30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent


- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Environnement

EDITO Sport et sobriété, le couple improbable

Illustration : ballon de football

Sobriété, sobriété, le mot est partout depuis que le Président de la République a décrété la fin de l’abondance en même temps que la fin de l’été. Le contexte mondial malmène nos modèles économiques que l’on croyait lancés comme des trains qui ne freinent jamais et ignorent tout du déraillement.

Comme à chaque coup de semonce qui fait vaciller l’équilibre social, tous les citoyens ne sont pas logés à la même enseigne. Les uns sont confrontés aux fins de mois de plus en plus difficiles tandis que d’autres continuent les voyages en avions privés : dispendieux en énergie, avec un impact écologique juste calamiteux.  

Même les footballeurs, habituellement protégés par le lobby inattaquable des fans de sports qui ne respecte aucun clivage politique, se font malmener lorsqu’ils ont l’air de se moquer de la lutte contre le réchauffement climatique, en boudant le TGV pour un banal trajet Paris-Nantes. Et ils en rigolent devant les caméras. Admettons que la vindicte qu’ils ont essuyé fera long feu lorsque Kilian M’Bappé signera un nouveau coup de pied de génie. Ce qui est survenu dès jeudi soir.

Au passage, le cadre de la SNCF Alain Krakovitch, qui a déclenché la polémique sur ce fameux trajet Paris-Nantes, a saisi l’occasion pour promouvoir l’idée d’un chèque-train qui remplacerait, les 2,8 millions véhicules de fonction que les entreprises françaises utilisent comme avantage salarial auprès de leurs cadres. Personne ne sait encore vraiment comment ca pourrait marcher. Mais la SNCF promet de bosser le sujet. Pour une fois le buzz et la polémique ne sont pas stériles.

Décidément le sport est taquin. Voilà la brise qui couvait sur la coupe du monde prévue au Qatar qui se transforme en tempête. Injure aux droits de l’homme, absurdité environnementale… Eric Cantona que l’on ne saurait ranger dans le camp des footsceptiques, s’inscrit lui-même en pourfendeur.  

Le retour du bon sens serait-il proche ? Applaudissements, Mesdames et Messieurs.

Sauf…. Sauf si l’équipe de France accède à la finale de cette coupe du monde. Qui seront ceux et celles qui auront encore la force de résister à l’engouement collectif, au frisson d’une victoire à portée de pied, à l’inscription d’une nouvelle étoile au maillot bleu? Réponse le 18 décembre.

Cyrille Pitois
Par Cyrille Pitois

Crédit Photo : Pixnio

Partager sur Facebook