Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Lurrama, l'étonnante ferme d'un Pays basque respectueux de sa terre

04/11/2019 | Le week-end prochain, ce salon annuel de l'agriculture, dont l'invité est la Navarre, sera cette fois encore grandiose, pédagogique et... très appétissant

LURRAMA 2019

La 14e édition de Lurrama (Terre nourricière en euskara), le salon de l'agriculture a lieu les 8, 9 et 10 novembre à la Halle Iraty de Biarritz. Son thème: la formule de Slow food, "Le climat c'est la vie", cet immense défi qui conditionnera la vie des générations futures. Parrainée par Valérie Masson Delmotte, climatologue chercheuse au laboratoire des sciences du climat et de l'environnement, et Piero Sardo, président de Slow Food, cette édition est à la fois un rendez-vous militant, d'information et de la gastronomie. Couronnée par un repas mitonné par dix-huit chefs prestigieux.

La 14e édition de Lurrama, la ferme de l'agriculture paysanne basque coïncide avec le week-end du 11 novembre. Autant dire que cette nouvelle édition qui prend place en la halle Iraty de Biarritz, va assurément battre cette année son record des 25 000 visiteurs. Quel salon en Province dédié entièrement au monde paysan peut-il revendiquer une telle affluence en l'espace de trois jours et la participation de 600 bénévoles pour son organisation ?
Lurrama est une des démonstrations du bien vivre au pays en faisant la promotion d'une agriculture soucieuse du bien-être des consommateurs, des générations futures et celui des animaux et des paysan-ne-s, comme l'a rappelé Iñaki Berhocoirigoin, son président lors de la présentation de cette édition. Et Dieu seul sait que du piment d'Espelette, aux porcs Kintoa en passant par le fromage, le jambon et les cerises d'Itxassou, le Pays basque est devenu synonyme d'excellence, bien au-delà de ses frontières. Et celle-ci a eu un prix: une forme de militantisme de défense agricole mené par le syndicat ELB (Euskal herriko Laborarien Batasuna ) créé depuis près de 18 ans dans le petit village Ainhice Mongelos. Afin de ne pas se laisser submerger par la vulgarité en matière agro alimentaire, en innovant en permanence et aujourd'hui encore.

Le thème 2019: "Le climat, c'est la vie"

Le dérèglement climatique est un multiplicateur de menaces. "Les conséquences de la poursuite du réchauffement climatique peuvent être catastrophiques pour les hommes a rappelé Iñaki Berhocoirigoin. La pratique agricole a sa responsabilité et les paysans en sont les premières victimes et ce défi est immense car il conditionne la vie des futures générations. C'est pour cela que le salon a repris la formule de slow food: ''le climat, c'est la vie", comme thématique 2019.
C'est pour cela qu'elle sera parrainée par la vice président du GIEC, Valérie Masson Delmotte et Piero Sardo, président de Slow Food et Biodiversité qui animeront, dès l'ouverture vendredi, une des nombreuses conférences de l'Université paysanne programmées lors de cet événement. Comme Paul Aries, politologue et spécialiste de l'alimentation le samedi "Comment agir aujourd'hui pour demain?", le rapport AclimaTerra en Aquitaine avec Hervé le Treut, climatologue et Françoise Coutant, vice-présidente de Nouvelle Aquitaine en charge du climat et de la transition énergétique.

Un nouvel espace végétal et la ferme pédagogique

En partenariat avec trois établissements (le CFA de Hasparren, le SCIC Garro et le lycée de Navarre), un pôle a été mis en place pour mettre en avant les cultures maraîchères, fruitières et céréales du Pays basque. Terroirs, techniques florales, techniques culinaires seront mis à l'honneur. Un espace particulier sera dédié aux cultures maraîchères, à la filière du blé local ( Herriko ogia) et celle des huiles végétales (nouste Ekilili).  De plus, l'Association Arto Gorria présentera son moulin collectif et confectionnera des talos à base de farine de maïs.
Enfin Lurrama érigera un chapiteau de 850m2 pour les enfants, un espace qui leur est consacré. Le vendredi, 1500 scolaires des écoles du Pays basque pourront visiter le salon et participer à 15 ateliers pédagogiques et de sensibilisation, en collaboration avec les lycéens de l'ikastola Etxepare, de Bayonne.

La Navarre,  avec Ehne et le soutien de l'Intia, invitée d'honneur

Depuis 2010, Lurrama invite un territoire ou une région à présenter ses initiatives allant dans le sens de l'agriculture et cette année, c'est une des provinces basques, la  Navarre – capitale Pampelune — qui est l'hôte de ce salon. Sa participation s’est effectuée avec l'aide de l'Institut navarrais des technologies et infrastructures agroalimentaires, (Intia).
Quant au Syndicat Ehne ( Euskal Herriko Nekazarien Elkartea), il fédère ce monde agricole afin qu'il revienne ou se maintienne à un modèle plus familial et social, une agriculture basée sur la qualité et la proximité en se battant pour garantir de prix décents pour tous. C'est son président, Imanol Ibero, qui a présenté ce territoire d'une grande diversité géologique, géographique, biologique et climatique qui s'étend sur un million d'hectares dont 64% sont recouverts de bois, forêts et landes. Les terres agricoles représentent 290 000 hectares dont 100 000 sont irriguées.
"Les principales cultures sont le seigle, le blé, et l'orge, a-t-il relevé, mais aussi des cultures à vocation industrielle comme le colza et le tournesol sur 48 000 ha. 55 000 hectares sont consacrés aux légumineuses, -6 000 ha aux fruits (amandes, poires, pêches) 6000 ha aux oliviers et 17 000 à la vigne pour le vin."
"En matière d'élevage, on recense 500 000 brebis, dont 320 000 de la race à viande Raza et 160 000 de race Laxa pour le lait; 28 000 vaches laitières, 50 000 à viande et 600 000 porcs. Enfin, la Navarre compte 3 000 professionnels mais le nombre de ceux-ci a diminué et l'exode rural, - 50% de la population vit vers Pampelune - exprime un manque de relève pour l'agriculture."
Le vendredi soir, le Lycée hôtelier de Biarritz réalisera un dîner pour 550 personnes sur le thème de la Navarre, comme ses produits et animations seront le fil rouge du salon.

L'équipe de Lurrama 2019

Le grand repas dominical avec 18 toques de prestige

Nous l'avons écrit, Lurrama est la plus belle vitrine du savoir faire du monde paysan du Pays basque. Et de ses diffuseurs, dont les restaurateurs. C'est dans cet esprit que sont servis différents repas, dès vendredi midi, préparé par les élèves du lycée hôtelier de Saint-Jean-Pied-de-Port au dimanche. C est assurément le rendez-vous le plus prisé du week-end: le repas gastronomique dominical, préparé, tenez-vous bien, par 18 chefs et pâtissiers de grandes renommées: de Philippe Arrambide (Saint-Jean-Pied-de-Port)à Fabrice Idiart (Moulin d'Alotz)  en passant par Sébastien Gravé (Bayonne), Fabian Feldman (L'Impertinent, Biarritz) ou Guillaume Rogé (Le Brouillarta, Saint-Jean-de-Luz) ou encore Jean-Pierre Larramendy (Goxioka à Mauléon), avec un nouveau cette année: Bixente Chapelet, qui a ouvert une table d'hôtes à Hélette.
Enfin, dimanche soir, pour la clôture, la Halle Iraty jouera les prolongations avec le concert décapant d'Inspector Cluzo, ces musiciens et paysans landais. L'accès au concert se fera au tarif du billet d'entrée de la journée.

Entrée: gratuite le vendredi; samedi et dimanche: 4 euros; gratuit  -15 ans ; tout le programme: www.lurama. org

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour et archives F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4860
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr