Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Fondation Pour une Agriculture Durable fête ses lauréats

10/12/2017 | Huit années à encourager "une agriculture durable": la Fondation Aquitaine devient "Nouvelle Aquitaine" et accompagne les projets les plus innovants.

 Véronique Camus devant la gamme des produits du Domaine de Tout l'y Faut à Marcillac

Emanation de la Fondation de France, la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle Aquitaine fêtait ses lauréats, ce 8 décembre, en Haute-Gironde accueillie sur leur Domaine de Tout l'y Faut, à Marcillac, par Véronique Camus lauréate avec son époux en 2015. Une reconnaissance doublement chargée de symbole pour une exploitation pionnière dans la mise en valeur de "Bienvenue à la Ferme" et qui exploite désormais 20 hectares de vigne AOC et quatre d'asperge, et où la vente directe et les circuits courts ne sont pas des vains mots.

L'occasion pour Véronique Camus qui s'est beaucoup investie dans la promotion de l'asperge du Blayais et qui, avec un souci constant de partir à la rencontre de la société, a multiplié les démarches de type transversal, de démontrer l'intérêt d'une quête de nouveaux savoirs: ainsi vient-elle de suivre une formation universitaire en ergonomie, soucieuse du bien être au travail sur une exploitation ce qui l'a conduite, il y a peu, à devenir administratrice au sein de l'ARACT...

Les candidatures de 2018 de janvier à mars

Le président de La Fondation Francis Massé, par ailleurs président de la Safer Aquitaine-Atlantique et son délégué général, Bruno Millet, au moment de tenir en compagnie des experts et donateurs, leur comité exécutif, dans le cadre d'appel à candidatures  "Cap sur une Agriculture Durable" ont donc salué cette entreprise à la pointe de l'innovation et qui, de surcroît, aux limites de la Charente-maritime ne pouvait pas être mieux choisie alors que la Fondation étend son champ d'action à l'ensemble de la grande région. La campagne 2018 de la Fondation sera d'ailleurs ouverte, début janvier, et les candidats auront jusqu'au 2 mars pour remettre leur dossier. 1.

Née, voilà huit ans, la Fondation qui recherche de nouveaux donateurs a distribué 200.000 euros auprès d'agriculteurs qui ont présenté des projets innovants et elle soutient, parallèlement, depuis l'an dernier à l'aide de bourses d'études, des jeunes qui intègrent une formation agricole avec un projet professionnel. En l'occurrence, lorsque l'on considère les aides distribuées, ce n'est pas tant le niveau individuel de celles-ci qui aura été le plus déterminant pour l'avenir des exploitations lauréates mais, plus sûrement, la reconnaissance de leurs pairs et des experts qui étudient les dossiers. D'ailleurs, il est frappant de constater que les lauréats, présents à Marcillac, et ceux qui à distance ont témoigné de leur parcours, chacun à sa façon, sont représentatifs du mouvement qui éclot dans notre agriculture et remet en question certains modèles de production.

Intrants en question et vente directe

Parmi ces "nouveaux" agriculteurs et bien que leur aventure ait commencé, en 2002, sur l'exploitation des parents, qui depuis 1970 conduisaient un élevage laitier avec 35 Prim Holstein, Jean-Baptiste et Fanny Ferrand (EARL LAIT P'TITS BEARNAIS) à Castétis, à cinq kilomètres d'Orthez, transforment en fromage et produits dérivés, les 80.000 litres de lait produits par leur troupeau - aujourd'hui de 25 normandes nourries à l'herbe sur 60 hectares - et les vendent pour l'essentiel en circuit court. Il faut voir le sourire communicatif de Fanny, parlant de l'arrêt des intrants et du passage à la biodynamie, pour prendre la mesure d'un parcours engagé et marqué du sceau de la réussite qu'accompagne, désormais, la présence de deux salariés. Même constat avec Mathieu Etchegaray qui, sur 80 hectares, près de Saint-Palais, au pays basque, élève des blondes d'Aquitaine en produisant les céréales ( maïs, soja, féverole ) nécessaires à l'alimentation du troupeau, s'oriente de plus en plus vers la vente directe et a crée un gîte, voilà trois ans, dans la maison familiale. Mathieu qui exprime, par ailleurs, le besoin de réfléchir aux évolutions de l'agriculture dans un cadre associatif et pas seulement professionnel. D'autres lauréats ont fait part de leurs parcours, déjà riche d'une longue expérience pour Christain Dubreuil qui produit des légumes à Bourran en Lot-et-Garonne et approfondit, sans cesse, ses démarches vers la diminution des énergies fossiles et une diminution des apports en eau d'irrigation par le biais d'un travail important réalisé par la "macro faune du sol"; en perpétuelle recherche d'innovations pour Delphine Vinet et les siens qui exploitent sur le domaine Emile Grelier, huit hectares en AOC Bordeaux Supérieur ( bio) à Lapouyade, en Gironde et appuient la conduite de leur vignoble sur une intégration très poussée au milieu naturel ( installation de nichoirs à chauve-souris, plantations d'arbres, couverts végétaux entre rangs, gestion de l'eau..) et propose des chantiers nature-jeunes très suivis.... Jean-Jacques Reygades, gérant d'une EARL de production de tomates de serres avec chaufferie biomasse à Parentis dans les Landes, Alain Labat pour l'abandon partiel des labours et la création de couverts permanents en production de maïs, soja et seigle, dans les sols sableux sont venus, eux aussi, dire leur foi dans une agriculture dont le qualificatif de "durable" est bien plus qu'un adjectif dans l'air du temps.

1.Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle Aquitaine, 6 parvis des Chartrons 33075 Bordeaux

 



 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
13347
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr