Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a ms en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérome Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Carnaval Biarnés : trois jours pour tout changer !

13/02/2020 | "Le changement c'est maintenant !", pourrait crier Sant Pançard, roi du carnaval Pyrénéen, peu avant de finir au bûcher...

Carnal Biarnes, quand Saint Pançard et sa femme Carronha arrive à Pau

Réfugié en Aragon, il court il court Sant Pençard, pour échapper au bûcher... Il est passé par ici, il repassera par là, avant finalement de revenir triomphal dans la capital béarnaise autour du 20 février, pas sans quelques arrêts (déjà festifs...) à Ansos, Accous, Oloron, Salies-de-Bearn, et Nay sa dernière étape ce 15 février. Un retour palois dans la joie, la bonne humeur, la franche rigolade et l'exubérance... Bref, le retour d'un roi braillard, débridé (débraillé..?) et un brin insolent sans tempérance, ni retenue accompagné de sa cour tout aussi éclatante et volubile que lui ! Un joyeux bazar qui s'apprête à envahir les rues de Pau du 20 au 23 février prochains, de jour comme de nuit. Et comme le carnaval Pyrénéen marqué par des traditions et une identité fortes, n'est pas, à l'image de son Roi, à une contradiction près : le thème 2020 est affirmé haut et fort par ses organisateurs : « Cambiar ! », « Changer ! »

« S’habiller en femme si l’on est un homme, s’habiller en homme si l’on est une femme, se masquer et changer de voix, dénoncer l’injustice, les maîtres du monde, faire râler les pisse vinaigre, les bien pensants, se débrider, se rebeller, laisser libre cours à sa fantaisie » : autant de commandements, en quelque sorte, du Carnaval Biarnés avec pour seul objectif : bousculer l'ordre établi, en un mot « Cambiar ! ». Avec ce mot d'ordre en tête, le champ des possibles est pour le moins ouvert aux participants, qui pourront s'exprimer et laisser aller leur imagination dans les déguisements les plus fous et à de nombreuses reprises lors de ces 3 jours de fête que propose le Carnaval ! Pour les aider dans cette « métamorphose », une friperie spéciale Carnaval, et nourrie par la chine des bénévoles de l'association organisatrice sera ouverte le 16 février aux Halles de 10h à 15h...

Patrimoine, tradition et ouvertures

Les trois jours de joyeux délire organisés par l'Association Pantalonada, restent comme la tradition l'exige, marqués par les rendez-vous incontournables de la liturgie du Carnaval Biarnés que sont : la chasse à l’ours dans le centre historique, la Sèga (entrée de Carnaval dans la ville), la remise des clefs sur la Place royale, le procès devant le Tribunal et enfin la crémation. A tout cela, participent bien sûr le public, les bénévoles de l'association mais aussi de nombreux artistes intervenant tant dans la mise en scène du Festival que dans ses animations. Car c'est bien là aussi l'esprit de l'évènement rappellent les organisateurs : « faire vivre le patrimoine pyrénéen, sa langue, sa mythologie, sa musique, ses danses et ses chants tout en créant des espaces de rencontre avec des artistes éclectiques, venus d’ici et d’ailleurs. »

Après le « Carnaval à fac », organisé en journée le 20 février, à grand renfort de dégustations de produits locaux, de déguisements, de théâtre d'improvisation ainsi que d'un Dj set avec Radio Campus, le premier rendez-vous « officiel » démarrera en soirée avec la Nuit de l'Ours dans le quartier du Hédas. Une soirée qui démarre avec l'arrivée des Ours en ville et en musique puisque cette édition 2020 marque le retour des Bar-Bars : trois lieux (le Bondi Beach, l'Imparfait, le N°5) recevront trois groupes de trois styles différents à partir de 19h jusqu'à 20h30. Car c'est à cette heure que démarrera, place d'Espagne, la Chasse à l'ours marquée par l'arrivée des Roseta rejointes par les chasseurs pour une déambulation, « réservée aux adultes consentants » précise le programme, jusqu'à la place Récaborde entre défilé théâtralisé, slam, contes et surprises ! Place alors au Bal de l'ours (bal trad) puis aux concert et DJ set sous chapiteau chauffé, avec bar et restauration possible.


Carronha d'abord, Sant Pançard ensuite

Le lendemain, vendredi 21 février, à partir de 19h30 et jusqu'à 1heure du matin, c'est Carronha (Charrogne...) la (plus ou moins) charmante épouse de Sant Pançard qui se fait reine de la fête, car en prenant de l'avance sur son mari, elle s'empare de la ville avant lui ! Une soirée concert pour un voyage à travers l'Afrique noire, les Balkans et le Maroc au fil de sonorités jazz, groove et techno sous le chapiteau de la Place Récaborde. Mais comme son roi de mari, et avant lui, Carronha s'offrira en guise d'ouverture des festivités du soir, son propre défilé accompagné de la Pantalonada, rue du Château.

C'est enfin, le samedi 22 février, que Sant Pançard arrive en ville! Et les efforts des cols blancs qui monteront barricade derrière l'église Saint-Martin (à 15h), n'y pourront rien, le vent du changement et du grand désordre est en marche sur la capitale béarnaise ! Pour preuve la remise des clefs de la ville, Place Royale à 16h, suivie du départ du grand défilé co-porté et animé par un large collectif d'artistes qui assureront le spectacle... Mais au bout du compte, à trop vouloir tout changer sans doute, Sant Pançar n'échappera pas à son procès (place de la Liberté à 18h) qui l'entraînera vers sa funeste crémation, en musique s'il vous plaît. A moins qu'on ne brûle qu'un mannequin, laissant le Roi fuir (à nouveau) vers l'Aragon...
Quoi qu'il en soit, avec ou sans lui, la fête et la musique se poursuivent, avec à nouveau dans le quartier du Hédas, une soirée de grand bal et de concert, qui promettent à la danse, la convivialité et à la bonne humeur, une nuit encore bien chargée... Et en honneur à la gourmandise du Roi, (le moindre de ses défauts...), ce sont des producteurs de pays qui auront la part belle le dimanche sous le chapiteau, plus fameux que jamais, avant de laisser place encore à la danse traditionnelle, et à un spectacle dédié au jeune public... histoire de commencer à patienter jusqu'à l'année prochaine !

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Association Carnaval Biarnés

Partager sur Facebook
Vu par vous
4786
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !