Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Manger bio Périgord, un outil pour développer le bio en restauration collective en Dordogne

28/11/2018 | Manger Bio Périgord assure l’approvisionnement des écoles rurales jusqu’aux cuisines centrales, des collèges et lycées en produits bio et locaux.

A l'avenir, la part du bio et du local devrait progresser dans la restauration collective

Manger bio Périgord est une association qui regroupe une trentaine de producteurs bio de Dordogne et des départements limitrophes. Ainsi, ils participent à l'approvisionnement de la plateforme, qui est un outil de commercialisation pour la restauration collective en Dordogne et livrent ainsi en fruits, légumes, fromages, viandes, des petites écoles rurales, des cuisines centrales et des établissements, cités scolaires à plus de 1500 repas par jour. Les producteurs restent maîtres du jeu en négociant les prix avec leurs clients et peuvent ainsi mieux valoriser leurs productions.

Isle Mange bio est devenue, il y a quelques mois, Manger bio en Périgord. Cette association, créée à l'origine en 2010, réunit une trentaine d'agriculteurs bio et constitue l'interface logistique entre les producteurs de Dordogne et la restauration collective. Grâce à son maillage territorial, la plateforme assure approvisionnement tant des petites écoles rurales que des cuisines centrales et autres établissements à plus de 1 500 repas/jour. Les produits proposés sont diversifiés : légumes, fruits, oeufs, laits, fromages, volailles, porc, épicerie locale pour les huiles et les farines, et des commpléments du réseau bioccop restauration pour les pâtes, la farine et le sucre. "Nous travaillons selon trois critères, la saisonnalité, la qualité et la proximité, précise Mathilde Chaland coordinatrice de la plateforme. Cette initiative permettant de favoriser et valoriser les produits bios et locaux dans la restauration, notamment collective est soutenue par le Département :" Il s'agit d'un projet ancré dans le développement giobal et durable du territoire, qui permet le maintien et la création d'emplois en milieu rural et en agriculture," précise Didier Bazinet, vice président du Conseil départemental en charge de l'agriculture. 

Des prix fixés par les producteurs

La structure et l'outil de commercialisation sont pilotés par des producteurs composant le conseil d'administration. Julien, maraîcher à Lusignac depuis 2012 explique l'intérêt d'un tel système. Il est apporteur de la plateforme. "Nous passons une convention avec la plateforme, nous bénéficions également d'un accompagnement pour la planification des cultures et d'un suivi technique de la part d'agrobio Périgord. Je fais quelques marchés, et un marché, c'est un peu aléatoire. Le plus gros avantage, c'est que nous producteurs, nous fixons les prix. Bien sûr, ils sont négociés avec les gestionnaires de cantines et d'établissements. Surtout, on valorise notre production et on sécurise nos revenus." Manger bio Périgord bénéficie d'une logistique adaptée, située à proximité de Périgueux, dans les locaux de la société clas, logisticien professionnel. Pour Laurent Castéra, intendant à la cité scolaire de Bertran de Born, où sont préparés 1600 repas par jour : "la plateforme offre un service profesionnel et permet avant tout de sécuriser les apports. On sert un repas par mois 100 % bio et 15 % de nos apports sont bio et locaux. Notre but est d'augmenter cette part, à l'avenir." 

 Plus d'infos : www.mangerbioperigord.fr

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives Département de la Dordogne

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3348
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr