Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/12/18 : Au regard des événements actuels et de la clôture effective de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l'équipe du Pôle d'Enseignement Supérieur Musique et Danse annule "Midi en Musique" de Noël, le 21 déc. à 12h15, dans la Chapelle de l'Annonciade.

19/12/18 : Tempête Klaus. 1 M€ pour financer les derniers dossiers de reboisement. Depuis 2009, l’État aura consacré 442 M€, l’Europe 60 M€ et le Conseil régional 1 M€, notamment à la reconstitution des parcelles sinistrées. 203 000 ha ont ainsi été reboisés.

19/12/18 : Faubourg Immobilier, le promoteur spécialisé en immobilier résidentiel, a été retenu par Bordeaux Euratlantique pour réaliser 10 000 m² de logements. Ce projet proposera différents types de logements au cœur de la métropole girondine.

19/12/18 : Les services de la préfecture de la Vienne seront exceptionnellement fermés les lundis 24 et 31 décembre.

18/12/18 : Rochefort (17) : au vu du "contexte économique morose", la ville de Rochefort a décidé de rendre ses emplacements de parking du centre-ville gratuits le temps de Noël, du 21 décembre au 1 janvier inclus, afin de favoriser l'accès aux commerces.

18/12/18 : Concours Agrinove : inscription jusqu’au 31 mars 2019. Son but : mettre en avant les innovations en amont de l’agriculture. A la clé notamment : 15 000€ pour le 1er prix. Infos : 05 53 97 71 53 / contact@agrinove-technopole.com.

17/12/18 : En visite ce lundi en Dordogne, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, a signé la convention ANRU à Coulounieix Chamiers avec les différents partenaires. L’État finance ce projet d’un coût total de 49 M€, à hauteur de 14 M€.

17/12/18 : Alain Juppé a annoncé ce lundi que la place des Quinconces, à Bordeaux, serait transformée en parking gratuit les 22, 23 et 24 décembre pour "faciliter l'accès aux commerces du centre-ville", touchés économiquement par les mouvements sociaux.

17/12/18 : Deux-Sèvres : la 7e édition de Capr'Inov a attiré 7000 visiteurs. 250 produits (dont 230 laitiers) de 8 pays ont participé aux concours : 21 médailles d’or, 46 d’argent et 53 de bronze ont été décernées, et 4 Capr’I d’Or à des entreprises innovantes.

17/12/18 : En mairie de Biarritz, en début d'après-midi, on aurait pris acte de la non venue du président Macron à la préparation du sommet du G7. Information non officiellement confirmée de la préfecture mais qui serait parvenue à certains élus de cette source

17/12/18 : En marge de sa visite en Dordogne, Jacqueline Gourault a rencontré des Gilets jaunes : il fut question du référendum d'initiative citoyenne et de désertification médicale lors de sa visite à Lanouaille, où doit être implantée une maison de santé.

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/12/18 | Expo-vente de tableaux de Gérard Desplanques à Limoges

    Lire

    Le Groupe Mercure organise du 20 au 22 décembre une expo-vente, autour d’une rétrospective de 1972 à 2018, de tableaux et de dessins de l’artiste-peintre Gérard Desplanques dont il a puisé son inspiration dans la richesse de la nature du Limousin. Il cherche au travers de ses œuvres à se rapprocher des peintres préhistoriques. Le vernissage de l’exposition aura lieu, en présence de l’artiste le 21 décembre à 18h30, à la Galerie Municipale de Limoges.

  • 19/12/18 | Un marché de Noël 100 % producteurs de Dordogne

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de Dordogne organise son 1er marché de Noël le 20 décembre de 16h30 à 19h au Pôle Interconsulaire à Coulounieix-Chamiers. Agriculteurs et artisans proposeront un large choix de produits : Monbazillac, vins de Bergerac, canard gras en frais et en conserves, confitures, agneaux, porcs et dérivés, légumes, bières artisanales, volailles et volailles de Noël, charcuteries, plantes aromatiques, macarons, pain d’épice, nonnettes, nougats, fromage, noix et dérivés, broderies.

  • 18/12/18 | Niort et Bordeaux: ces bassines qui divisent

    Lire

    Nouvelle tension au sein de la majorité du Conseil régional, sur la question de l'eau, après la décision de deux élus EELV, Nicolas Thierry, vice-président en charge de l'environnement et de la biodiversité et Nicolas Gamache, conseiller régional des Deux-Sèvres de démissionner, le premier de la délégation à la qualité de l'eau, le second du bureau du Parc régional du Marais poitevin. Et ceci après le vote par la Région lundi du protocole d'accord permettant le financement des bassines fortement souhaitée notamment par l'agriculture, protocole signé ce mardi à la préfecture à Niort où les opposants ont manifesté.

  • 18/12/18 | Journée internationale des migrants vue de Pau

    Lire

    Ce 18 décembre à 18h, à l’occasion de la journée internationale des migrants, un cercle de silence se tiendra Place Clémenceau à Pau avec la Maison des Citoyen.ne.s du Monde des Pyrénées-Atlantiques. Tout au long de l’année, cette association coordonne un programme d’accompagnement de demandeurs d’asile dans leur apprentissage du français. Près de 90 demandeurs d’asile et réfugiés ont bénéficié de cet accompagnement qui permet aussi de tisser du lien social et de lutter contre les préjugés.

  • 18/12/18 | Charente-Maritime : Bussereau demande un Grenelle social et financier

    Lire

    Lors de la session du conseil départemental 17 ce lundi, les élus sont revenus sur le mouvement des gilets jaunes. Une motion du groupe LR a été proposée pour demander au gouvernement "de s'appuyer sur les élus locaux [...] afin d'engager au plus vite un dialogue constructif avec les Français". Quelques jours plus tôt, Dominique Bussereau avait déjà demandé au gouvernement une sorte de Grenelle sur le pouvoir d'achat, le social, la fiscalité et la transition écologique, ainsi qu'une réflexion sur la décentralisation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | A Bergerac, la seule galerie d'art de la ville invite aux voyages

29/11/2015 | Il y a cinq ans, Bénédicte Giniaux ouvrait la seule galerie d'art de de Bergerac. Des expositions de grande qualité y sont régulièrement organisées.

La galerie d'art de Bénédicte Gigniaux fête ses 5 ans

Depuis vingt ans, Bénédicte Giniaux va à la rencontre d’artistes et organise de nombreuses expositions personnelles et collectives. C’est en 2010 qu’elle choisit de quitter l’Oise pour aller vivre à Bergerac et ouvrir la première galerie d’art de la cité de Cyrano dans le centre historique. Dans cette galerie, dominent rêve, poésie, tendresse, humour et témoignages, signés par des artistes engagés dans leur création, dont la réputation, pour certains, est internationale, Jusqu'au 13 décembre, une exposition collective inhabituelle autour de ses artistes permanents est à découvrir.

L'idée de créer une galerie d'art au coeur de Bergerac et d'y exposer régulièrement des artistes reconnus, parfois au délà des frontières, et engagés pour leur art, pouvait paraître un peu farfelue. Pourtant, c'est ce qu'a réalisé  avec succès il y a cinq ans, Bénédicte Giniaux. Sa galerie est située au coeur du centre historique, face au cloître des Récollets, qui abrite la maison des vins. Cette ancienne cavalière, passionnée d'arts, qui organise des expositions et des événements culturels depuis plus de vingt ans, a eu un véritable coup de foudre pour Bergerac. "J'ai eu un véritable coup de coeur pour la ville. Quant j'ai quitté l'Oise, j'avais pensé  m'installer à la Rochelle mais je n'ai pas aimé. Ici, il y a la douceur des bords de la Dordogne, un climat agréable, il y a un accueil, une gentillesse de la population. Bergerac est un lieu de rencontres permanentes. Certains disent qu'on s'y ennuie. Je ne le pense pas, bien au contraire. Ce lieu a quelque chose de magique, avec ses  vieilles pierres : j'ai pu créer ma galerie et mon lieu d'habitation."

Artistes reconnus Au départ, le pari de Bénédicte était osé. Mais forte de ses années d'expériences en organisation d'événements culturels et d'expositions, elle a tissé des relations de confiance avec des artistes reconnus dont certains ont une audience internationale. "Des artistes permanents qui m’accompagnent, sont principalement des peintres et sculpteurs avec qui je travaille depuis bien longtemps.  La confiance, c'est essentiel dans mon métier. Je les ai choisis pour leur personnalité et la qualité de leur travail. Une sélection qui s’est faite naturellement, avec le temps, et de manière évidemment subjective. L’identité d’une galerie se façonne par le choix des artistes exposés. L’art animalier est très présent avec le travail de certains, d’autres rendent davantage hommage aux humains par un regard poétique ou philosophique, par des témoignages de voyages, par la captation de scènes de vie insolites ou quotidiennes." 
Les artistes présents dans la galerie travaillent avec d’autres galeries en France ou à l’étranger. Et les Bergeracois apprécient leur chance d'avoir des oeuvres de qualité présentées dans leur ville. Ces artistes sont au nombre de dix -huit, ils étaient quinze à l'ouverture de la galerie. On peut citer le sculpteur Michel Wohlfahrt la sculptrice animalière Sophie Verger, le peintre Emmanuel Michel, qui par la justesse des regards et des attitudes, propose un nouveau voyage dans le quotidien des autres. Si les touristes, et les personnes de passage découvrent souvent ce lieu unique par hasard, ils sont d'abord surpris et très souvent séduits. Car la maîtresse des lieux peut vous parler de chaque artiste, présenter des oeuvres non exposées.  Chaque achat est  coup de cœur, aussitôt emporté, livré ou envoyé. Les expositions proposées sont en mouvement permanent, car une galerie doit vivre.

Bénédicte Giniaux a noué des partenariats locaux, notamment avec le château des Vigiers, à Monestier. Tous les deux ans, elle organise une exposition sculptures au jardin et les 16 chambres de luxe accueillent chacune une œuvre d’art d’un des artistes de la galerie.

Grand écart, à voir jusqu'au 13 décembrePour son dernier événement de l’année, la Galerie organise  jusqu'au 13 décembre une exposition collective inhabituelle autour de ses artistes permanents. « Grand Écart », tel est le fil conducteur retenu pour la sélection des œuvres présentées qui réunira exclusivement des tableaux et des sculptures de très petits ou de très grands formats. Parmi les œuvres majeures de l’exposition, sont accrochés sur les cimaises : des altotypes, grands et petits formats, sur l’architecture du photographe Alfons Alt ainsi que quelques très grandes huiles sur toile de Christine Bourcey et certains grands tableaux de l’artiste voyageur Emmanuel Michel, peintre et sculpteur. Au sol et sur les socles, se feront face de grandes sculptures en bois, métal et schiste, de Jean-Pierre Dall'Anèse et de grands personnages en grès de Michel Wohlfahrt. Ces sculptures seront entourées des animaux en raku de Joanna Hair ainsi que des grès et des bronzes animaliers de Sophie Verger. Cette exposition s'achève le dimanche 13 décembre par un café rencontres. 

Galerie Bénédicte Giniaux - 3, place du Dr Cayla - 24100 BERGERAC - 06 80 31 09 56

Plus d'infos : http://www.galeriebenedicteginiaux.fr/

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
20255
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !