Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompensé les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/11/18 | Gilets jaunes : l'après 17 novembre en région

    Lire

    Le mouvement des gilets jaunes a continué dimanche, avec des opérations péages gratuits en Charente-Maritime, deux gardes à vues et la RN10 perturbée en Charente et le péage de Virsac toujours occupé en Gironde. Ce dernier a fait l'objet de dégradations "sur plus de 800 mètres" note la préfecture, notamment des glissières de sécurité arrachées et une chaussée "très abimée". Evacués par les forces de l'ordre ce lundi matin, les manifestants ont rapidement libéré les lieux. Ce lundi, le pont d'Aquitaine était toujours fermé (évacué à 11h)et un barrage filtrant installé sur le pont François Mitterrand, perturbant le trafic.

  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes: Pierre Sadran la mémoire - de Sciences Po Bordeaux- en partage

15/10/2018 | Soixante dix ans : le récit d'une histoire brillante et le reflet d'une histoire personnelle...

Pierre Sadran

Il ne fallait pas moins de 300 pages pour écrire et transmettre l'histoire de Sciences Po Bordeaux, de cet Institut planté au cœur du campus comme un phare dont la Région, le conseil régional, a financé l'agrandissement . Et qui, depuis 2016, a pris ses aises... En cet automne où l'IEP va fêter ses soixante dix ans l'ouvrage que Pierre Sadran lui consacre ne pouvait donc avoir de titre plus évocateur de l'ambition de son auteur : « la mémoire en partage."

Et l'homme, le brillant universitaire, spécialiste de la décentralisation qui dirigea l'Institut pendant treize ans, de 1985 à 1998 , des années marquées par de nombreuses évolutions et une ouverture au monde remarquable, était le mieux placé pour conjuguer les temps forts de la maison et pimenter cet ouvrage, nécéssairement sérieux, de savoureuses anectodes …

L'histoire de l'IEP de Bordeaux - où j'ai eu l'honneur d'enseigner en tant que modeste professeur associé - ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui, ce qu'elle est devenue, si de grandes figures des Facultés bordelaises n'avaient perçu l'intérêt d'y enseigner, dès sa création, de Maurice Duverger son premier directeur à Robert Escarpit, en passant par l'historien Yves Renouard, le géographe Louis Papy, Jean Stoetzel, le fondateur de l'Ifop, Jacques Ellul mais aussi, et ce fût un atout considérable pour la notoriété de l'Institut, des enseignants venus de Sciences Po Paris. Par exemple deux maîtres des requêtes au Conseil d'Etat, Christian Chavanon et Bernard Chenot.

De supplément d'âme...

Pierre Sadran, lui-même étudiant à l'IEP, témoigne de la période singulière des années d'avant mai 68, de l'itinéraire qui l'y amena et illustre l'époque où prévalait le plus souvent le double cursus, l'Institut étant vu comme un « supplément d'âme » aux études de Droit ou Lettres. « La scolarité à l'IEP avait en effet tout pour plaire. Elle était, en premier lieu, largement interactive, à une époque où l'enseignement dans les Facultés avait tout « d'une grand messe mandarinale où les officiants en toge rouge et noire ( pour le Droit) ornée de l'épitoge barrée d'hermine, délivraient du haut de la chaire une parole magistrale que rien n'était supposé interrompre.» !!! Et puis vint le second temps, celui de l'émancipation (1968-1990) marqué notamment par la bataille menée contre l'administration du budget, et une longue attente de cinq ans, débouchant, en 1989, sur un statut tant attendu et l'autonomie. A lire absolument pour bien comprendre la toute puissance de l'administration centrale.

...A grande Ecole.

Va pouvoir, alors, s'ouvrir la période de ces années d'expansion (1990-2018) que Pierre Sadran résume ainsi : « Une grande école au cœur de l'université, les Accomplissements, les Défis à relever. » Passons, rapidement, sur l'épisode de la localisation un temps envisagée à Bordeaux-Bastide et finalement consacrée à Pessac, sur le campus, dans un établissement tout neuf qui vaut à Alain Rousset, président du Conseil régional, ce compliment: « son attention à l'Université et à la recherche en général et à Sciences-Po Bordeaux en particulier, jamais démentie, est remarquable et le distingue au sein de la classe politique. » Pierre Sadran évoque les défis d'aujourd'hui, celui de la croissance vers les 3.000 étudiants, avec la difficulté d'un « taux de sélectivié à l'entrée qui reste le plus restrictif de France » . Et, l'ancien directeur de suggérer qu'il serait sans doute utile « de reprendre la mise à l'étude d'un vrai concours commun. Incluant Paris, car c'est avec lui qu'il y a le plus grand nombre de candidatures multiples.. » Autre défi, l'actualisation du modèle pédagogique dont l'auteur indique que l'actuel directeur, Yves Déloye, a fait à raison « une priorité pour les années à venir » et pour lequel Pierre Sadran apporte quelques idées précieuses. Une manière de transmettre et partager, inscrite dans un épilogue qui ressemble à un homme qui sait le prix de la durée et la résume avec modestie : «  Soixante dix ans: bref espace d'une vie humaine, bien peu de choses pour une institution. Le temps, cependant, de faire, et de se faire ; obstinément. »

 PIERRE SADRAN: La mémoire en partage Sciences Po Bordeaux (1948-2018) "Territoires du Politique" Le BORD DE l'EAU 20 euros www.editionsbdl.com

A noter: ce vendredi 19 octobre  à 17 heures à la station Ausone, rue de la Vieille Tour à Bordeaux, Pierre Sadran sera l'invité des "Rencontres Sciences Po - Sud Ouest"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3441
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !