Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

17/12/18 : En mairie de Biarritz, en début d'après-midi, on aurait pris acte de la non venue du président Macron à la préparation du sommet du G7. Information non officiellement confirmée de la préfecture mais qui serait parvenue à certains élus de cette source

17/12/18 : En marge de sa visite en Dordogne, Jacqueline Gourault a rencontré des Gilets jaunes : il fut question du référendum d'initiative citoyenne et de désertification médicale lors de sa visite à Lanouaille, où doit être implantée une maison de santé.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Les retraités lot-et-garonnais battront le pavé le 18 décembre à 15 h 00 devant la Préfecture à Agen. "Déçus par les annonces du Président E. Macron" , ces derniers préciseront leurs revendications auprès de la Préfète.

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.


- Publicité -

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

proprietes-rurales.com
- Publicité -

Logo aqui.frLes choix d'Aqui

Culture

"Audubon", une expo "d'intérêt national" à La Rochelle

Du 23/12/2017 au 25/03/2018

Portrait de JJ Audubon

Le muséum de La Rochelle accueille pour la première fois une exposition « reconnue d’intérêt national » par le ministère de la Culture. « Jean-Jacques Audubon, dessins de jeunesse » retrace le parcours du naturaliste français Audubon (1785-1851) à travers une série de 93 œuvres de différentes périodes de sa vie. Ce « Leonard Americain » du XIXe siècle est aussi méconnu en France qu’il est connu aux Etats-Unis, au même titre que de Gaulle ou La Fayette. Les Américains ont fait de cet aventurier du XIXe siècle un symbole du self made man, à une époque où le Nouveau Monde restait encore à conquérir. Les dessins de l’œuvre de sa vie (Birds of America – 1827) ont marqué les esprits de son époque. Pour les naturalistes, il représente surtout les débuts d’un changement de l’approche ornithologique et naturaliste. « La plupart des naturalistes avant lui se faisaient apporter des oiseaux morts par des chasseurs, puis les dessinaient. Audubon va sur le terrain, observe longuement les oiseaux avant de les tuer pour les dessiner, et surtout, rapporte dans un cahier ses observations et des anecdotes de la vie animale. C’est un vrai complément au dessin naturaliste », explique Lucille Bourroux, responsable de la bibliothèque scientifique du muséum. Il est également connu pour avoir inventé un système de fils de fer permettant de redonner à ses oiseaux des postures d’animaux vivants, pour rendre ses compositions au plus près de la réalité.

Sur sa route, Audubon fut fortement influencé par deux mentors : le naturaliste français Charles-Marie d’Orbigny et l’ornithologue américain Alexander Wilson. Le premier aurait influencé son dessin, qui évolue clairement après leur rencontre vers 1806 ; le deuxième aurait développé son approche du terrain… Et l’envie de faire du naturalisme animalier son métier. Car Audubon fut longtemps un naturaliste « amateur », avant de publier son « Birds of America », composé de 400 planches d’oiseaux nord-américains en format 1mx77cm. L’exposition retrace cette évolution, à travers des œuvres allant de sa prime jeunesse à son premier voyage aux Etats-Unis (1803-1805), jusqu’à sa rencontre avec Charles-Marie d’Orbigny (1805-1806). Quelques feuillets d’une édition originale de « Bird of America », réalisés lors de la deuxième partie de sa vie (à partir de 1810), sont également à observer.

L’exposition est exceptionnelle à plus d’un titre. Le muséum donne à voir des œuvres jusqu’à présent jamais montrées au public, exception faite pour quelques planches prêtées en 2012 pour une exposition au muséum de New York autour des naturalistes du Nouveau Monde. En dehors de quelques prêts des muséums et bibliothèques de Strasbourg, Besançon et Nantes, l’essentiel des œuvres provient des archives du musée rochelais, où elles dormaient depuis plus d’un siècle. Les dessins d’Audubon ont été redécouverts dans les années 1990, au milieu d’une collection de dessins laissés en dépôt par Charles d’Orbigny, co-fondateur du muséum de La Rochelle et de la Société des Sciences Naturelles de Charente-Maritime, toujours active aujourd’hui. Après un long travail d’identification de ses œuvres (certaines sont signées et numérotées), elles ont été expertisées pour authentification par le centre de recherche et de restauration des musées de France, basé au Louvre.

Cardinal rouge

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook