Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/08/19 : Ce samedi une manifestation impromptue s'est agrégée en fin d'après-midi au centre ville de Bayonne, avec gilets jaunes, altermondialistes et beaucoup d'Espagnols venant d'Hendaye. Une grosse armada sécuritaire les attendait. 68 inter- pellations.

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Des mosaïques du Ier siècle découvertes à Poitiers

15/07/2019 | Les fouilles du jardin des droits de l'Homme à Poitiers ont porté leur fruit. Deux mosaïques datant sans doute du Ier siècle ont été découvertes sur le site.

Des mosaïques du Ier siècle ont été découvertes à Poitiers sur le site de fouilles du jardin des droits de l'Homme

Il suffit de creuser pour voir surgir des morceaux d’histoire de la ville de Poitiers. La preuve encore dans les jardins des droits de l’Homme, juste derrière la médiathèque François-Mitterrand. Depuis le 11 juin, l’équipe de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) effectue une fouille minutieuse et méticuleuse, menée par Benoît Billy, responsable des opérations à l’INRAP. Elle a été commandée et prescrite par les services de l’État. Au total, c’est une surface de 230 m2 qui est passée au pinceau. L’équipe a mis au jour deux mosaïques datant de la période antique, sans doute du Ier siècle, et des éléments plus récents, de l’époque médiévale. Les mosaïques ont été extraites et vont être étudiées pour essayer d’en apprendre plus sur l’histoire antique de Poitiers.

Sur le site du jardin des droits de l’Homme, derrière la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers, c’est le grand chantier. Des archéologues fouillent avec minutie une surface d’environ 230m2. Ils ont déjà mis à jour deux mosaïques. Une découverte extraordinaire. « Grâce aux efforts et au travail de l’équipe de l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) » souligne Alain Claeys, maire de Poitiers. 

Cette première mosaïque daterait du Ier siècle et mesure environ 25 m2

Une découverte exceptionnelle

Ces deux mosaïques présentent des caractéristiques très rares selon le responsable des opérations à l’INRAP, Benoît Billy. « Le première mosaïque présente une superficie exceptionnelle. Là, vous avez environ 25m2, mais on l’estime a minima à une quarantaine. Elle daterait du Ier siècle. Elle est dans un état relativement bon, quand on connaît l’histoire douloureuse qu’elle a subie », explique-t-il. Les motifs et l’organisation des tesselles (petits morceaux de marbre ou de pierre qui forment la mosaïque) sont complexes. Cette première mosaïque est composée de deux bandes latérales noires et de motifs obliques. Ce sont près de 500 000 morceaux de tesselles qui la composent. Certains espaces ont d’ailleurs été comblés. « des sortes de rustines qui datent sans doute encore de son utilisation ». Elle était sans doute située dans l’entrée d’un bâtiment avec des colonnes (un dé ainsi qu’une colonne et des éléments qui la composent ont été dévoilés à proximité) La deuxième est plus petite et moins bien préservée. Elle se poursuit sans doute sous les fondations de la rotonde de la faculté de Droit voisine. De couleurs blanches avec des motifs de couleurs plus simples. « Ce sol a déjà été observé dans les années 1970 de manière sporadique, à l’occasion des travaux de la rampe d’accès à la médiathèque », précise Benoît Billy. 

La deuxième mosaïque possède des motifs plus simples

Quelque chose saute aux yeux lorsqu’on observe le chantier de fouille. « Il y a une faille, un incident dont on est pas encore en mesure de donner la raison. Il y a eu effondrement d’une partie du site. Il peut être lié à la conception du bâtiment, un séisme. Il va falloir faire un sondage plus précis et confronter les données pour essayer d’en déterminer la cause. » Un affaissement avait également été remarqué lors de fouilles qui avait été organisées avant le chantier de réaménagement de la place Charles VII, il y a un peu plus d’un an : on y avait découvert une cave médiévale en ogive et la présence d’un égout antique détruit au Moyen Âge.  

Un travail minutieux et délicat

Même les archéologues en sont pour l’instant au stade des suppositions et des hypothèses, ces mosaïques vont livrer peu à peu leur secret. Elles vont être déposées, prélevées par une entreprise, située en banlieue de Périgueux, à Marsac-sur-l’Isle, spécialisée dans la restauration et la conservation d’oeuvres d’art et de vestiges archéologiques : Socra. Elle a beaucoup fait parler d’elle, ces derniers temps, puisqu’elle s’occupe de la restauration des statues de Notre-Dame de Paris et le coq, qui était situé au sommet de la flèche, a d’ailleurs rejoint les ateliers au début du mois de juillet. Les employés de Socra ont besoin de trois jours pour déposer les deux mosaïques découvertes à Poitiers. « Nous allons procéder à la dépose de ces deux tapis de mosaïque, à l’aide d’une technique d’encollage sur la surface. Ensuite, nous allons insérer de fines lames dessous. Nous avons de la chance les tesselles sont désolidarisées de la terre, l’opération se déroulera plus facilement », explique Romain Gilbert, président de Socra. Les mosaïques vont être disposées sur des panneaux d’un mètre sur un mètre, puis maintenues dans un premier temps en sandwich pour les manipuler et les transporter plus facilement. Ensuite, elles pourront être étudiées et restaurées si besoin. 

L'entreprise de Périgueux, Socra, a déposé les deux mosaïques en trois jours avec une technique particulière

Au total, il y aura eu sept semaines de fouilles sur le site du jardin des droits de l’Homme de Poitiers. Elles se termineront le 26 juillet prochain. Les entreprises de voiries reprendront les travaux à partir du 26 août, pour environ vingt semaines. Le jardin devrait être achevé avant Noël. Quant aux mosaïques, « il faut que le public puisse venir les contempler et qu’elles deviennent une outil de médiation », confie Jean-Marie Compte, adjoint à la mairie de Poitiers, délégué au patrimoine historique et à l’archéologie. Ces découvertes participent à l’histoire de Poitiers et permettent de la comprendre. Maintenant il ne reste plus qu’à déterminer dans quel lieu elles seront visibles. En attendant, elles sont stockées au centre de recherches archéologiques de l’INRAP à Poitiers, avec les éléments de décors qui ont été trouvés sur le site de fouilles. Toutes ces pièces seront médicalement étudiées pour encore un peu plus dévoiler leur histoire.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4429
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !