Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

  • 18/10/19 | Sécheresse en Creuse : la préfecture alerte

    Lire

    Dans un communiqué publié ce jeudi, la préfecture de la Creuse alerte sur les conditions de sécheresse profonde des sols dans le département qui, malgré les pluies de ces derniers jours, ne semblent pas s'atténuer. L'État a annoncé que la Creuse allait être placée en alerte à la sécheresse, soit un seuil moins fort que celui de "crise aïgue", pour cause d'une pluviométrie plus forte depuis plusieurs semaines. "Si l’automne et l’hiver 2019/2020 s’avéraient secs, le retour à une situation de crise aiguë pourrait réapparaître très rapidement", prévient la préfecture.

  • 18/10/19 | Pau: l'expo Apollo fête les 50 ans de la mission lunaire

    Lire

    Le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune (mission Apollo 11 en 1969), est l'occasion d’expliquer et de resituer dans un contexte historique une étape marquante de l’histoire des sciences et des techniques. C'est l'objet de l'"Expo Apollo" présentée à la Chapelle de la Persévérance à Pau par l'asso GERMEA : maquettes de la fusée Saturn V, présentation du voyage d'Apollo 11, des sites d'atterrissage, d'expériences réalisées sur la Lune, vidéos sous-titrées pour les sourds et malentendants, et panneaux d'exposition transcrits en braille. Du 21 au 26 octobre de 14h à 18h.

  • 18/10/19 | Nouvelle-Aquitaine: Programme chargé pour les Journées de l'architecture

    Lire

    Pour la 4ème édition des Journées nationales de l'Architecture (du 18 au 20/10) 130 rendez-vous sont proposés au public en région: ateliers pour enfants, balades urbaines, visites de chantiers, expositions ou conférences autour de la réhabilitation du patrimoine et de l’architecture contemporaine. A voir notamment: un magasin aux vivres du 17e s. devenu résidence à Rochefort, le réaménagement du centre-bourg de Meymac (19), un village de tiers-lieux à Lavaveix-les-Mines (23), la nouvelle École d’art et de design dans un édifice art déco à Pau, un ancien garage devenu Maison de l’architecture à Poitiers (86), le Palais de justice à Limoges.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Le passage de la fourche au robot

05/06/2019 | Au Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, la 5e édition des états généraux de l'innovation avait pour thème les robots dans les exploitations agricoles.

Les intervenants des 5e états généraux de l'innovation au salon de Bordeaux

L'innovation est un levier pour anticiper les défis de l'agriculture, assurer la transmission des exploitations et répondre à la problématique de main d'oeuvre. La robotique était le sujet d'actualité des 4e états généraux de l'innovation. De nombreux robots arrivent sur le marché sur différentes filières, qu'il s'agisse de l'élevage, des fruits et légumes ou encore le secteur viti-vinicole. Le recours à ces agroéquipements, pour assurer des tâches pénibles, se substituer à l'usage de pesticides, ou pour remplacer de la main d'oeuvre interpelle. Cinq témoins ont apporté leur regard.

Les premiers robots en agriculture sont apparus à la fin des années 1970 : ils étaient destinés principalement à réduire la pénibilité de certains travaux, notamment dans le secteur de l'élevage, gros pourvoyeur en main d'oeuvre. Depuis une petite dizaine d'années, on assiste à l'émergence de nouveaux robots, véritables bijoux technologiques, sur le marché. De nombreuses entreprises, des plus importantes représentant les marques connues du machinisme agricole, aux starts-up investissent, lancent de nouveaux produits. Toutes les filières, élevage, fruits et légumes, viticulture, sont désormais concernées.
Selon Gilbert Grenier, enseignant chercheur à Bordeaux-Sciences agro, spécialisé dans la robotique appliquée à l'agriculture, "le concept de la robotique est ancien, et aujourd'hui on assiste à  un retour qui s'accélère. Et la robotique va se développer en agriculture. Les besoins des utilisateurs poussent en ce sens. En matière de recherche et développement, on assiste à une vraie dynamique. Les coûts ont également beaucoup baissé avec un niveau de performances accrues." Les robots concernent désormais une grande diversité de travaux : désherbage, récolte non mécanisée, travail du sol, semis, traitements phytosanitaires, apports d'engrais et ce malgré des contraintes identifiées comme la remise en cause des pratiques à un niveau plus global, des verrous technologiques. L'émergence de ces nouveaux outils interpelle sur l'organisation du travail, les relations avec l'animal, le rôle d'observation de l'agriculteur, la place de la main d'oeuvre salariée dans les fermes. Laurence Depuille, jeune ingénieure agronome de l'Institut de l'élevage, a abordé la réduction du travail d'astreinte ou physique avec la robotique en élevage de ruminants.

Le recours aux robots ne dégrade pas la relation homme / animal

Elle considère que " les robots doivent faire davantage que réaliser une action automatisée, ils peuvent aussi s'intégrer dans un dispositif complet d'élevage de précision. Ils ne dégradent pas forcément la relation entre l'homme et l'animal. On observe que le temps ainsi dégagé par l'agriculteur sert souvent à l'observation des animaux ; cela les aide à mieux connaître leur cheptel. Principal bémol du recours aux robots : le retour sur investissement qui est délicat et surtout difficile à évaluer." L'utilisation de ces agroéquipements  dans le secteur viticole a été abordée par Christophe Gaviglio, de l'Institut français de la vigne et du vin. Aujourd'hui, face aux attentes sociétales de réduction des pesticides, l'entretien du sol apparait le sujet n° 1  de la robotique en vigne pour des travaux de tonte ou de désherbage mécanique.  Différentes expérimentations sont en cours, notamment pour la performance avec différents outils et dans différentes situations. Premier enseignement : Plus on augmente les surfaces, plus on oeut réduire les coûts fixes, mais la règlementation doit s'adapter. Christophe Gaviglio mène de nombreux projets sur les alternatives à l'utilisation des herbicides. C'est par le biais de cette thématique que son activité s'est orientée vers l'étude et l'accompagnement de la robotique au vignoble. 

Le projet BIPBIP

Enseignant chercheur à Bordeaux sciences agro, Jean-Pierre Da Costa, anime le projet BIPBIP ( bloc outil et imagerie de précision pour le binage intra rang précoce). Ce projet dans le cadre du challenge Rose financé par l'Agence nationale de la recherche, réunit différents acteurs : le laboratoire de recherche en informatique, le CTIFL (Centre technique interprofessionnel des fruits et des légumes), les fermes Larere, et une PME de machinisme agricole Elatec. Le but de ce projet vise à développer un module, assisté par vision, permettant de gérer de façon totalement mécanique le désherbage dans le rang de culture. Sa particularité est de gérer le cas de plants à la fois très précoces ( 2 à 3 semaines) et potentiellement très rapprochés (quelques centimètres).
On l'a vu au cours de ce rendez vous désormais attendu par les professionnels, les champs d'application de la robotique dans les exploitations agricoles sont multiples : autre témoignage de cette matinée a concerné dans la filière fruits et légumes avec l'illustration des expériences menées au sein du site du CTIFL de Lanxade près de Bergerac. Prochainement, un pôle d'innovation pour les agroéquipements devrait être créé au sein de la structure. Les travaux doivent débuter cette année.
En conclusion  de la cinquième édition des ces états généraux, Alain Rousset, le président du Conseil régional est venu rappeler l'importance de l'innovation dans tous les secteurs économiques et en agriculture en précisant que la Région investissait dans la recherche à hauteur de près de 10 % de son budget. "Financer la recherche et l'innovation est synonyme de créations d'emploi". Il a exprimé le souhait que "toutes les fermes des lycées agricoles de Nouvelle-Aquitaine deviennent des lieux d'expérimentation pour assurer l'agriculture  de demain"

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2944
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr