de travail. Une feuille de route présentée aux partenaires institutionnels ce 26 octobre à Pau.

La volonté est désormais clairement affichée, et l'ensemble des maillons de la filière Forêt Bois du département l'affirme d'une seule voix, à travers celle d'Hervé Madéo : « Les enjeux nous obligent à l'action ». Qu'il s'agisse pêle-mêle d'emplois, de formation, d'environnement ou de politique forestière régionale au regard de la préparation en cours du Plan Régional Forêt Bois. Et, en la matière les groupes de travail mis en place ces derniers mois à l'occasion des Assises ont été « un exercice salvateur pour faire réfléchir l'ensemble de la filière sur ces problématiques » selon le responsable, membre de l'interprofession. L'occasion aussi de réaliser un état des lieux par métiers avant que de proposer les solutions adéquates.

Fragilité des marchés locaux, déficit de formation, manque de bras...
Et les écueils, ou faiblesses de la filière dans le département sont réels. Du côté de la ressource, la forêt qui, est essentiellement de la forêt de montagne, est bel et bien « sous exploitée, avec des bois de qualité inégale, et des propriétaires privés en manque de document de gestion durable et de formation ». Sur le maillon exploitation, « il y a eu une forte diminution des professionnels certifiés PEFC qui n'est pas sans conséquence sur la ressource en elle-même ». Sur le maillon suivant de la filière, celle de la première transformation, le sciage, « les acteurs, pour la plupart des PME, sont peu organisés, souvent en situation de fragilité, notamment s'agissant des marchés locaux. On note des déficits d'équipement, avec des structures, qui, faute de moyens, ou en l'absence de futur repreneur investissent peu ou pas ».
Sur le segment du bois d'oeuvre et de la deuxième transformation, « les acteurs travaillent peu sur les bois locaux et le déficit de formation est important », relève Hervé Madéo. Un constat sur la formation et le manque de jeunes qui vaut pour l'ensemble de la filière locale, pour qui le manque de bras est aussi un facteur limitant. Autre constat dressé par l'interprofession : la société a un intérêt grandissant sur la question forestière, à travers le prisme environnemental, « une occasion à saisir pour développer le dialogue avec elle, sur ce qu'est réellement l'exploitation forestière et ses atouts au niveau non seulement économique mais environnemental ».
De ce diagnostic empirique, remonté du terrain par les acteurs eux-même, 42 propositions d'actions sont ainsi nées, désormais détaillées dans une feuille de route pour y répondre au mieux. Un document destiné certes à l'interprofession départementale mais aussi proposé notamment à la Région et à l'Etat dans le cadre des politiques forestières régionale et nationale. « Nous avons à la fois voulu nous inscrire dans une cohérence avec les travaux en lien avec le futur Plan régional de la forêt et du bois mais aussi par ce biais, affirmer nos différences dans la nouvelle interprofession régionale », expliquait en préambule le Président de Fransylva.

4 enjeux forts, comme autant d'axes de travail
A la présentation de cette feuille de route : Milou Castan, président de l'interprofession, énumère au fil des 4 enjeux forts de la filière, les propositions phares issues des Assises. Pour la mobilisation de la ressource, outre la nécessaire réalisation d'un état des lieux de la ressource et la création d'un observatoire en permettant le suivi,« il faut, sur le terrain, travailler sur l'accessibilité et la desserte des parcelles, créer des plate-formes et faire des regroupement entre propriétaires privés pour permettre une mobilisation collective du bois ». Autres idées : créer une association de mobilisation des bois en Pyrénées-Atlantiques pour accompagner les professionnels, ou encore renforcer la compétitivité des entreprises locales «tant sur les questions de transmission, que sur le développement de la certification dans les exploitations de particuliers, et aussi dans la formation des jeunes, car nous avons un fort déficit d'emplois ».
Autre axe de travail : la promotion des débouchés du bois local. « Il s'agit là de développer la valeur ajoutée de nos produits, mais aussi de développer la prescription de bois local sur le territoire, en incitant en premier chef les collectivités, a travaillé leurs marchés publics en ce sens. » Troisième enjeu auquel s'attaque la feuille de route présentée vendredi : « faire évoluer les politiques forestières ». « Un axe de travail qui nécessitera la mise en place d'indicateurs et d'un groupe de suivi », précise Milou Castan. Est ici notamment mis en avant, d'une part, le besoin d'encourager la dynamique de gestion durable des forêts, « par le soutien par exemple aux boisements compensateurs », et d'autre part, le développement d'une politique de maintien de couverts forestiers et d'amélioration de la qualité des forêts. Enfin, dernier enjeu, « sur la communication et la formation », il s'agira de réhabiliter l'image de l'exploitation forestière auprès du public, de promouvoir l'utilisation de bois local sur le territoire, et enfin, promouvoir les métiers de la filière forêt-bois. Sur ce dernier point Milou Castan met notamment en avant la suggestion de la feuille de route de créer un comité de professionnel travaillant en lien avec les centres de formation du territoire.

Sortir le bois par dirigeable...
Autant de propositions bien reçues par les partenaires institutionnels présents, dont le Département représenté par son vice-président Charles Pelanne, l'Etat à travers la présence du préfet du département Gilbert Payet, et la Région à travers celle d'Alain Rousset. Un président de Région qui dans son discours, saluant le travail de l'interprofession des Pyrénées-Atlantiques, n'a pas oublié comme à son d'habitude d'insister sur la nécessité pour la filière d'en passer par la mécanisation et l'innovation, pour notamment permettre de « conserver la valeur ajoutée de la ressource au plus près du territoire ». Il a également rappelé son intention de travailler à la sanctuarisation des terres arables et forestières dans le cadre du Schéma régional d'Aménagement et de Développement Durable du territoire. Un document qui aura, détail d'importance, un caractère réglementaire sur l'ensemble des autres collectivités de la région.
Enfin, le président du Conseil régional a également profité de cette tribune béarnaise pour annoncer la participation de la Région Nouvelle-Aquitaine au capital de l'entreprise Flying Whales, dont l'objet est la fabrication de dirigeables permettant de faciliter la sortie des bois (jusqu'à 60 tonnes) en zone de montagne. Une sortie par les airs, diminuant ainsi, le recours souvent délicat aux sentiers forestiers de montagne. « La Région va participer à hauteur de 10M € dans un accord entre l'Office National des Forêts et cette société, dont 3 des sites de fabrication du dirigeable seront en Nouvelle-Aquitaine. », a-t-il aussi précisé.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3407
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr