Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre tradition et ouverture, le Carnaval Biarnés garde son extravagance !

24/01/2018 | Rendez-vous populaire et libérateur s'il en est, le Carnaval Biarnés rejoue son histoire légère, grotesque et tragique à Pau du 1er au 11 février. Un thème révélateur: « Cridar/crier ».

Le Roi Sent Pençard et son épouse Carronha - Festival Biarnés

On ne voudrait pas gâcher le suspens, mais à la fin, le roi Sent Pançard, accusé d'avoir causé tous les malheurs de l'année, finit comme toujours, au bûcher. Sur les marches du tribunal, ses juges partiaux et corrompus décideront d'appliquer sur le champ leur sentence. Mais avant ça, le Roi du carnaval béarnais, en aura sacrément bien profité, et les palois avec lui. Sent Pençard, collier de saucisses autour du cou et adorateur du Dieu des porcs, c'est la débauche, les vices, la moquerie, la dénonciation, le grotesque, mais aussi la rébellion contre toutes formes d'autorité. Avec Sent Pençard comme Roi, le Carnaval Biarnés est le lieu de tous les possibles, avec pour mot d'ordre cette année, « Cridar ». Crier les joies, les peines, les révoltes, les plaisirs et les espoirs. Et vu le programme concocté par l'association Carnaval Pantalonada, les visiteurs pourront s'en donner à cœur joie !

Exilé en Aragon, « Sant Pançard est bientôt de retour !», le bruit court déjà dans toute la capitale béarnaise. Il s'est mis en route le 20 janvier depuis Anso dans le Haut Aragon où un groupe d'éclaireurs béarnais était parti le chercher. D'autres iront à sa rencontre le 26 janvier à Accous, en Vallée d'Aspes...
Les festivités vont alors pouvoir bientôt commencer à Pau avec leurs rendez-vous traditionnels, mais pas immuables, qui mettent à l'honneur toute la clique excentirque de personnages qui entourent le Roi tant attendu. Nouveauté cette année, c'est le quartier du Hédas qui sera le royaume privilégié de Sent Pançard et de sa cour. Un quartier mis en scène, en lumières et en projections par les créateurs bricoleurs et rêveurs de La Rotule dans une ambiance « féerique et festive ».

La tradition du Carnaval ne se conserve pas au formol
Dans ce décor revisité, la sombre Carronha, l'épouse du Roi toute de noire vêtue, organisera sa soirée le vendredi 9 février, entourée d'une troupe éphémère d'artistes de rue, mais aussi des concerts avec pour invités de marque La Caravane Passe et La Dame Blanche, preuve que patrimoine et modernité vont de paire au Festival Biarnés !

La veille, déjà dans les rues du Hédas, aura été célébrée comme il se doit, la Nueit de l'Ors (Nuit de l'ours). Comme chaque année, avec le retour annoncé du printemps, les Ours sauvages et brutaux, et portant hauts et fiers leur virilité, se sont réveillés. Les chasseurs et les Rosetas entreront en jeu à 20h30 pour se lancer dans une chasse à l'ours dans les rues du quartier. Autant d'acteurs, chanteurs, et danseurs d'un soir accompagnés dans la mise en scène, par la compagnie Jour de fête, qui apporte son regard professionnel sur les événements et créations théâtrales de ce carnaval 2018.
Preuve encore que la tradition du carnaval biarnés ne se conserve pas au formol, en lieu et place d'un conteur, c'est cette fois un slameur, Bruno Viougeas, qui interviendra en pleine chasse à l'ours pour interpeller acteurs et public. Une soirée très animées pour laquelle les organisateurs promettent aussi « une surprise lugubre et sauvage ». Le programme d'ailleurs précise « soirée réservées aux adultes consentants »... L'esprit débauché de Sent Pançard sera bien là...

Le ping-pong bal édition 2017


Roi rôti en place publique et "ping pong bal"
Samedi 10 février, viendra ensuite « la Sega » ou l'épisode des barricades montées par les notables (derrière l'Eglise Saint-Martin, boulevard des pyrénées) qui refusent le retour de Sent Pançard dans son royaume. Vain combat pour ceux-là, déjà le Roi et sa garde rapprochées de « Palhassas », Paillards très enrobés sous un chapeau de paille, poursuivent leur route conquérante dans un grand défilé, grotesque et spectaculaire, jusqu'à la Mairie pour en récupérer les clefs. Mais déjà l'ombre des juges, partiaux, corrompus et un brin expéditifs, grandit; la procession païenne et colorée se dirige place de la Libération où s'organisera le Procès du roi (17h30), en occitan forcément, retransmis et traduit en direct sur les réseaux sociaux (modernité quand tu nous tient !), quand, sur place, une diffusion du texte en bilingue sur des panneaux lumineux permettra de suivre les dialogues. La crémation, aura lieu une heure plus tard, place Récaborde, aux Hédas... Un feu pour le plus grand plaisir du personnage blême et puritain, Quarèsma, qui voit ainsi venir avec bonheur le Carême, sans viande et sans vin, bien loin des outrecuidances du Roi rôti en place publique.
Pour autant pas de tristesse pour ses fidèles sujets et serviteurs ; ils savent bien qu'il reviendra l'année prochaine ! Alors, dès le samedi soir, place au Grand bal de Carnaval, qui réunnira sous des chaptieaux chauffés place Récaborde, des musiques à danser d'ici et d'ailleurs. Au programme un "ping-pong bal" entre 4 musiciens de 4 cultures différentes, suivi de deux concerts, faits aussi pour danser.  La fête se poursuivra le dimanche 11 janvier au rythme d'un marché des producteurs, de contes racontés, d'un bal gascon, puis d'un dernier bal « gasconcubin » par le groupe Le peuple de l'étincelle.

La friperie du Carnaval
A noter, Carnaval Pantalonada qui organise le festival prévoit le 3 février, une friperie du Carnaval (place du Foirail), pour pouvoir se déguiser à moindre frais, ou échanger ses anciens costumes, le tout bien sûr dans une ambiance de musique et de danse. Quant aux plus jeunes, Le carnaval des écoles se tient le 1er février, avec comme les grands, un défilé, une remise des clefs, un procès écrit et joué par les élèves des collèges de Calendreta et de Pierre Emmanuel, et forcément le bûcher qui l'accompagne. Deux procès et deux bûchers pour un même roi, Sent Pançard aura bien de quoi crier !

Evènement entièrement gratuit

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : unuaiga

Partager sur Facebook
Vu par vous
3358
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !