Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Au Fipadoc, le développement des productions basques

27/01/2019 | Ainhoa Gonzalez Sanchiz permet aux créations audiovisuelles basques de s'exporter dans le monde.

Ainhoa Gonzalez Sanchiz

Si le monde du documentaire s’est donné rendez-vous à Biarritz pour le Fipadoc 2019, le Pays basque n’en est pas pour autant le grand oublié. Bien au contraire. Jeudi 24 janvier, se tenait un speed-dating entre producteurs espagnols et français, spécifiquement à destination de la création basque.

 Au Fipadoc, le 24 janvier dans l'après-midi, les échanges se multipliaient entre producteurs français et espagnols. Le sujet de leurs discussions ? Les prochains films et productions basques qu'ils pourront financer. 

Il sert d’ailleurs de sujet au film L’hypothèse démocratique, pitché par Thomas Lacoste. Ce documentaire, prévu pour mai prochain, a pour but de retracer le conflit basque, de la guerre civile espagnole jusqu’à la dissolution de l’organisation en mai 2018. Le réalisateur a réussi à réunir des archives exclusives et des témoignages. « Mon objectif est de documenter le mal connu et pourtant dernier conflit armé d’Europe », explique Thomas Lacoste. Il souhaite  démontrer « en quoi la sortie unilatérale de ce conflit est un moment unique de l’histoire humaine » et l'importance pour chacun de s'en saisir.

Ce documentaire a déjà reçu de nombreux soutiens financiers, notamment de la région Nouvelle-Aquitaine et du diffuseur Public Sénat. Produit par la société Prima Luce, basée à Bègles, ce documentaire sur la fin de la lutte armée est également coproduit par Sister Productions et Irusoin. Cette société, basée à San Sebastian est l’une des principales sociétés de production basque en Espagne.

L'aide européenne, une source de développement

Pour encourager ce microcosme de l’audiovisuel basque, l’Europe agit. Le soutien est dédié aux films qui se font au Pays basque, peu importe la langue. Ainhoa Gonzalez Sanchiz est responsable du bureau Media du programme Europe créative au Pays basque. Chaque année, ce sont entre 800 000 et un million d’euros qu’elle distribue au travers d’aides et de formations. Un budget dont elle est très satisfaite. Il provient à 50 % de la Commission européenne et à 50 % de Zineuskadi, le programme de soutien culturel du gouvernement basque.

Les objectifs sont également de former les professionnels pour qu’ils accèdent au marché international qui est aujourd’hui incontournable. Il faut les aider à sortir de notre marché basque assez restrictif pour aller vendre ailleurs leur travail. C’est un petit territoire, alors pour se développer, « il faut rencontrer d’autres producteurs », défend Ainhoa Gonzalez Sanchiz.

Que ce soit pour les producteurs, tous les membres de la chaine de production qui aident au développement du projet, le rôle de ce bureau est d’aiguiller les créateurs vers les formations et les marchés existants parmi tous les festivals européens. « Nous multiplions les ateliers de formation pour les aider à préparer leur dossier de candidature pour des aides financières », explique-t-elle.

« Notre but, c’est véritablement de créer un réseau entre tous les artistes. De leur permettre de découvrir toutes les aides et formations auxquelles ils ont accès. On ne donne pas de financements directs, mais nous aidons à identifier les acteurs qui pourront leur en offrir ». Ce bureau, créé en 1998, n’est pas le seul du genre en Espagne, puisque des antennes existent également à Séville, Madrid et Barcelone. L’Espagne est l’un des rares pays européens à avoir ces antennes régionales, justifiées par de fortes identités régionales. À titre comparatif, la France ne dispose que de deux antennes, à Paris et Strasbourg.

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
3467
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !