Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes : Apologie de la viande, Régis Clinquart aux éditions Stéphane Million

06/01/2013 | Stéphane Million réédite Régis Clinquart, entre Rimbaud et Lautrémont dans ma bibliothèque. Une approche contemporaine de ces génies éphémères qui explosent en vol à 20 ans.

Régis Clinquart, Apologie de la viande

Apologie de la viande est une usine lacrymale qui chiale de partout. Un monument rouillé qui émerge de la fièvre d'un auteur satellisé. Clinquart se bat contre l'absence d'un être en reconstituant le souvenir de l'amour perdu. Au risque d'y laisser la peau. Écorché, au mieux... Charnel le moindre reportage, sexuée la moindre partie de flipper. Régis Clinquart négocie avec la mort sous la forme d'un journal intime. Il répète son suicide, pour voir... Se mutile et se met les doigts dans le feu... pour voir comme ça fait mal. Sale gosse qui casse tout ? Petit génie qui reconstruit ? Allez vous salir dans l'encre de Clinquart. Du noir plein les narines, on respire mieux.

Apologie de la viande - Régis Clinquart
Acheter ce livre chez Mollat.com

Apologie de la viande n'est pas la nouvelle recette miracle contre le chagrin d'amour et Régis Clinquart n'est pas l'espèce de romancier dépressif qui se soigne en écrivant. C'est un homme qui s'est senti le droit d'exister par la littérature. Antonin Artaud expliquait sobrement la différence à Jacques Rivière au cours de leur correspondance : « Je suis un homme qui a beaucoup souffert de l’esprit, et à ce titre j’ai le droit de parler.»

Régis Clinquart a choisi d'exister en littérature en saucissonnant son gros malaise en tranche. La présence d'une absence. Une salope non-substituable. Et la réalité lui rappelle sans cesse qu'ELLE n'est plus là, pourtant l'absence d'ELLE est bien là, partout. Et après mille tours du carrousel infernal  l'auteur de l'Apologie de la viande se demande si « l'absence de sentiment rend moins con ? » Recette miracle, certainement pas...

La mort n'est pas violente à côté de ce que vit ce jeune homme largué en terra incognita, à la limite entre le monde et l'immonde, étymologiquement mundus / lavé, propre, en ordre, et ce qui ne l'est pas : terres inconnues où patauge l'auteur toujours poussé par de nouveaux délires. Territoires interdits que peu d'individus ont eu la possibilité de découvrir. La littérature permet le voyage hors des sentiers éclairés, il suffit de suivre les lignes.

Une littérature qui cloue au murÀ l'origine il y a la douleur. L'enfantement et le premier meurtre. Dans sa posture sacrificielle face à la littérature ( et elle dont on ignore le nom?) Clinquart dépoussière les vestiges de notre civilisation sado-masochiste tout en bottant le cul de la bien bien-pensance. « Il n'y a que les noirs pour rire vraiment, longtemps, sans arrière pensée ni rien (…) Les blancs ils ne savent que ricaner, faut toujours qu'ils rient de quelqu'un, il leur faut une cible – c'est notre sale race qui veut ça. » On retrouve l'influence de L.F Céline et son apôtre contemporain M.E Nabe. Céline qui révélait un secret de son écriture dans une interview à la RTF en 59 :

« J'ai mis ma peau sur la table, parce que, n'oubliez pas une chose, c'est que la grande inspiratrice, c'est la mort. Si vous ne mettez pas votre peau sur la table, vous n'avez rien. Il faut payer ! »

Jesus cloué sur la croix, la tête auréolée d'une couronne d'épines, écorché vif dans un bain de citron, Régis Clinquart témoigne d'une souffrance insoutenable aussi bien que de son rôle d'écrivain. Tout est sens dessus dessous. Le making off de son roman montre comment il réussit à tout remettre à l'endroit : en clouant sa peau sur la table. Chez Régis Clinquart ça saigne, ça sue, ça bave, ça mouille, ça éjacule, ça cautérise et ça pique, ça gratte, ça brûle, ça pleure et ça saigne. Et ça écrit, ça gribouille, ça rature des milliers de pages. Vous pensez peut-être que dans ce cas de figure, il ne faut pas déranger, que l'auteur coagule ? Rassurez-vous, il est en vente chez votre libraire préféré.  

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Régis Clinquart

Partager sur Facebook
Vu par vous
4223
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Frem' | 11/01/2013

Merci pour cette chronique inhabituelle, originale et dissonante. Une étrange manie, cette habitude de tester le tartare quand il est au menu, dans les restos fraîchement découverts. Ca doit être mon âme primitive d'incorrigible prédateur. Et là, vous me donnez l'envie de pousser la porte de la Brasserie Clinquart...

"Ecris avec ton sang, et tu verras que ton sang est esprit"...

N'y aurait il pas un soupçon de Zarathoustra dans l'apologétique Régis ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !