Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/19 : La ville de Bordeaux a lancé une consultation en ligne pour déterminer quel équipement public de la ville pourrait porter le nom de Jacques Chirac. Le Parc des Expositions, la Bibliothèque Médiadeck ou "un autre lieu" sont les trois propositions énoncées.

21/10/19 : Fermée en septembre 2018 suite à des inondations survenues durant l’été, la médiathèque de Gan (64) rouvre dans des locaux provisoires de 150 m2, rue du Bel Air, près du centre de loisirs, le mardi 22 octobre à 14h.

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/10/19 | Pau: Focus sur l'animation handicap du Concours complet 5*

    Lire

    Dans le cadre du Concours Complet International 5 étoiles de Pau, une animation «Découverte du cheval» est proposée les 25 et 26 octobre aux personnes handicapées, adultes et enfants. Cette animation, proposée par les Ateliers de la Cavale, s'organise autour de 3 ateliers: le pansage, le travail du pied et une balade en calèche (adaptée pour l'accueil d'une personne en fauteuil roulant). Cette animation d'une heure permet l'accueil de 6 personnes pouvant chacune participer aux 3 ateliers. Inscription uniquement par mail mission.handicap@ville-pau.fr. Rappel : l'entrée est gratuite le vendredi, payante le samedi.

  • 23/10/19 | L'Entre-deux-Mers interroge sa ruralité

    Lire

    Du vendredi 25 au dimanche 27 octobre prochain, le Comité de Liaison de l'Entre-Deux-Mers (CLEM) organise un colloque autour de "l'histoire des relations du Cadillacais et du Podensacais avec Bordeaux". Y seront notamment abordés les thèmes de la ruralité et de l'effet de la métropolisation sur ce territoire viticole et le projet de labellisation "Pays d'Art de d'Histoire" porté par plusieurs communautés de communes de Sud-Gironde. Les débats se tiendront à Rions (le 25 octobre), à Sainte-Croix-du-Mont le 26 et à Cadillac le 27. Plus d'infos au 05 56 84 45 75.

  • 23/10/19 | Charente-Maritime : une soixantaine d'agriculteurs mobilisés

    Lire

    Une soixantaine d'agriculteurs ont répondu à l'appel à mobilisation de la FNSEA 17 ce 22 octobre. Ils sont allés jusqu'à la station d'épuration de La Rochelle chercher des boues, qu'ils sont ensuite allés épandre devant la mairie de Chambon, dont le maire fait partie du mouvement des "pisseurs de glyphosates". Une trentaine d'entre eux sont ensuite allés poser des banderoles et distribuer des tracts au rond-point à l'entrée de Rochefort.

  • 22/10/19 | Ford signe la revitalisation du site de Blanquefort

    Lire

    Lors d'un nouveau comité de suivi qui s'est tenu ce lundi 21 octobre, le protocole d'accord pour la revitalisation du site de l'ancienne usine Ford à Blanquefort a officiellement été signé par le constructeur. Ce dernier s'engage à injecter 18 millions d'euros dans cette opération, dont quatre millions pour céder certains terrains à Bordeaux Métropole. Ford s'est également engagé à dépolluer le site d'ici 2024. D'anciens salariés de l'usine se sont rassemblés devant la préfecture de Bordeaux à l'appel de la CGT. Pour cibler où seront injectés les 14 millions restants, une nouvelle réunion doit se tenir en novembre.

  • 22/10/19 | Un escape game d'horreur à Bordeaux !

    Lire

    Le frisson pour aider (ou pas) à la réflexion. Closed Escape Game a ouvert dans le Parc d'Activités du Grand Stade (Tram B arrêt Berges de la Garonne) le 06 juin dernier. Deux parcours d'horreur pour 2 à 5 personnes sont proposés, avec pour chacun une immersion dans le frisson garantie. Par sécurité pour les joueurs, les parcours sont déconseillés aux personnes sensibles et aux femmes enceintes. Les joueurs peuvent également abandonner en cours de parcours. Depuis l'ouverture, 63 abandons ont été comptabilisés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes : Apologie de la viande, Régis Clinquart aux éditions Stéphane Million

06/01/2013 | Stéphane Million réédite Régis Clinquart, entre Rimbaud et Lautrémont dans ma bibliothèque. Une approche contemporaine de ces génies éphémères qui explosent en vol à 20 ans.

Régis Clinquart, Apologie de la viande

Apologie de la viande est une usine lacrymale qui chiale de partout. Un monument rouillé qui émerge de la fièvre d'un auteur satellisé. Clinquart se bat contre l'absence d'un être en reconstituant le souvenir de l'amour perdu. Au risque d'y laisser la peau. Écorché, au mieux... Charnel le moindre reportage, sexuée la moindre partie de flipper. Régis Clinquart négocie avec la mort sous la forme d'un journal intime. Il répète son suicide, pour voir... Se mutile et se met les doigts dans le feu... pour voir comme ça fait mal. Sale gosse qui casse tout ? Petit génie qui reconstruit ? Allez vous salir dans l'encre de Clinquart. Du noir plein les narines, on respire mieux.

Apologie de la viande - Régis Clinquart
Acheter ce livre chez Mollat.com

Apologie de la viande n'est pas la nouvelle recette miracle contre le chagrin d'amour et Régis Clinquart n'est pas l'espèce de romancier dépressif qui se soigne en écrivant. C'est un homme qui s'est senti le droit d'exister par la littérature. Antonin Artaud expliquait sobrement la différence à Jacques Rivière au cours de leur correspondance : « Je suis un homme qui a beaucoup souffert de l’esprit, et à ce titre j’ai le droit de parler.»

Régis Clinquart a choisi d'exister en littérature en saucissonnant son gros malaise en tranche. La présence d'une absence. Une salope non-substituable. Et la réalité lui rappelle sans cesse qu'ELLE n'est plus là, pourtant l'absence d'ELLE est bien là, partout. Et après mille tours du carrousel infernal  l'auteur de l'Apologie de la viande se demande si « l'absence de sentiment rend moins con ? » Recette miracle, certainement pas...

La mort n'est pas violente à côté de ce que vit ce jeune homme largué en terra incognita, à la limite entre le monde et l'immonde, étymologiquement mundus / lavé, propre, en ordre, et ce qui ne l'est pas : terres inconnues où patauge l'auteur toujours poussé par de nouveaux délires. Territoires interdits que peu d'individus ont eu la possibilité de découvrir. La littérature permet le voyage hors des sentiers éclairés, il suffit de suivre les lignes.

Une littérature qui cloue au murÀ l'origine il y a la douleur. L'enfantement et le premier meurtre. Dans sa posture sacrificielle face à la littérature ( et elle dont on ignore le nom?) Clinquart dépoussière les vestiges de notre civilisation sado-masochiste tout en bottant le cul de la bien bien-pensance. « Il n'y a que les noirs pour rire vraiment, longtemps, sans arrière pensée ni rien (…) Les blancs ils ne savent que ricaner, faut toujours qu'ils rient de quelqu'un, il leur faut une cible – c'est notre sale race qui veut ça. » On retrouve l'influence de L.F Céline et son apôtre contemporain M.E Nabe. Céline qui révélait un secret de son écriture dans une interview à la RTF en 59 :

« J'ai mis ma peau sur la table, parce que, n'oubliez pas une chose, c'est que la grande inspiratrice, c'est la mort. Si vous ne mettez pas votre peau sur la table, vous n'avez rien. Il faut payer ! »

Jesus cloué sur la croix, la tête auréolée d'une couronne d'épines, écorché vif dans un bain de citron, Régis Clinquart témoigne d'une souffrance insoutenable aussi bien que de son rôle d'écrivain. Tout est sens dessus dessous. Le making off de son roman montre comment il réussit à tout remettre à l'endroit : en clouant sa peau sur la table. Chez Régis Clinquart ça saigne, ça sue, ça bave, ça mouille, ça éjacule, ça cautérise et ça pique, ça gratte, ça brûle, ça pleure et ça saigne. Et ça écrit, ça gribouille, ça rature des milliers de pages. Vous pensez peut-être que dans ce cas de figure, il ne faut pas déranger, que l'auteur coagule ? Rassurez-vous, il est en vente chez votre libraire préféré.  

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Régis Clinquart

Partager sur Facebook
Vu par vous
3293
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Frem' | 11/01/2013

Merci pour cette chronique inhabituelle, originale et dissonante. Une étrange manie, cette habitude de tester le tartare quand il est au menu, dans les restos fraîchement découverts. Ca doit être mon âme primitive d'incorrigible prédateur. Et là, vous me donnez l'envie de pousser la porte de la Brasserie Clinquart...

"Ecris avec ton sang, et tu verras que ton sang est esprit"...

N'y aurait il pas un soupçon de Zarathoustra dans l'apologétique Régis ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !