Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

  • 17/10/18 | Rochefort : lancement d'une souscription pour la Maison de Pierre Loti

    Lire

    Suite à un premier apport financier du loto du patrimoine, la Fondation du Patrimoine et la Ville de Rochefort lancent un appel à souscription national en faveur de la maison de Pierre Loti. Cet appel aux dons porte sur la restauration de la totalité de l’édifice, de ses collections et de son jardin. Le coup d'envoi de la souscription sera donné à Paris, au carrousel du Louvre à Paris, le samedi 27 octobre à 16h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Méthanisation en Béarn: profession et enseignement agricoles se mobilisent pour son développement

24/05/2018 | En Béarn, les projets de méthanisations agricoles sont (très) peu nombreux. Un colloque et le lancement d'une nouvelle formation dédiée visent à accélérer les réflexions.

Claire Collado Larramendy (CFAA 64) Benoît De guillebon, Marie-Pierre Guinchard, Pierre Moureu et François Delage

La France compte sans doute un peu plus de 500 unités de méthanisation agricoles, quand l'Allemagne tourne autour de 10 000. Des chiffres qui sont certes le résultat de stratégies politiques nationales très différentes, mais qui n'enlèvent pas à la France, au niveau européen, de compter parmi les pays les moins avancés en la matière. Un retard dont le Béarn fourni malheureusement une belle illustration. Afin de tenter de résoudre ce problème, ou à tout le moins « d'amorcer les réflexions », comme le signale Pierre Moureu, Président du comité territorial Béarn de la Chambre d'agriculture, un colloque « Energie et agriculture » s'organise le 4 juin 2018 au CFA Agricole de Pau Montardon. Il permettra notamment de promouvoir le lancement à la rentrée 2018 d'une nouvelle licence professionnelle dédiée à l'Optimisation Energétique des Entreprises Agricoles (OEEA), en partenariat avec l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA).

La méthanisation c'est la production d'énergie (gaz ou électricité) à partir de la dégradation des matières organiques issues de l'agriculture. Une fois dégradé, le « digestat » sert également d'engrais pour l'agriculture. Les enjeux de la méthanisation se placent alors tant du point de vue individuel que global. La méthanisation permet en effet à l'agriculteur la valorisation de ses effluents (mais pas seulement : les cultures intermédiaires par exemple peuvent également nourrir une unité de méthanisation) via la possibilité d'une autoconsommation sur l'exploitation de l'énergie produite, voire celle d'un revenu complémentaire par la vente de l'électricité ou des gaz issus du processus. Démultipliée sur un ou plusieurs territoires, « La méthanisation répond à des enjeux énergétiques globaux, et à des enjeux environnementaux si on regarde la question des émissions de méthane », souligne François Delage, consultant en environnement et énergie auprès de la Chambre d'agriculture. « Si on ne méthanise pas dans un méthanisateur, le phénomène de méthanisation et donc de production de méthane se fait de toute façon naturellement en extérieur... », synthétise Benoît De Guillebon. Les deux hommes sont d'autant plus convaincus de la nécesssité de développer cette pratique, que « 90% des gisements de la méthanisation proviendront à long terme, de l'agriculture », assurent-ils.

Des projets béarnais qui se comptent sur les doigts de la main
Mais pour l'heure, si on entend ces temps-ci parler du méthaniseur actuellement en montée de charge « Méthalayou », qui s'est monté autour d'une quinzaine d'agriculteurs sur la commune de Préchacq Navarrenx, les projets de ce type se comptent sur les doigts d'une main en Béarn. François Delage liste seulement trois autres projets en cours, à des stades plus ou moins avancés. « Un premier projet à Nousty, porté par 2 éleveurs, vient de clore sa consultation auprès du public et attend la décision du préfet pour se lancer, un deuxième à Prechacq Josbaig, autour de 8 agriculteurs devrait voir son dossier administratif déposé autour du mois de septembre, et enfin il existe un troisième projet qui réunit 7 agriculteurs à Artigueloutan, avec la particularité de récupérer le fumier de l'hippodrome de Pau, mais là encore les procédures sont à leur début. »
Le constat, pauvre, est sans appel. Il faut dire que les limites sont belles et bien là: limite financière surtout; « il n'y a pas de projet à moins d'1,5 M€ », indique François Delage, limite sociétale parfois. « Il faut aussi travailler à l'acceptabilité de ces unités de méthanisation, expliquer notamment au riverain, qu'une fois les effluents dans le méthaniseurs, il n'y a pas d'odeurs particulières », indique Benoît De guillebon.
Détailler les enjeux, les limites (mais aussi leurs réponses), et les exemples telle est bien aussi la vocation du Colloque du 4 juin, organisé au CFA Agricole de Pau Montardon. Si cette journée fait particulièrement le focus sur la méthanisation ( avec des visites de terrain dans l'après-midi sur le site de l'unité de méthanisation du lycée agricole de Vic en Bigorre, puis d'une petite unité de méthanisaton agricole à Villefranque) les autres sources d'énergies agricoles seront aussi évoquées.

"Développer des compétences, c'est développer des atouts pour demain"
Pour Pierre Moureu, Président du comité territorial Béarn de la Chambre d'agriculture, pas de doute, « l'agriculture doit réfléchir à cette question de la production d'énergie sur les exploitations. La Chambre d'agriculture se devait d'amorcer cette réflexion en valorisant ce qui se fait et en contribuant à la formation de personnes qui soient capables de conseiller les agriculteurs dans ce domaine. Développer les compétences sur ce sujet dans le département, c'est développer des atouts pour les futurs agriculteurs du département ».
Une formation qui englobe l'optimisation énergétique au sein des entreprises agricoles dans son ensemble, voilà le cœur de la nouvelle licence pro par apprentissage qui démarre en septembre au CFA Agricole de Pau Montardon. Cette formation, de 12 places, est en réalité intégrée à la licence professionnelle, MEEGC « Métiers de l'énergétique, de l'environnement et du génie climatique » de l'IUT Génie Mécanique de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour. Sur les 521 heures de formation 40% des cours se feront en commun avec les étudiants de la licence pro MEEGC à l'IUT, et les 60% restant se feront au sein du CFAA de Montardon.
Objectif, selon Marie-Pierre Guinchard, professeur et coordinatrice de cette formation: « aborder les enjeux liés à la production d'énergies renouvelables en agriculture, et apprendre les techniques pour développer, financer et gérer des projets. Une formation, dans laquelle 30% des intervenants seront des professionnels, et qui prévoit également la mise en pratique d'études et diagnostics énergétiques agricoles ou agro-alimentaires grâce à des études de cas réels, et des mises en pratique ». L'alternance, sur un rythme de 3 semaines de cours et 3 semaines en entreprise, permettra aux candidats d'acquérir les compétences professionnelles nécessaires pour mener à bien leurs projets personnels et leur insertion à l'issue de la formation

Formation : Renseignement auprès du secrétariat du CFA au lycée agricole de Montardon ou sur le site internet du CFAA64 www.cfaa64.com , ainsi que sur le site de l'IUT de Génie Thermique à la rubrique licence pro MEEGC. http://iutpa.univ-pau.fr

Colloque du 4 juin 2018: « Energie et agriculture » organisé au CFAA 64 Pau Montardon
Renseignement secrétariat CFAA 64 : 0559331289
Infos et programme : http://iutpa.univ-pau.fr et reservation en ligne: ici

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6378
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr