Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'élevage ovin haut de gamme du Limousin intéresse le Chili

13/12/2017 | Une délégation d'éleveurs de moutons, originaires du Sud du Chili, a été reçue ce mercredi en Haute-Vienne par les responsables de Tech -ovin et d'Aquitanima.

La délégation d'éleveurs chiliens a visité le centre d'insémination de Verneuil sur Vienne

Une délégation d'éleveurs ovins Chiliens a été reçue ce mercredi en Haute-Vienne, pour une journée technique organisée à leur intention. Plusieurs thématiques ont été abordées : les pratiques d'élevage, la nourriture, l'amélioration génétique du troupeau, la formation. Cette rencontre était organisée en collaboration entre les responsables du salon Tech-ovin dédié à la filière, organisé en septembre les années impaires et ceux d'Aquitanima. Les principaux objectifs sont de tisser des liens entre les professionnels français et chiliens et favoriser des débouchés à l'export.

"Un million d'inséminations ovines sont réalisées chaque année dans le monde. En France, on en fait 800 000. C'est le pays, qui a le plus recours à cette pratique. A 97 %, on travaille de la semence fraiche, précise Manuel Fernandez, directeur du centre d'insémination d'Insem ovin de Verneuil-sur Vienne (87) à la délégation de six éleveurs chiliens  Il s'agit des représentants d'une association chilienne créée en 2006, composée de 42 membres. Elle a pour but principal de contribuer au développement de la filière ovine dans la région d'Auricanie (Sud du pays). Elle est présidée par Fernando Burrows, qui vient régulièrement en France. Ce dernier achète  de temps à autre des semences  congelées auprès des centres d'insémination français. 
Cette journée technique, initialement prévue en septembre à l'occasion de Tech Ovin, a permis d'aborder différents thématiques de la production ovine française et en Limousin, la nourriture, la conduite des élévages et les pratiques, l'amélioration génétique des troupeaux et aussi la formation. La visite de l'exploitation agricole de l'EPL Limoges Nord Haute Vienne était également au programme de l'après-midi. 
"Le premier objectif  de ces rencontres est de tisser des liens entre professionnels, de différentes filiières,  de différents pays, comme nous le faisions depuis des années en Aquitaine. Nous le faisons désormais en Nouvelle Aquitaine, souligne Christine Pecastaingts, d'Interco, Agence de coopération internationale. "Nous souhaitons développer des partenariats avec le salon tech-ovin, organisé tous les deux ans à Bellac (87) et entièrement dédié à la filière ovine." 

Savoir faire et excellence

Le centre d'insémination d'Insem Ovin de Verneuil sur Vienne a été créé en 1986, à l'initiative des éleveurs eux mêmes sur le bassin de production Limousin et Poitou Charentes. Ce centre est un outll pour les éleveurs. Chaque année, le site reçoit 45 béliers. Avant qu'ils produisent leur première paillette, ils sont mis en quarantaine à leur arrivée, ensuite des prises de sang sont réalisées afin de vérifier qu'lls sont bien exempts de maladie.  Ils subissent ensuite une batterie de tests. "Notre programme de recherche et d'amélioration génétique concerne 6 races bouchères :  charolais, Ile de France, rouge de l'ouest, Texel, Suffolk, vendéenne. Notre production atteint 60 000 paillettes. Ce chiffre est en baisse en raison de la diminution du nombre d'actifs, même si la production ovine tend à se stabiliser. Le site offre aux éleveurs une garantie de sécurité sanitaire. 92 % des brebis allaitantes ne sont pas inséminées, notre taux de pénétration des élevages est de 8 % sur le bassin de production Limousin Poitou-Charentes. Même s'il est supérieur à la moyenne nationale, il demeure faible. Les éleveurs doivent prendre conscience de l'outil qu'ils ont à disposition pour améliorer la génétique de leur troupeau et  par conséquent leurs performances. Les étrangers sont très intéressés par nos travaux de recherche. Ils ont conscience de notre savoir faire. Pour nous, cela offre des débouchés complémentaires et l'éventualité de nouveaux partenariats," explique Manuel Fernandez.


Cette journée de rencontre doit permettre de tisser des liens plus étroits entre le salon Tech Ovin, dont la prochaine édition est prévue en septembre 2019 à Bellac et Aquitanima, le salon régional de l'agriculture. Le lundi 14 mai sera consacré à une journée technique ovine. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
74576
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr