Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Solidarité : Une collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans-abri à Bordeaux

Boîte à dons au Buro des Possibles

Pour faire face à un problème d'hygiène féminine, l’association Règles Elémentaires a décidé de s’impliquer pour les femmes sans abri et mal logées en créant des points de collecte de produits intimes dans diverses villes de France. Depuis le 1er février 2019, et ce, jusqu’au 1er juillet, c’est au tour de Bordeaux d’accueillir son premier point de collecte, le Buro des Possibles.

Selon l’INSEE, deux personnes sans-domicile sur cinq en France sont des femmes, soit 40% des sans-abris. Sachant que la priorité principale de ces femmes est de se nourrir et de trouver un toit, les produits hygiéniques sont, pour elles, considérés comme des produits inaccessibles. Il s’agit, en effet, d’un produit de luxe pour de nombreuses femmes vivant en situation de précarité. 

Depuis sa création en 2015 par Tara Heuzé-Sarmini, cette association française, les Règles Élémentaires, récolte des tampons et serviettes hygiéniques pour les redistribuer aux femmes mal logées ou sans domicile fixe au travers « d’associations locales, qui ont soit ont entendu parler de Règles Élémentaires car ils avaient des besoins, soit nous les avons contactés de notre propre chef car on sait que sur le territoire ces associations travaillent avec des femmes en situation de précarité. Pour en faire de la distribution rapide, l’idée n’est pas, bien évidemment, de faire des stocks. »

A ce jour, « c’est plus de 2 000 collectes, plus de 300 000 tampons et serviettes qui ont été redistribués à plus de 25 000 femmes. Ce qui représente 300 organisateurs répartis sur tout le territoire français » énonce fièrement Marie Bidet, coordinatrice bénévole de Règles Élémentaires à Bordeaux. 

Cependant, il est très difficile de connaître le nombre de femmes vivant dans la rue à Bordeaux. « C’est un gros problème auprès des associations de précarité aujourd’hui. Il y a beaucoup de femmes qui se cachent. » 

Lutter contre la précarité

Le principe est simple : l'association fournit une « boîte à dons », dans laquelle chacun et chacune est invité à y déposer des produits d’hygiène féminine. Les protections sont collectées puis redistribués aux associations bordelaises travaillant auprès des femmes en situation de précarité. 

Le principe mise sur la solidarité

Les collectes peuvent être effectuées par toutes et tous, que « vous soyez un particulier, une entreprise ou bien encore une institution publique. N'importe qui se sentant touché par cette cause peut décider d'en organiser une. Il s’agit d’un acte concret et solidaire, » nous explique Marie Bidet.

Pour l’instant, on compte, entre autres, des associations bordelaises telles que : « le SAMU Social de Bordeaux, le Secours populaire de Bordeaux, le dispositif POPPY qui dépend de l’association La Case ou de l'Association des Cités du Secours Catholique. »

Premier point de collecte à Bordeaux

Le Buro des Possibles, ouvert il y a deux ans, est à la fois un salon de thé et un espace de coworking. Des ateliers à thème y sont régulièrement organisés en fonction des intérêts de chacun : comptabilité, reconversion professionnelle, coaching, réseaux sociaux pour les professionnels. Pour le grand public, il s’agit d’ateliers en lien avec le bien-être, le tout, bien évidemment, dans une démarche éco-responsable.

Parallèlement à ces multiples activités, l’équipe du Buro des Possibles, Alexandra Maillet, Laure Rigoudy et Zoé Elliot, a donc décidé de s’engager au profit de la cause défendue par Tara Heuzé-Sarmini et son association Règles Élémentaires

« C’est une de nos clientes, bénévole à l’association, qui nous a démarché. Il est dure de vivre dans la rue ou dans un habitat précaire et c’est encore plus compliqué quand on n’a pas accès à une salle de bain. De façon générale, nous aimons soutenir des initiatives de ce genre. Au Buro des Possibles, nous sommes sensibles au mieux vivre ensemble, mieux travailler ensemble, être bienveillant, et penser aux autres. Suite à différentes publications sur l’association, Règles Élémentaires, les gens commencent à venir ; ils viennent pour donner » nous explique l’une des trois gérantes du Buro des Possibles, Laure Rigoudy, très enthousiaste. 

De nouvelles collectes sont à prévoir dans la métropole bordelaise. « 2019, s’annonce sur de belles augures » annonce fièrement Marie Bidet.

 

Informations pratiques

Dates : Du 1er février au 1er juillet 2019 

Lieu de la collecte : Le Buro des Possibles, 2 Rue Planterose à Bordeaux

Alizé Sibella
Alizé Sibella

Crédit Photo : Alizé Sibella

Publié sur aqui.fr le 12/02/2019