Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/19 : La ville de Bordeaux a lancé une consultation en ligne pour déterminer quel équipement public de la ville pourrait porter le nom de Jacques Chirac. Le Parc des Expositions, la Bibliothèque Médiadeck ou "un autre lieu" sont les trois propositions énoncées.

21/10/19 : Fermée en septembre 2018 suite à des inondations survenues durant l’été, la médiathèque de Gan (64) rouvre dans des locaux provisoires de 150 m2, rue du Bel Air, près du centre de loisirs, le mardi 22 octobre à 14h.

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/10/19 | Pau: Focus sur l'animation handicap du Concours complet 5*

    Lire

    Dans le cadre du Concours Complet International 5 étoiles de Pau, une animation «Découverte du cheval» est proposée les 25 et 26 octobre aux personnes handicapées, adultes et enfants. Cette animation, proposée par les Ateliers de la Cavale, s'organise autour de 3 ateliers: le pansage, le travail du pied et une balade en calèche (adaptée pour l'accueil d'une personne en fauteuil roulant). Cette animation d'une heure permet l'accueil de 6 personnes pouvant chacune participer aux 3 ateliers. Inscription uniquement par mail mission.handicap@ville-pau.fr. Rappel : l'entrée est gratuite le vendredi, payante le samedi.

  • 23/10/19 | L'Entre-deux-Mers interroge sa ruralité

    Lire

    Du vendredi 25 au dimanche 27 octobre prochain, le Comité de Liaison de l'Entre-Deux-Mers (CLEM) organise un colloque autour de "l'histoire des relations du Cadillacais et du Podensacais avec Bordeaux". Y seront notamment abordés les thèmes de la ruralité et de l'effet de la métropolisation sur ce territoire viticole et le projet de labellisation "Pays d'Art de d'Histoire" porté par plusieurs communautés de communes de Sud-Gironde. Les débats se tiendront à Rions (le 25 octobre), à Sainte-Croix-du-Mont le 26 et à Cadillac le 27. Plus d'infos au 05 56 84 45 75.

  • 23/10/19 | Charente-Maritime : une soixantaine d'agriculteurs mobilisés

    Lire

    Une soixantaine d'agriculteurs ont répondu à l'appel à mobilisation de la FNSEA 17 ce 22 octobre. Ils sont allés jusqu'à la station d'épuration de La Rochelle chercher des boues, qu'ils sont ensuite allés épandre devant la mairie de Chambon, dont le maire fait partie du mouvement des "pisseurs de glyphosates". Une trentaine d'entre eux sont ensuite allés poser des banderoles et distribuer des tracts au rond-point à l'entrée de Rochefort.

  • 22/10/19 | Ford signe la revitalisation du site de Blanquefort

    Lire

    Lors d'un nouveau comité de suivi qui s'est tenu ce lundi 21 octobre, le protocole d'accord pour la revitalisation du site de l'ancienne usine Ford à Blanquefort a officiellement été signé par le constructeur. Ce dernier s'engage à injecter 18 millions d'euros dans cette opération, dont quatre millions pour céder certains terrains à Bordeaux Métropole. Ford s'est également engagé à dépolluer le site d'ici 2024. D'anciens salariés de l'usine se sont rassemblés devant la préfecture de Bordeaux à l'appel de la CGT. Pour cibler où seront injectés les 14 millions restants, une nouvelle réunion doit se tenir en novembre.

  • 22/10/19 | Un escape game d'horreur à Bordeaux !

    Lire

    Le frisson pour aider (ou pas) à la réflexion. Closed Escape Game a ouvert dans le Parc d'Activités du Grand Stade (Tram B arrêt Berges de la Garonne) le 06 juin dernier. Deux parcours d'horreur pour 2 à 5 personnes sont proposés, avec pour chacun une immersion dans le frisson garantie. Par sécurité pour les joueurs, les parcours sont déconseillés aux personnes sensibles et aux femmes enceintes. Les joueurs peuvent également abandonner en cours de parcours. Depuis l'ouverture, 63 abandons ont été comptabilisés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Festival du film francophone d'Angoulême : les femmes à l'honneur du palmarès

28/08/2019 | Les lauréats de la compétition de la 12e édition du FFA sont majoritairement féminins. Retour en images sur la cérémonie des Valois.

Papicha

Une fois n'est pas coutume, le jury présidé cette année par l'actrice Jacqueline Bisset a récompensé essentiellement des femmes lors de la cérémonie des Valois le 25 août au soir. Point de "discrimination positive" là-dedans, uniquement du mérite - le public a d'ailleurs suivi le jury sans le savoir en votant massivement pour Papicha, de Mounia Meddour, également primé par le Valois du scénario et par celui de la meilleure actrice (Lyna Khoudri). L'ultime prix du festival, le Valois de Diamant, a été remporté par Eléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman pour Les Hirondelles de Kaboul.

L'ex ministre de la culture Françoise Nyssen, membre du jury, a rendu hommage "au cinéma pour ses histoires qui construisent notre société. La terre brûle, les espèces disparaissent, les sols s'appauvrissent, la violence est partout, les extremismes montent, les inégalités se creusent et nous en connaissons les causes [...] Merci aux auteurs qui nous parlent d'un passé, d'un présent et nous permettent d'inventer un futur." Elle a remis le prix du scénario à Mounia Meddour pour son film Papicha, qui parle de la guerre civile en Algérie, qui dura de 1991 à 2002.

 Prix du public pour Papicha, de Mounia Meddour

Juste avant de recevoir le prix du scénario, Mounia Meddour a reçu le prix du public par Macha Méril (photo). "Le prix du scénario, c'est le meilleur prix qu'un réalisateur puisse recevoir", a confié Mounia Meddour, très émue. Elle a confié avoir fait ce film en espérant que plus aucun pays "ne connaisse le scénario qu'à connu l'Algérie ces années là". Elle a rendu hommage au festival, pour sa chaleur et son accessibilité au grand public :  "nous avons pu beaucoup échanger avec les spectateurs, notamment sur la situation des femmes dans le monde". 

 Prix Valois diamant pour Les Hirondelles de Kaboul

 Les réalisatrices Eléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman ont remporté le grand prix du festival, le Valois de Diamant, pour leur film d'animation Les Hirondelles de Kaboul. "Au moment d'attribuer un prix, évidemment il y a toujours des divergences d'opinion, mais sur celui-ci, il y a eut l'unanimité, c'était un moment évident où le silence s'est fait", a expliqué Jacqueline Bisset. "Faire un film d'animation, c'est long et fastidieux, donc merci", ont commenté les deux deux réalisatrices qui ont mis deux ans à boucler leur film. "Je n'aime pas les codes. Animer les imperfections d'un personnage, les erreurs de vie, ça empêche la rigidité des codes. Merci à l'équipe d'avoir animé avec délicatesse et nuances les caractéristiques des acteurs qui ont prété leurs voix et leurs traits au film", a déclaré Zabou Breitman, qui a tenu à rendre hommage à son père Jean-Claude Deret qui prête sa voix au vieux Nazim dans le film. Les Hirondelles de Kaboul fut sa dernière contribution, à l'âge de 90 ans. Les acteurs Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbass, Sébastien Pouderoux, Serge Bagdassarian, Michel Jonasz et Pascal Elbé ont également participé. Après une nomination à Cannes et le prix de la fondation Gan au festival d'Annecy, le film sortira le 4 septembre. 

 Prix de la meilleure mise en scène pour Tu mérites un amour d'Afzia Herzi

La révélation de La Graine et Le Mulet a fait bien du chemin depuis 2007. Hafsia Herzi a remporté le Valois de la mise en scène pour son premier long-métrage en tant que réalisatrice, Tu mérites un amour. "C'est un film fait avec le coeur commencé il y a tout juste un an - pour sa sélection à Cannes, j'étais encore sur son montage. Un prix est une véritable reconnaissance, car un film, c'est beaucoup de solitude et de questionnement", a remercié Hafsia Herzi, très émue.

 Prix feminin ex aequo

Exceptionnellement au festival d'Angoulême, le prix de la meilleure actrice a été décerné à deux actrices : Lyna Khoudri pour Papicha et Nina Meurisse pour Camille, de Boris Lojkine. A l'instar de sa réalistrice, Lyna Khoudri a rendu hommage aux victimes de la guerre civile algérienne, et dédié ce film aux Algériens descendus dans la rue ces derniers mois pour faire entendre leurs voix. Nina Meurisse a quant à elle dédié son prix à Camille Lepage, dont elle incarnne le rôle à l'écran. Le film de Boris Lojkine raconte l'histoire de cette jeune photoreporter en Centrafrique, tuée en 2015 aux cours d'un affrontement entre groupes armés. "Nous sommes allés tourner en Centrafrique et nous avons découvert des situations et des gens dont la richesse et la complexité vont bien au-delà de tous les clichés que nous avons sur l'Afrique. J'en suis revenue transformée. Ma rencontre avec Camille, avec cet univers, avec ces personnes, m'a bouleversé. Ce film a complètement changé ma vie", a-t-elle expiqué, émue, avant de remercier les photographes de l'AFP qui lui ont permis d'appréhender l'univers du photojournalisme durant deux mois à leurs côtés.

 Le prix meilleur acteur masculin pour Anthony Bajon

Le Valois du meilleur acteur a été attribué à un autre espoir du cinéma français : Anthony Bajon, déjà remarqué dans La Prière (2018), de Cédric Kahn, pour lequel il avait déjà été nommé aux Césars dans la catégorie espoir masculin. Le jury du FFA a confirmé son talent en le récompensant à la fois pour son rôle dans Au Nom de La Terre, d'Edouard Bergeon, et pour Tu mérites un amour, d'Hafzia Herzi, tous deux en compétition sur cette 12e édition. Modeste, Anthony Bajon a tenu à rendre hommage à Guillaume Canet, à qui il donne la réplique dans Au Nom de la Terre : "C'est lui qui porte véritablement le film d'Edouard Bergeon", a-t-il insisté, avant de remercier chaudement Hafzia Herzi pour lui avoir fait confiance sur son premier long-métrage, "C'était un grand honneur de jouer sous sa direction. Pour moi, une grande réalisatrice est née". 

Le prix de la meilleure musique a été attribué à les hirondelles de kaboul

En plus du premier prix, Les Hirondelles de Kaboul ont également remporté le Valois de la meilleure musique de film, composée par Alexis Rault. "Quand on fait de l'animation, recevoir un prix ici à Angoulême, c'est un peu comme célébrer Noël à la montagne - c'est magique", a déclaré le compositeur, qui a également tenu à remercier Dominique Besnehard : "C'est le premier producteur a m'avoir fait confiance quand je me suis lancé il y a plusieurs années".

Jacqueline Bisset était la présidente du jury de cette édition

Avant de clôturer la remise des prix, Jacqueline Bisset a tenu à dire quelques mots sur sa toute première participation au festival : "Ca valait la peine de venir. Cette idée de francophonie, ça agrandit le coeur." La duchesse du Luxembourg, présente avec son mari en fin de semaine, a remercié le festival d'avoir mis son pays à l'honneur de cette 12e édition: "Je sais qu'il n'est pas toujours perçu à sa juste valeur à l'exterieur. Merci de l'avoir montré sous d'autres couleurs et sous d'autres talents" (sept films luxembourgeois étaient à découvrir durant le festival). 

Le FFA Palmarès

Les lauréats de cette 12e édition, dont Maryam Touzani (au premier plan, à gauche), qui a reçu le prix des étudiants pour son film Adam, dont elle a co-écrit le scénrio avec Nabil Ayouch, le réalisateur du multi-primé Much Loved (2015). Présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le film s'attache à la condition des femmes et mères célibataires au Maroc.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3338
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !