Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/05/19 : Vienne : avec les problèmes informatiques rencontrés par Parcours'sup, l'université de Poitiers assure que tous les postulants dans les filières qui ne sont pas en tension seront acceptés à la rentrée prochaine.

18/05/19 : Vinexpo Bordeaux fait le bilan : 650 participants à son symposium d'experts sur le climat, 2300 "rendez-vous qualifiés" pendant le salon mais une forte baisse du nombre de visiteurs, "de l'ordre de 30%".

17/05/19 : Venue en éclaireuse à Espelette en ce jeudi, Brigitte Macron devrait précéder le chef de l’État, Emmanuel Macron en visite à Biarritz ce vendredi où il rencontrera le préfet et des élus dont Michel Veunac, le maire de Biarritz en préparation du G7.

16/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 20 mai à 18h à la mairie de La Réole. La ligne Bordeaux-Agen y sera étudiée à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

16/05/19 : À quelques jours des élections européennes, l'association Voix Publique(s) et le CRIJ Nouvelle-Aquitaine mettent l'Europe en procès pour une soirée ludique le 21 mai à 18h30 au CRIJ de Bordeaux. "Pour ou contre l'Europe, venez témoigner!" + d'info

16/05/19 : Le candidat LR aux Élections Européennes François-Xavier Bellamy sera présent le 23 mai prochain 19h à Marans (17) en compagnie du député LR Christian Jacob, et de deux autres candidats LR aux Européennes, Christina Soroni et David Labiche.

15/05/19 : Niort : l'agglomération vient d'inaugurer de la nouvelle Pépinière d’Entreprises du Niortais située dans des anciens locaux du Credit Agricole, plus de 300m2 dédiés au coworking, 20 bureaux et des possibilités d’accueil événements sur 1000m2.

15/05/19 : Le 24 Mai, 180 choristes interpréteront le Magnificat de Jean-Emmanuel Filet, et le Credo pour 6 voix d’Alexis Duffaure, écrits pour chœur, orgue, cuivres et cloches. Deux créations mondiales, commandes de la Maîtrise de Bordeaux.+ d'info

14/05/19 : Le Conservatoires des Espaces Naturels organise en ce moment des inventaires d'amphibiens dans les mares de communes du nord de la Gironde. Pour l'aider dans sa mission, il lance un appel à bénévoles ayant des compétences naturalistes... ou non!+ d'info

13/05/19 : La sprinteuse talençaise Maroussia Paré est devenue Championne du Monde de relais 4 x 200m ce dimanche 12 mai avec l'Équipe de France d'athlétisme. La Coupe du Monde des Relais se déroulait à Yokohama, au Japon.

09/05/19 : Le musée Despiau-Wlérick à Mont-de-Marsan accueille une sculpture d'Aristide Maillol, La Méditerranée, prêtée pour 5 mois par le Musée d'Orsay. Première sculpture moderne de l'art statuaire du 20e siècle, cette œuvre sera visible jusqu'au 31 août.

09/05/19 : Du 14 au 25 mai, la médiathèque Les Étoiles, avec l'école municipale de musique de Villenave d'Ornon et les éditions Épilobe, organise l'expo Pop pop up autour des livres animés. L'artiste Bookigamiste exposera ses créations de livres pliés découpés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/19 | Préparation du sommet Youth7 à l'Hôtel de Région à Bordeaux 

    Lire

    Ce samedi 18 mai à 14h, Alain Rousset (président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Lanzi (vice-présidente en charge de la jeunesse) accueillent le Youth7 (G7 des jeunes) pour un atelier de concertation afin de préparer le sommet, qui aura lieu le 9 au 14 juin à Paris. Ce sommet rassemblera une délégation de jeunes leaders de chaque pays du G7 et de l'Union européenne. Ils veulent attirer l’attention des chefs d’État et du gouvernement sur les préoccupations de leur génération.

  • 17/05/19 | 300 000 euros pour le commerce bordelais

    Lire

    La ville de Bordeaux, qui avait candidaté à un appel à projet lancé par le gouvernement à destination des centre-villes désertés depuis le début du mouvement des gilets jaunes recevra 300 000 euros sur une enveloppe totale d'environ cinq millions. Plusieurs actions seront engagées : une campagne de communication autour du slogan "Envie de Bordeaux", des tickets de tramway et des tarifs en baisse dans les parkings et des animations prévues par la Ronde des Quartiers, qui va rajouter 40 000 euros (70 000 euros pour la ville et 30 000 euros pour la CMA, la CCI, Keolis et Parcub).

  • 17/05/19 | Hossegor : lectures sur la vague !

    Lire

    La 5° édition du festival Lire sur la vague d'Hossegor se déroule du 22 au 25 mai prochains au Sporting Casino. L'évènement littéraire rassemble éditeurs et auteurs de la lecture jeunesse. Ainsi, les maisons Albin Michel, Actes Sud et l'École des Loisirs sont représentées, aux côtés d'une vingtaine d'auteurs. Au delà de rencontres avec les représentants du livres, diverses animations sont prévues, à l'image de courses d'orientation, théâtre ou autres ateliers d'illustration.

  • 17/05/19 | SEPANSO Aquitaine: Pierre Davant passe le relais

    Lire

    Le nouveau Conseil d'administration de la SEPANSO Aquitaine, vient d'élire un nouveau Président. Daniel Delestre, Président de la SEPANSO Gironde, ingénieur chimiste de formation, prend ainsi la suite de Pierre Davant qui, après avoir été l’initiateur de l'association, en avoir été Secrétaire général, puis l’avoir présidée, a souhaité passer la main en cette année qui fête les 50 ans de la création de l'association. Pierre Davant devient Président d'honneur et restera actif au sein du Conseil d'administration sur les Réserves Naturelles Nationales.

  • 17/05/19 | Pros : un premier salon d'achats "inversé" à Bordeaux !

    Lire

    Le Groupe CEVA Santé Animale organise le 21 mai la première édition du Salon ACHAT[S] au Hangar 14 à Bordeaux de 8h30 à 21h30. Pour ce salon d'achats "inversé", les exposants ne sont pas les fournisseurs, mais les acheteurs. Le groupe CEVA, basé à Libourne, veut créer une dynamique régionale innovante, en décidant de mettre les acheteurs au cœur du salon, qui rassemble 450 exposants et une quarantaine d'annonceurs. La vocation du salon ACHAT[S] est de favoriser le business local.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La prévention contre les aléas climatiques, le nouveau combat de la Chambre d'agriculture 17

20/11/2018 | La Chambre d’Agriculture a organisé une réunion de prévention des risques climatiques à destination des agriculteurs.

Vignes dans le bassin de Cognac

Ils auraient pu dire « plus jamais ça ». Mais ce sont plutôt les termes anticiper, prévenir, sécuriser, protéger… que la Chambre d’agriculture et la préfecture de Charente-Maritime ont préféré employer ce soir là. Ils avaient convié le 19 novembre à la MSA de Saintes aussi bien les représentants des différentes organisations agricoles et des coopératives ainsi que les banques et assurances du milieu. Objectif : ne pas se laisser surprendre par le prochain épisode de catastrophe naturelle.

« Nous l’avons constaté au printemps dernier, suite aux conséquences des intempéries sur les cultures et la vigne : très peu de producteurs sont assurés », s’alarme encore le président de la Chambre d’agriculture Luc Servant. Une enquête post-dégâts menée par la Chambre auprès de ses adhérents sinistrés et de plusieurs assureurs a démontré que seules 40 à 45% des exploitations ayant déjà été sinistrées par des intempéries étaient assurées en 2018, « et on tombe à 20% en comptant les exploitations ayant été touchées pour la première fois », poursuit Luc Servant. Et ce malgré une communication renforcée de la part de la Chambre depuis 2013, après un épisode de fortes intempéries ayant eu des conséquences catastrophiques sur les récoltes. Si les 9 coopératives de l’Entente céréalière ont depuis fait en sorte de proposer des contrats d’assurance négociées par groupements pour la grêle, tous les agriculteurs n’ont pas fait la démarche. « N’ayant jamais été touchés, certains font le pari que cela ne leur arrivera jamais », se désole Luc Servant.

Ne plus compter sur les aides institutionnelles

Résultat : certains agriculteurs ont tout perdu ou presque au printemps 2018. Pour éviter ce genre de déconvenues à l’avenir, la Chambre et la préfecture ont décidé d’insister sur la prévention. Les deux institutions avaient donc convié banques et assurances pour pouvoir porter à la connaissance des exploitants les différents dispositifs existants. « Souvent, les exploitants ne s’assurent pas simplement par méconnaissance, ou alors parce qu’ils partent du principe que ça va être cher mais il existe par exemple une assurance contre la grêle à 10€/hectare », explique Luc Servant. Une broutille rapportée à la perte que peut représenter la perte totale d’une récolte. Même les aides européennes en cas de « calamités agricoles » ont leur limite. « Il faut déposer un dossier, c’est long et lourd à mettre en place, les sommes arrivent longtemps après et elles représentent en général un tiers maximum de la perte », rappelle Luc Servant. Pas de quoi sauver une exploitation de la faillite. Pour ne pas avoir l’impression de mettre un pansement sur une jambe de bois, le Département de Charente-Martime a décidé de mettre ses aides agricoles liées aux intempéries sous condition : « les sinistrés qui peuvent y prétendre devront souscrire obligatoirement à une assurance », prévient la vice-présidente en charge de l’agriculture Françoise de Roffignac. Le Département a voté en juin une enveloppe de 100 000 € pour les sinistrés, qui viendra en complément d’une aide bientôt votée par la Région.

La Chambre attend également beaucoup  d’un projet de création d’une épargne de précaution simplifiée pour le monde agricole. Actuellement en débat au Sénat dans le cadre de la Loi de finances, ce type de compte bancaire qui existe déjà permettrait de bloquer de l’argent sur un livret dédié et de s’en servir en cas de coup dur. Cette version « simplifiée » permettrait de défiscaliser la somme déposée, jusqu’à 100 000 €. Elle devrait également faciliter la modulation des remboursements d’emprunts.

Repenser la production et l’aménagement du territoire

Au-delà des assurances, il existe différents moyens de se prémunir contre les intempéries. « Pour commencer, il faut diversifier ses cultures, jouer sur les différents types de productions », explique Luc Servant, citant en exemple l’irrigation comme une des solutions d’anticipation de la sécheresse, ou de constitution de réserves de stockage. Et il y a urgence à trouver des solutions contre la sécheresse : « sur les 1 à 3 milliards de pertes globales annuelles en France, 150 millions sont liées à la sécheresse », note Luc Servant.

Quant aux orages entrainant inondations et coulées de boue comme le sud Charente-Maritime en a connues à la fin du printemps, « il faut repenser l’aménagement du territoire », admet Françoise de Roffignac. Planter des haies pourrait faire partie des solutions pour drainer l’eau et stabiliser les sols.

Concernant la grêle, dont les épisodes sont de plus en plus fréquents et violents, la meilleure solution semble pour l’instant d’augmenter le nombre de canons anti-grêle. La Charente-Maritime en compte 50, servant également à protéger une partie des cultures proches de Gironde et de Charente, et inversement. L’association en charge de la gestion des canons, l’Association Départementale d'Étude et de Lutte contre les Fléaux Atmosphériques (Adelfa), en prévoit 13 supplémentaires en Charente-Maritime, 1 en Charente et 4 en Gironde, soit 18 nouvelles pour protéger les champs du territoire. Budget à prévoir : 30 000 € apportés par la Région et l’Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) pour l’installation. Et 50 000 euros annuels pour assurer leur fonctionnement, financés par la Région, le Département 17, le Crédit Agricole et les communes concernées, en fonction du nombre d’habitants et de la surface de cultures.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Illustration Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2307
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Lenaïc Lecrenais, jeune agriculteur installé depuis 2016 au sein de l'EARL Les Ruchers du Born à Pontenx-les-Forges dans les Landes Agriculture | 17/05/2019

Lénaïc Lecrenais, une installation entre passion, partage et engagement pour l'apiculture professionnelle

Julien Blanquet éleveur transhumant d'ânesses laitières bio à Lescun (64) Agriculture | 17/05/2019

Julien Blanquet ou une installation sur un marché de niche: le lait d'ânesses bio

À 29 ans, Arnaud Loret a racheté 33% du GAEC familial et a investi dans une quarantaine d'hectares Agriculture | 16/05/2019

Parcours de vie d'Arnaud Loret : quand un ingénieur en agriculture devient agriculteur

André Faugère, propriétaire à Arbis Agriculture | 16/05/2019

Gironde: lendemains de gel, « une estimation précise à la fin du mois »

Jérémy Houdeline a acheté de nouvelles terres et de nouveaux bâtiments pour s'installer et agrandir le troupeau familial de brebis Agriculture | 16/05/2019

Jérémy Houdeline : l’exemple d’une installation en COPP, un fermage nouvelle formule

Benjamin Rode Agriculture | 15/05/2019

« Pour s’installer, faut pas lâcher ! » Benjamin Rode jeune agriculteur nouvellement installé

Patrice Geoffron professeur de Sciences-Economiques Agriculture | 14/05/2019

Changement climatique « Le mythe des futurs eldorados »

20ème Vinexpo du 13 au 16 mai au Parc des expos de Bordeaux Agriculture | 14/05/2019

« Un Vinexpo d’exception ! » Patrick Seguin, président de la CCI Bordeaux Gironde

Damien Rambaud, entre vignes et noyers près de Pons (17) Agriculture | 14/05/2019

Transmission agricole : le stage installation, l’alternative au salariat testé avec succès à Pons

Florie Labas, éleveuse de porcs bio dans la Creuse Agriculture | 13/05/2019

Creuse : Florie Labas se lance dans le porc bio au sein du GAEC familial

A 45 ans, Olivier Tinle est éleveur ovins installé depuis 15 mois sur l'agglomération périgourdine Agriculture | 12/05/2019

Olivier Tinle, le retour à la terre d'un banquier redevenu éleveur

ors de la signature de la convention entre le président de la Chambre d'agriculture et celui de la MSA Agriculture | 09/05/2019

En Dordogne, la MSA et la Chambre d'agriculture s'unissent pour faciliter la transmission des exploitations

Vignes brûlées par le gel vers Cognac Agriculture | 08/05/2019

Charentes : 15% du vignoble touché par le gel

Paul Arnold, Pauline Pierrard et Christophe Dédouche Agriculture | 28/04/2019

Protéger la ressource en eau, le défi de la SAFER 17

Philippe De Guénin, Draaf de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 28/04/2019

Philippe de Guenin, Draaf de Nouvelle-Aquitaine : la Safer est au coeur du contrôle des structures