Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Une année compliquée, en Limousin, pour les agriculteurs entre confinement et sécheresse

03/09/2020 |

Dominique Graciet a présenté la note de conjoncture agricole à Limoges.

Après avoir présenté, hier, à Bordeaux, le bilan de la conjoncture agricole régionale, Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’agriculture a fait étape à Limoges pour faire le point sur les productions de ce territoire qui, elles aussi, ont subi le double effet de la sécheresse et de la crise sanitaire... en attendant les annonces du Premier Ministre qu’il espère encourageantes pour les filières.

Comme à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, la conjoncture est compliquée en Limousin selon le bilan, présenté ce jeudi, par Dominique Graciet. Certes, la crise du Covid 19 a impacté le monde agricole mais la météo a également entraîné des baisses sensibles de production. Selon la note de conjoncture du mois d’août établie par la Chambre d’agriculture, le Limousin a été le territoire le plus touché par la sécheresse avec un déficit de pluviométrie de 98 % contre seulement 54 % dans les Pyrénées-Atlantiques. Le manque d’eau répété depuis trois ans remet en cause le maintien de certaines productions. Celle des céréales et oléagineux accuse une baisse de 1,3 millions de tonnes (- 12%) en 2020 par rapport à la moyenne de 2015 à 2019 due à la baisse des surfaces (-6 %) et des rendements avec une perte de 16 % pour le blé, 11 % pour l’orge et 4 % pour le colza.

Des revenus en baisse

En Limousin, la plupart des exploitations avaient vu progresser leurs revenus ces deux dernières années après cinq mauvaises campagnes entre 2013 et 2017. Sur les trois départements, très peu d’exploitations spécialisées sont concernées mais elles sont davantage touchées que celles des autres départements néo-aquitains avec une baisse de recettes atteignant 14 %, soit trois points de plus que la moyenne régionale. La baisse la plus conséquente est enregistrée en Corrèze avec moins 13%, soit moins 120 €/ha contre moins 9 % et moins 70€/ha en moyenne. De ce fait, l’impact va être très important chez les éleveurs de ruminants qui représentent les trois-quarts des exploitations. Leurs animaux consomment les céréales produites sur place, ce qui va engendrer des dépenses supplémentaires pour l’achat de concentrés et de paille. La situation météorologique incite les agriculteurs à anticiper pour éviter une perte encore plus conséquente de leur production pour les années à venir, en raison de l’accélération du changement climatique.
« Il y a des projets dans toute la région et en Limousin, nous avons eu des demandes nouvelles récentes que nous n’avions pas vu venir concernant l’abreuvement des animaux ou les besoins d’eau pour diversifier le plan fourrager des exploitations constate Dominique Graciet, l’objectif est de reconvertir une partie de l’herbe en culture stockable pour passer l’été. » Un objectif qui fait écho au projet de mandature dont l’un des axes est l’autonomie protéique. « C’est un peu moins crucial en Limousin car l’herbe est une source de protéines importante, il manque plutôt de l’énergie pour compléter le pâturage mais dans le reste de la région, il s’agit de convertir une partie des céréales en soja ou en productions protéinées. »

Une récolte de pommes réduite de moitié

La production nationale de pommes est estimée, cette année, à environ 1,4 million de tonnes (-9% en un an). En 2019, la Nouvelle-Aquitaine avait assuré 21 % de la récolte, elle n’atteindra que 16,3 % cette année avec une localisation concentrée en Aquitaine et Limousin sur 7.000 ha et une production de Golden égale à 76.000 tonnes. La production estimée sera en retrait de 40 à 50 % par rapport à 2019 avec une très forte hétérogénéité au sein des parcelles en raison de la sécheresse de l’an dernier. Les arbres ont fortement souffert et la Corrèze semble plus concernée que les autres départements. De plus, les attaques de pucerons cendrés, araignées rouges et punaises vertes ont abîmé les fruits. La récolte devrait débuter la deuxième semaine de septembre, avec dix jours d’avance. Comme chaque année, des milliers de saisonniers sont attendus dans les vergers mais les contraintes sanitaires imposées pourraient bien freiner l’envie de certains candidats.

Moins de jeunes bovins

Concernant les bovins viande, la filière souffre particulièrement avec un recul continu du cheptel, les ressources fourragères ont été limitées cet hiver en raison de la sécheresse de 2019 sans que l’état de calamité agricole ne soit reconnu. Les trésoreries sont en berne et ne permettent plus d’achats pour compenser cette perte, ce qui s’est traduit par des opérations de décapitalisation de cheptel. En Nouvelle-Aquitaine, le cheptel de vaches allaitantes a diminué de 2,5 % et les naissances de 3,3 % avec des volumes de production en recul de 7 % et jusqu’à 10,9 % pour les mâles de 12 à 24 mois. Le cours des jeunes bovins est au plus bas tandis que les coûts de production augmentent à cause des achats en alimentation pour combler les déficits de récolte en céréales et prochainement de maïs.

La crise sanitaire a généré une baisse de consommation de viande, les repas étant pris en majorité au foyer durant le confinement. Les veaux de boucherie et veau sous la mère ont été impactés par la fermeture des restaurants. « Le Covid est une difficulté de plus mais c’est sûrement un accélérateur dans le changement estime-t-il, la filière élevage subissait déjà une érosion des marchés, le Covid est venu compliquer les choses et réduire la rentabilité qui était déjà affaiblie. Nous espérons que le plan de relance redonnera de l’oxygène aux trésoreries des exploitations. En Limousin, il y a une volonté de plus en plus affichée de compléter le système pâturage avec des cultures type ensilage maïs qui permettront d’avoir des réserves puisque celles de l’hiver sont consommées en grande partie l’été. Cela rend les exploitations dépendantes d’achats extérieurs, ce qui n’est pas satisfaisant.»

Selon lui, le plan de relance devra être décliné filière par filière, avec un mode de travail commun et des solutions adaptées. Un état des lieux régional des différentes filières sera finalisé en fin d’année. Enfin, le président attend que des moyens soient dédiés à l’agriculture et à l’agroalimentaire, ce qui devrait être annoncé dans les prochains jours. « Nous avons peur que ces deux secteurs soient les oubliés de la relance alors que nous étions un secteur protégé, que nous avons continué à approvisionner malgré des surcoûts très importants. » Les décisions du gouvernement sont d’autant plus attendues dans des secteurs impactés par le changement climatique et des habitudes de consommation.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8151
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine a asisté à la pose de la prmière pierre de la légumerie de l'Escat Agriculture | 01/03/2021

Légumerie de l'Escat : un projet local économique et agricole

Romain Nougué (à gauche), maraîcher est installé à Meillon depuis le mois d'octobre dans le cadre de la ceinture verte de l'agglomération de Pau. A ses côtés Victor, en contrat de parrainage auprès de Romain Agriculture | 17/02/2021

Installation agricole et circuits courts : la Ceinture verte de Pau se concrétise

Les représentants des Jeunes Agriculteurs NA et de la FNSEA NA devant le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux Agriculture | 16/02/2021

Loi EGAlim : En Nouvelle-Aquitaine, Jeunes Agriculteurs et FNSEA avertissent la grande distribution

Christophe Congues, Président du groupe coopératif Euralis Agriculture | 12/02/2021

Du mouvement à la tête des Groupes coopératifs Maïsadour et Euralis

Marc Cazaux HélicA Agriculture | 12/02/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Marc Cazaux lauréat 2017 (épisode 3/4)

Sylvain Bordenave, président JA 64 et Iban Pebet, président du Comité d'Orientation Transmission Installation de la chambre d'agriculture 64 Agriculture | 11/02/2021

Installation agricole : "une bonne année" dans les Pyrénées-Atlantiques

Les Rencontres de l'alimentation se sont lancées le 3 février dernier avec le débat sur la Souveraineté alimentaire : utopie ou réalité ? Agriculture | 09/02/2021

Souveraineté alimentaire : de l'individu au monde

L'activité céréales est en repli de 40 à 50% sur l'année 2020 Agriculture | 02/02/2021

Les coopératives agricoles : un impact socio-économique majeur en Nouvelle-Aquitaine

Le salon régional de l'agriculture Aquitaine - image d'archive Agriculture | 29/01/2021

Un Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2021 plus proche du public ?

Dispositif de désinfection de l'entreprise Sanodev Agriculture | 28/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Laure Sandoval lauréate 2018 (épisode 2/4)

Elevage de canards prêts-à-gaver dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 27/01/2021

Crise aviaire: Les Pyrénées-Atlantiques se soucient des éleveurs et du Kriaxera

Bertrand Venteau, le président de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne Agriculture | 27/01/2021

Haute-Vienne : La Chambre d’Agriculture en recherche de financements pour les agriculteurs

Jean-Louis Dubourg, Président de la Chambre d'Agriculture de la Gironde Agriculture | 26/01/2021

« Peu de perspectives pour les mois à venir », J-L Dubourg, Président de la Chambre d'agriculture de Gironde

Yann Viaud est un des premiers agriculteurs à s'être lancé dans le projet avec la CARA Agriculture | 25/01/2021

Pays Royannais : un atelier de transformation pour les agriculteurs

Cedric Tranquard (ici avec Luc Servant) a été élu à 18 voix sur 25, face à un candidat de la Coordination rurale Agriculture | 25/01/2021

Cédric Tranquard élu à la tête de la Chambre d’agriculture 17