Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Environnement | Une coopération entre le Parc Marin et l'université de La Rochelle pour développer un territoire durable

Signature de convention de coopération entre le Parc naturel marin et La Rochelle université. Présence de Jean-Marc Ogier, président de La Rochelle Université, Aurélie Dessier, coordinatrice du partenariat, Julie Bertrand, directrice déléguée du Parc natu

D’un côté, le Parc naturel marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, entité de l'Agence française pour la biodiversité, dont la mission est de préserver le milieu marin, d'améliorer sa connaissance et de contribuer au développement durable des activités maritimes. De l’autre, l’université de La Rochelle et ses recherches pluridisciplinaires centrées sur le développement d’un « littoral urbain intelligent » (LUDI). Les deux entités ne pouvaient que se retrouver sur des problématiques communes, liées au littoral et à sa protection.

C’est donc en toute logique que le Parc marin, fort de sa nouvelle feuille de route, a choisit en 2018 d’accompagner financièrement le laboratoire Liens, de l’Université de La Rochelle, dans la mise en place de son programme VALOBS, dont l'objectif est de concevoir un observatoire des usages de loisir à l'échelle du Parc. Il a également soutenu la campagne de survols aériens pilotée par l'observatoire PELAGIS visant à améliorer la connaissance sur les oiseaux et les mammifères marins ainsi que sur les déchets flottants.

Fort de ce premier partenariat, les deux structures ont souhaité pérenniser cette coopération : elles ont signé le 31 janvier 2019 une convention commune, dans le but « de donner plus d'envergure, de cohérence et de lisibilité à l'ensemble de leurs projets ». Les principaux volets de cette coopération concernent : « l'acquisition de connaissances, la construction de nouveaux projets pédagogiques et la mise en œuvre d'actions de communication scientifique sur le milieu marin, dans le périmètre du Parc. » En s'appuyant sur les connaissances scientifiques des différents laboratoires de recherche, le Parc marin va pouvoir « mener à bien ses mesures de gestion et de sensibilisation », tout en jouant son rôle d’expertise.

Pour l'Université, ce partenariat va lui permettre de poursuivre ses avancées dans sa démarche de formation et de recherche pluridisciplinaire autour du Littoral Urbain Durable Intelligent. Ce partenariat traduit également les interactions concrètes possibles entre les recherches de l’Université et les acteurs du territoire, y compris socio-économique. L’Université travaille d’ailleurs déjà de concert avec la communauté d’agglomération de La Rochelle dans le cadre de son programme « territoire littoral urbain zéro carbone ».

Anne-Lise Durif
Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Cécile Barreaud / Agence française pour la biodiversité

Publié sur aqui.fr le 03/02/2019