Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Dax: la première année de médecine ouvre à la rentrée

L'institut du thermalisme accueilera les étudiants de PACES à compter de la rentrée 2018

A la rentrée 2018, ce sont 60 étudiants qui pourront suivre , à Dax, les cours de première année commune aux études de santé dispensée par l'université de Bordeaux. Une initiative déjà mise en œuvre à Pau depuis la rentrée 2017. Objectif de ces cours « décentralisés »: préparer les concours très sélectifs d'accès en 2ème année dans une des filières de santé ( médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique) ou des écoles paramédicales (ergothérapie, kinésithérapie, manipulation en électroradiologie, pédicurie/podologie et psychomotricité). A l'issue de cette année à Dax, les étudiants reçus aux concours d'entrée dans une de ces filières suivront les enseignements à Bordeaux, quelle que soit la filière choisie.

Les cours en petits groupes auront lieu dans les locaux de l'Institut du Thermalisme de l'université de Bordeaux, situé en plein cœur de ville landaise et équipé pour la retransmission en différé des cours magistraux et pour la transmission interactive des études dirigées du collège de santé de Bordeaux.

L'objectif « est bien de fournir un service de proximité à des familles, avec un avantage financier pour les étudiants n'ayant pas les moyens de s'éloigner géographiquement et de s'installer à Bordeaux ». En effet, la délocalisation de ce cursus dans une ville moyenne, permettra d'éviter à des familles qui n'en ont pas les moyens, les frais d'hébergement, de restauration et de déplacement. Une initiative soutenue par le Conseil régional (à hauteur de 100 000 €), le Conseil départemental des Landes et l'agglomération du Grand Dax, satisfaite de voir dans ce projet un élargissement du panel de formations post-bac à Dax, et avec elle une forme d'attractivité supplémentaire. Une tentative aussi de maintien d'une démographie médicale satisfaisante sur le territoire...

Quant aux résultats du concours pour ces étudiants décentralisés, les expériences existant ailleurs en France ou dans la région, témoignent qu'ils sont comparables à ceux des établissements de rattachement. Pour l'Université de Bordeaux, le taux de réussite au concours est de 21,77% mais dont les deux tiers des étudiants admis en 2ème année, ont du doubler ou tripler leur première année... A Pau sur les 170 étudiants ayant suivi leur première année de manière décentralisée, sept intègrent médecine à la rentrée prochaine, un part en odontologie (chirurgie dentaire) et deux en pharmacie.
En Nouvelle-Aquitaine, l'Université de Poitiers propose également depuis la rentrée 2017 une telle décentralisation des cours de PACES sur un site d'Angoulême.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Google map

Publié sur aqui.fr le 04/08/2018