Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La jeune création néo-aquitaine à l’honneur au Fipadoc

24/01/2019 | Les jeunes talents ont défilé sous le regard exigeant des professionnels du documentaire.

Fipadoc 2019 Jeunes

Le 24 janvier, huit jeunes talents néo-aquitains ont tour à tour présenté leur projet devant un panel de producteurs et diffuseurs régionaux. Un moment clé à l'aube de leur jeune carrière, durant lequel l'accompagnement local est un véritable soutien.

Pour sa première édition, le Fipadoc garde sa proximité régionale. À l’honneur, les documentaires en compétition officielle, bien sûr, mais également huit jeunes de Nouvelle-Aquitaine, venus vendre auprès des producteurs et diffuseurs locaux leur pitch. Une sorte de synopsis pour donner envie aux professionnels de l’industrie documentaire de les accompagner dans leur projet. Soutien financier, accompagnement à l’écriture, toutes les aides sont les bienvenues pour ces jeunes présentant un projet encore balbutiant.

Face à eux, parmi les diffuseurs présents, Dominique Papon, de France 3 Nouvelle-Aquitaine, Loïc Legrand de Kanaldude ou encore Damien Cortadi, chargé de production pour TV7 Bordeaux. Attentifs, ils n’ont pas hésité à interroger les futurs documentaristes sur leurs intentions : questions sur l’esthétique, l’accord préalable des personnes ou établissements filmés, la temporalité choisie pour le tournage… Une multitude de détails qui suscitent l’attention des professionnels.

Pour Damien Cortadi, c’est l’occasion d’accompagner des jeunes souvent isolés : « Cela fait partie de notre projet global d’aide à la création. TV7 soutient la création locale en Nouvelle-Aquitaine en allouant des bourses d’écriture notamment ». En effet, à la clé, trois bourses d’écriture de 1 000 euros pour aider des premiers projets. Seule condition : un lien avec la région. « Cela peut être tourné en Nouvelle-Aquitaine, ou par un néo-aquitain ailleurs, peu importe. Le seul enjeu, c’est promouvoir notre création locale et ceux qui la font », explique-t-il. Le but de TV7, offrir « un coup de projecteur » pour permettre à ceux qui le souhaitent de démarrer en confiance. Le documentaire est un projet sur le long terme, qui demande du temps et de la patience de la part des diffuseurs. « Nous sommes assez souples. Nous ne leur imposons pas de date limite, on leur laisse prendre leur temps. On cherche à leur donner un cadre idéal pour leur premier projet ».

Des pitch documentaires atypiques

Parmi les propositions, on relève Vieux d’Élise Sintot. Inspirée par son travail en EHPAD, elle projette de tourner son documentaire au sein de l’établissement Belle-Croix, à Floirac. Au travers du regard de Sylvie, aide-soignante, son but: « démontrer qu’il y a de la vie, même là où l’on vit la mort ». Une galerie de petits portraits qui a retenu l’attention de l’assistance.

Au cœur de certains projets, la famille. Deux documentaristes ont proposé des pitchs dont l’objet est l’un de leurs parents. Un père biker pour Pauline Tiprez, une mère infirmière dans un centre pour toxicomanes pour Zoé Liénard. Maylis Dartigue, quant à elle, propose un pari autobiographique osé intitulé Sri Landaise à propos de sa double identité, adoptée bébé au Sri Lanka puis élevée dans les Landes.

L’émergence de jeunes talents, une préoccupation régionale

Autour de Noémie Benayoun, responsable création, production, diffusion à l’Agence du Livre Cinéma Audiovisuel de Nouvelle-Aquitaine (ALCA), les huit jeunes espoirs ont défendu leur documentaire. L’ALCA s’est beaucoup investie pour eux. « Nous avons un fonds d’aide pour l’audiovisuel au sein de la région Nouvelle-Aquitaine. Notre but est d’accompagner l’émergence », explique-t-elle. Les projets présélectionnés pour le Fipadoc avaient été repérés parmi les jeunes diplômés des masters professionnels audiovisuels de Bordeaux et Poitiers, mais aussi, via le Bureau des Auteurs et Projets de l’ALCA. C’est par ce dispositif que Léo Lagrafeuille a pu présenter son pitch Wilfrid Animation : « Je n’ai pas fait d’école, mais j’ai pu bénéficier de cet accompagnement de la région pour défendre mes idées documentaires ».

L’ALCA veut garder ces jeunes talents sur le territoire. « Pour cela, il faut les aider sur le premier film », admet Noémie Benayoun. « Pour ce Fipadoc, nous avons financé une partie de l’hébergement de ces jeunes créateurs, mais aussi toute une journée de tutorat pour les aider à écrire leur pitch et à le défendre au mieux devant les producteurs ». La création néo-aquitaine a ainsi de beaux jours devant elle.

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
3184
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !