Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/11/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour des travaux de maintenance dans les 2 sens de circulation entre les échangeurs 2 et 4a le 14 novembre de 21h jusqu'au 15 6h et le 15 novembre de 21h jusqu'au 16 6h.

13/11/18 : [Rectificatif] Le Parc Marin fait savoir ce soir que contrairement à ce qui a été annoncé à l'issue du vote du Parc Marin le 8 novembre, le grand port de La Rochelle n'avait pas voté pour le projet d'extraction de granulats dans l'estuaire.

12/11/18 : La Rochelle : à partir de lundi prochain, Pierre Thepot succédera à Alain Michel au poste de Directeur Général du Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, des Centres Hospitaliers de Rochefort et de Marennes et de l’EHPAD de Surgères.

09/11/18 : 1ères Assises régionales de lutte contre le gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine, les 13 et 14 novembre au lycée Vaclav-Havel de Bègles portant sur « Alimentons la Transition écologique et solidaire ! »

07/11/18 : Semaine européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées. Table ronde à Bordeaux pour un échange sur le thème de l'inclusion des personnes handicapées le 22 novembre de 9h à 11h30 au Pullman Bordeaux Lac organisée par l'Agefiph

07/11/18 : 17338. C'est le nombre de visiteurs que Cap Sciences à Bordeaux a reçu en 15 jours pendant les vacances de La Toussaint.

07/11/18 : La semaine de la petite enfance, organisée par La Cali du 12 au 17 novembre, dédiée aux enfants/parents porte sur « Aider à grandir les 0 - 4 ans », et a lieu à Izon, St Quentin de Baron, Coutras, Libourne, St Denis de Pile, Nérigean et Génissac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/11/18 | Réunions publiques sur les digues de protection dans le Marmandais

    Lire

    Les digues de protection contre les crues de Garonne au cœur de 5 réunions publiques dans l’agglomération du Val de Garonne. Ouvertes au public, elles ont lieu à Marmande, jeudi 15 novembre à 18h30, à Fauguerolles, lundi 19 novembre à 18h30, à Meilhan-sur-Garonne, lundi 26 novembre, à 18h30, à Monheurt, jeudi 29 novembre à 18h30 et à Tonneins, lundi 3 décembre à 18h30.

  • 13/11/18 | Billère: une expo pour les plus petits

    Lire

    Jusqu'au 31 décembre, la médiathèque d'Este à Billère (64) présente "Jouons avec les livres", une exposition pour les tout-petits de l'illustratrice Emilie Vast qui met en scène plantes et animaux, comme autant de personnages venant raconter leurs histoires dans des illustrations stylisées, douces et poétiques. Amoureuse de la nature et inspirée par les arts graphiques du passé, l'univers graphique de l'illustratrice, qui est aussi auteure et plasticienne, joue avec les lignes pures, la couleur en aplat et le contraste. Tout pour plaire aux 3 ans et plus. Entrée libre

  • 13/11/18 | Le campus euro-régional Bordeaux Pays basque récompensé

    Lire

    Le 8 novembre à l’Ambassade d’Espagne à Paris, les Universités de Bordeaux et du Pays Basque ont reçu le Prix Dialogo France pour «leur projet commun de développement d’une communauté euro-régionale de recherche, formation et transfert de connaissance». Leur alliance renforcée depuis 2011 a en effet permis la création de 5 doubles diplômes, l’augmentation de la mobilité étudiante entre Bordeaux et Pays Basque, la délivrance de doctorats en cotutelle, la création de 2 laboratoires transfrontaliers communs et le projet de campus Ocean Experience qui s’appuie sur un cluster de 50 entreprises euro-régionales.

  • 13/11/18 | Vous avez 4 heures

    Lire

    Le 19 novembre, la Communauté de Communes 4B, la ville de Barbezieux-Saint-Hilaire et la CCI Charente organisent « 4 Heures de la transmission-reprise d’entreprise » au Logis de Plaisance à Barbezieux. Au cours cette après-midi,une table ronde sur « les clés d’une transmission d’entreprise réussie » aura lieu à 14h30. S’en suivra des rdv individuels de 20 minutes avec des professionnels tels que des notaires, avocats, experts-comptables... pour toutes les personnes qui souhaitent reprendre une entreprise ou bien transmettre.

  • 12/11/18 | Mérignac: Le stade nautique acté par la Métropole

    Lire

    Après un passage en conseil municipal le 5 novembre, puis un vote le 9 novembre en conseil de Métropole, le projet du futur stade nautique de Mérignac, reconnu d’intérêt métropolitain, est lancé. Ce complexe aquatique, mêlant apprentissage de la nage, loisirs, bien-être, pratique sportive et accueil de compétitions d’envergure grâce à un bassin de 50 m doté de 10 couloirs, répond au besoin de plans d’eau inscrit dans le Plan Piscine élaboré par Bordeaux Métropole en mars 2017. Le coût de la construction sera assuré par Bordeaux Métropole (57%) et Mérignac (43%) pour une livraison prévue à l'été 2022

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

15/01/2018 | "Le projet Territoire d'Innovation de Grande Ambition, nous permet d'aller plus loin et plus vite vers la sortie des pesticides. C'est un véritable accélérateur" se satisfait Alain Rousset.

Vignes dans le bordelais

La Région Nouvelle-Aquitaine et ses partenaires du monde viticole, de la recherche à la production, ont appris le 9 janvier, que leur projet collectif de territoire autour de la viticulture durable et de la sortie des pesticides était retenu, après appel à manifestation d'intérêt, au titre de l'action « Territoire d'Innovation de Grande Ambition » (TIGA). Une action financée, au niveau national, par le programme d'investissement d'avenir à hauteur de 500 M€ sur 10 ans. 24 projets sur 117 ont pour l'heure été pré-sélectionnés. La sélection finale en retiendra 10. Les partenaires ont bon espoir, le jury ayant placé ce projet néo-aquitain sur la 1ère place du podium des projets agricoles au niveau national, et sur la 3ème place du classement général.

Porté par la Région, le projet de territoire autour de la viticulture et de la sortie des pesticides pré-sélectionné au TIGA est un projet collectif. Au nombre des partenaires, les acteurs de la recherche tels l'Institut de la vigne et du vin, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), les Universités du territoire, mais aussi de l'ensemble de l'interprofession viticole, les organismes de transfert et d'innovation à travers le réseau régional des Chambres d'agriculture, l'Institut Français de la Vigne et du Vin, le pôle de compétitivité Innovin ou encore Cap sciences, en matière d'animation réseau et de diffusion de la culture scientifique, sans oublier la formation à travers les lycées agricoles et Bordeaux Sciences Agro (BSA).

« Ce projet permet de faire de nos forces, une force. »
Nombre de ces acteurs étaient présents ce lundi matin autour d'Alain Rousset, Président de la Région, Jean-Pierre Raynaud, son vice-président délégué à l’agriculture et à l’agroalimentaire et Lydia Héraud, conseillère régionale en charge de la viticulture et des spiritueux pour la présentation à la presse de ce projet.
« C'est un projet innovant à la fois parce qu'il nous permet de travailler tous ensemble et parce qu'il part du problème des pesticides pour travailler sur un projet agricole plus large et en cherchant à rendre ces territoires plus attractifs », synthétise Lydia Héraud. Une démarche collective forte que chacun des partenaires a tenu à féliciter, à l'image de Bernard Artigue, président de la Chambre d'Agriculture de Gironde, et viticulteurs : « Ce projet permet de faire, ce qu'il fallait faire : agréger ce qu'on l'on faisait de façon un peu dispersée. Faire de nos forces, une force. »
Après avoir passé déjà deux étapes de sélection, une écrite en septembre et une orale en novembre, c'est en juin 2018 que sera lancé l'appel à projet permettant la sélection finale au niveau national des 10 projets TIGA. Pour être parmi ces 10, il s'agira alors de présenter le programme d'actions imaginé pour concrétiser ce projet. Un projet qui passe par la mise en œuvre de 7 chantiers thématiques, sur lesquels les partenaires ont donc moins d'un an pour se mettre autour de la table et ce dès le mois de janvier pour les quatre premiers d'entre eux.

Présentation du projet collectif TIGA autour de la viticulture durable et la sortie des pesticides - Crédit Région Nouvelle-Aquitaine

Des laboratoires d'innovation territoriale
Le premier de ces chantiers, véritable clef de voûte du projet TIGA, est la création d'un réseau d'une douzaine de « Laboratoires d’Innovation Territoriale » (LIT) sur l'ensemble du territoire régional viticole. Installés sur un territoire ou un vignoble donné, « ils seront un lieu de dialogue social avec les citoyens et les riverains, mais aussi permettront de tester les techniques innovantes au plus près des utilisateurs finaux, notamment pour la diminution des pesticides », explique Lydia Héraud.
Le deuxième chantier visera à repérer et massifier les bonnes pratiques, mises en œuvre par exemple au sein des fermes Ecodephy. Pour Alain Blanchard, Directeur de l'ISVV, l'enjeu ici est d'importance : « on constate aujourd'hui qu'il y a des freins à la diffusion des ces bonnes pratiques. A travers ce projet, on pourra cherche à mieux connaître ces freins et à trouver les bonnes clefs pour favoriser le développement de ces pratiques vertueuses ».
Le troisième chantier relevé par la conseillère régionale est celui de l'agriculture digitale et collaborative ; l'objectif étant ici de construire et animer une plate-forme régionale numérique, avec là encore la question du partage des données et de leur exploitation par tous. Quatrième sujet qui sera étudié dès ce mois de janvier : « les solutions alternatives pour la viticulture de demain ou comment concevoir et expérimenter des outils innovants pour une viticulture durable et compétitive ».
Un peu plus tard dans le calendrier, les partenaires se pencheront sur la question des outils financiers innovants, sur « la connaissance pour nourrir l’innovation ou comment mobiliser les centres de recherche pour répondre aux enjeux émergés par les Laboratoires de l'innovation », et enfin, sur « la valorisation des territoires à travers la filière viticole et ses aménités positives comme moteur du développement et d’attractivité des territoires ».
Derrière ces grands sujets, s'il est bien sûr en jeu « une transformation de grande ampleur sur le territoire ayant des effets probants sur les quantités de pesticides utilisées, l’état de la biodiversité, la qualité de vie des habitants du territoire et l’attractivité économique et touristique », c'est aussi très concrètement pour les viticulteurs ou leurs instance collectives, « un accompagnement à la prise de risque inhérente aux changements de pratiques » qui est mise en avant par Jean-Pierre Raynaud. Le même assure d'ailleurs qu'en cas d'échec, « tout le travail déjà réalisé se poursuivra, même s'il aura logiquement un peu moins d'ambition ».

«On ira sans doute au delà des 150 M€ »

Mais c'est bel et bien gagnants, convaincus de la dimension « d’accélérateur du projet permettant d'aller encore plus vite et plus loin sur la question des pesticides » que les partenaires se lancent dans cette dernière phase de sélection. Et pour cause, en cas de réussite, au-delà des 50 M€ promis par le programme d'investissement sur dix ans, la mobilisation des acteurs et le déploiement de partenariats publics et privés devraient permettre « un effet de levier plus que doublé ». Si le travail partenarial n'est pas encore stabilisé pour donner des chiffres définitifs, « on ira sans doute sur ce projet au delà des 150 M€ » estime l'équipe régionale. Le résultat définitif sera connu fin 2018 - début 2019.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
34183
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Portes ouvertes sur l'installation à Coublucq (64), Maxime Gouze présente son exploitation au porteur de projet présents sur son exploitation ce 7 novembre. A ses côtés sa soeur Lucille, en cours d'installation. Agriculture | 07/11/2018

A Coublucq (64), portes grandes ouvertes sur l'installation agricole

Jean-Louis Zwick, son Directeur productions animales, Nutrition et accouvage Maïsadour Agriculture | 06/11/2018

Influenza aviaire: "Nous sommes maintenant plus robustes", JL Zwick, Directeur Production Animale Maïsadour

Foie gras de canard entier en conserve Agriculture | 31/10/2018

La filière Foie gras est de retour

Assises de la forêt et du bois en Pyrénées-Atlantiques Agriculture | 29/10/2018

Forêt bois : les professionnels en action pour redynamiser la filière dans les Pyrénées-Atlantiques

L’exploitation Altair avec une production de plantes médicinales et aromatiques, à découvrir le 6 novembre de 14 h à 16 h 30, à Liorac sur Louyre (24) Agriculture | 25/10/2018

Le Mois de la bio revient en Nouvelle-Aquitaine

Catherine Benneteau-Pelissero Agriculture | 23/10/2018

Université de Bordeaux/Sciences Agro : vers des compléments alimentaires de qualité

Agrinovembre le 6 novembre à Nérac Agriculture | 17/10/2018

L’Intelligence paysanne au cœur du 4ème Agrinovembre

Sébastien Angers Agriculture | 14/10/2018

Les Agron'Hommes: Sébastien Angers au Québec: il fait la guerre du vide en inondant ses parcelles de diversité végétale

GPI Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 11/10/2018

Agriculture : la Nouvelle-Aquitaine au rythme du Grand Plan d'Investissement

Eric Bantegnies surveille une benne pleine de  cabernets sauvignon Agriculture | 07/10/2018

Vendanges au Château Bertinerie: de la vigne au chai la promesse et la naissance d'un millésime magnifique

Prox'silo, le prototype de silo mobile présenté par la coopérative Maïsadour le 4 octobre 2018 Agriculture | 05/10/2018

Collecte des céréales : Maïsadour parie sur le silo mobile

Hélène Joye a pu s'installer à Bernos-Beaulac (33) grâce à l'intervention de la Safer par le biais de la préemption Agriculture | 04/10/2018

Installation agricole : quand la préemption Safer a du bon

Opaline Lysiak Agriculture | 03/10/2018

Opaline Lysiak raconte son tour du monde de l'Agroécologie

Lauréats du 25ème concours national Agropole Agriculture | 03/10/2018

25ème concours Agropole : fromages végétaux, couverts comestibles et pâtisseries sans gluten primés

Christophe Gubala, Pierre Camani, Nicolas Lacombe et Alain Lorenzelli Agriculture | 17/09/2018

Première pierre posée pour Agrinove !