Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Européennes en Gironde : En Marche l'emporte, dopé par l'urbain

Élections Européennes

Les électeurs girondins se sont, tout comme au niveau national, davantage mobilisés pour ce scrutin des européennes que pour celui de 2014 (46,13% d'abstention contre 54,68% en 2014). Résultat, tout comme dans les Pyrénées-Atlantiques ou les Landes, la tendance nationale (et régionale) s'inverse, avec une candidate LREM en tête avec un peu plus de 2% d'écart sur son concurrent du Rassemblement National. Tout comme dans les autres départements, quelques polarités spécifiques au territoire girondin n'ont pas manqué de s'exprimer. Résumé des tendances, exemples à l'appui.

Quelques poches de résistance, mais des résultats globaux qui suivent tout de même la tendance nationale, c'est le bilan que l'on peut tirer de cette soirée électorale des élections européennes en Gironde. Sur l'ensemble du département d'abord, la tendance nationale s'inverse et voit la candidate de LREM Nathalie Loiseau prendre la tête du scrutin avec 23,36% des voix, quand Jordan Bardella (21,18%) suit la marche avec 12 339 voix d'écart et que Yannick Jadot (15,30%, supérieur au score national) termine le podium. Il faut dire que les résultats bordelais, malgré un taux d'absention de 48,1%, ont pas mal fait pencher la balance malgré un effet repoussoir pour le Rassemblement National (29,47% pour LREM, 21,54% pour EELV et 9,40% pour RN). Même tendance pour la plus petite commune de Gironde, Castelmoron-d'Albret (52 habitants en 2015), qui a voté LREM à 29,41%. On se souvient que pour les précédentes élections en 2014 (25 listes contre 34 en 2019), c'était le FN qui avait remporté l'adhésion (21,48%) de plus d'un point sur l'UMP (20,27%) et qu'EELV (11,72%) s'était fait voler la troisième marche par l'Union de Gauche (16,03%).

Un clivage fort entre urbain et rural

Dans le département, on compte tout de même quelques exceptions ayant échappé à une assez large vague extrême. Sur la métropole bordelaise, d'abord, il est intéressant de noter que les communes les plus urbaines comme Pessac, Mérignac ou Talence, ont toutes fait émerger la candidate LREM. Petite exception toutefois pour la première et la dernière qui, aux côtés de Gradignan (trio regroupé constituant le campus bordelais et villes dans lesquelles résident beaucoup d'étudiants, ce qui tendrait à dire que le vote "jeune" a pesé ?), a fait sensiblement remonter le score des verts en deuxième position avec des scores singuliers : 18,95% pour Yannick Jadot à Gradignan, 19,12% à Pessac et même 22,21% à Talence. Les communes de la rive droite métropolitaine, elles, suivent les tendances globales de la presqu'île et plébiscitent le Rassemblement National : 20,52% à Cenon, 20,41% à Floirac, 23,71% à Lormont et même 28,24% à Bassens. À la limite entre le Médoc plus rural et la métropole, la commune de Parempuyre (à l'inverse du Taillan-Médoc) cède du terrain à Jordan Bardella en suivant le mouvement médocain (25,51% à Parempuyre pour le RN, tout de même loin des 39,83% de Lesparre-Médoc).

Bègles, de son côté, reste un fief d'EELV et ne fait pas de tort à ses maires écolos : 21,69% pour Yannick Jadot et 17,67% pour Nathalie Loiseau. Elle n'est d'ailleurs pas la seule à avoir des tendances écologistes puisque les communes de Courpiac (20,73%) et Uzeste (18,78%) sont les deux autres (seules) communes de Gironde à avoir suivi l'ancien fief de Noël Mamère. Le Bassin d'Arcachon, enfin, confirme la tendance urbaine et métropolitaine avec le parti présidentiel en tête assez largement (31,62% à Arcachon et 35,40% au Cap-Ferret quand le RN arrive deuxième à 19,74% pour la première et que LR occupe la même place à 18,70% pour la seconde). Les tendances nationales, globalement, se confirment, avec, sauf exceptions, une large défaite pour les Républicains, qui accompagne le PS et la France Insoumise dans leur chute : sur la Gironde, Raphaël Glucksmann (PS - 7,78%), Manon Aubry (FI - 6,87%) et François-Xavier Bellamy (LR - 6,81%) confirment ce virage. 

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Publié sur aqui.fr le 28/05/2019