Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Musée de la Mer veut prendre le large

16/05/2018 | Le Musée de la Mer et de la Marine, censé ouvrir complètement ses portes fin 2018/début 2019, doit ouvrir une exposition temporaire sur Monet le 15 juin. Visite.

Musée Mer Marine

À un mois de son ouverture, les ouvriers sont encore en train de construire le nouveau Musée de la Mer et de la Marine (MMM pour les intimes), situé stratégiquement dans le nouveau quartier des Bassins à Flots, actuellement en pleine transformation. Derrière les grues, les pots de peinture et les bruits de marteau, l'ouvrage de 45 mètres de hauteur et 13 000 mètres carrés a l'ambition de raconter cette relation particulière de la capitale girondine avec la grande bleue, autant au travers de l'Histoire que de l'art. Principal financeur ("le bailleur essentiel, si ce n'est exclusif, c'est moi") et créateur du MMM, Norbert Fradin, nous en a ouvert les portes.

Monet, Monet, Monet

À entendre Norbert Fradin, le fait que le MMM soit situé dans le quartier maritime de Bordeaux, en pleine requalification, sonnait comme une évidence. "Ça paraissait cohérent d'avoir un lieu dédié à toute cette culture de la mer, d'autant qu'on ne va pas aborder un seul sujet mais plusieurs à travers des prismes particuliers, il y a en fait plusieurs musées dans le musée", énonce-t-il, volubile, devant l'entrée principale de ce qui ressemble encore pour l'instant à un vaste chantier dans lequel les ouvriers sont encore en pleine action. C'est que la pression monte un peu pour l'établissement qui se définit lui-même comme le "plus grand musée privé dédié à la mer et à la marine en France". Le 15 juin prochain (en même temps que l'arrivée à Bordeaux de la Tall Ships Regatta), il ouvrira ses portes pour la première fois au public (du moins les 800 mètres carrés de l'auditorium et salle d'exposition temporaire) qui pourra y découvrir de nombreuses oeuvres de Monet prêtées par le Musée Marmottan jusqu'au 26 août. 41 tableaux, 13 dessins dont trois esquisses et dix caricatures et même des objets personnels de l'artiste, de sa palette à sa paire de lunettes en passant par... sa pipe. Pour les amateurs, sachez que les Nymphéas seront bien au rendez-vous, de même que "Le Train dans la neige" ou "Le Voilier. Effet du soir", le tout coordonné par l'historienne de l'art Marianne Mathieu. Les oeuvres du maître de l'impressionnisme ont été regroupées pour la première fois en France à Bordeaux (elles ont déjà été regroupées et exposées à Vancouver ou Rome notamment) sous la thématique de l'intimité, logique puisque la plupart des pièces étaient exposées au propre domicile du peinte. "Cela retracera une certaine évolution de sa peinture, jusqu'à cette espèce d'abstraction finale adoptée à la fin de sa vie. Certains tableaux font jusqu'à trois mètres de long", continue Norbert Fradin entre deux cloisons temporaires. 

C'est pas l'homme qui prend la mer...

Le peintre ne sera pas la seule star, à terme, du MMM, puisque l'univers de la mer et de la marine y seront bien sûr convoqués. "On y retracera l'Histoire de la navigation de la Préhistoire jusqu'à nos jours, de la constitution des empires jusqu'aux évolutions technologiques actuelles avec les bateaux à hydrogène autonomes. On s'intéressera aussi à l'archéologie sous-marine, à la conquête des mers, à l'histoire de la plaisance et des courses... Un étage sera dédié aux océans autour de travaux réalisés en partenariat avec des historiens, notamment de l'Université de Bordeaux, de la Rochelle ou de la Sorbonne, qui font partie du comité scientifique du Musée. Nous sommes aussi en train de nouer un partenariat avec l'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et le laboratoire EPOC (Environnement et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux) autour de l'actualité de la mer, que l'on n'a longtemps vu qu'en surface, pour porter à la connaissance du public tout le suivi des découvertes et les enjeux écologiques de la protection des océans. On n'est pas là pour faire de l'écologie de bazar mais essayer de faire toucher au public les réalités de ce grand milieu naturel", décrit ainsi Norbert Fradin. Transversal, donc.

On se résume : le MMM, ce sera, à terme, 13 000 mètres carrés dont 6500 dédiés à des salles d'exposition au sein de laquelle on retrouvera un aspect autant muséal que scientifique. Au sein de la partie "histoire de la navigation", que l'on retrouvera au rez-de-chaussée et au premier étage, pas moins de 10 000 pièces, en incluant la réserve, sont attendues pour tenter de retracer cette relation entre l'homme et la mer. Le deuxième étage consacré à la découverte des océans, proposera des recherches modelisées accessibles à tous et permettra aux visiteurs de découvrir les fonds marins pris sous tous les angles par des explorateurs et des navigateurs du monde entier. Un espace "Course au large" (salle de 800 mètres carrés) est aussi prévu, dans lequel on pourra retrouver le navire China Team, long de 25 mètres, ancien navire aux couleurs françaises ayant disputé plusieurs fois la Coupe de l'America. Le navire servira de symbole central pour découvrir les régates et compétitions, en solitaire ou en équipe. Mais le China Team ne sera pas le seul navire à être convoqué : dans une partie hors-les murs, plusieurs navires emblématiques seront mis à l'eau aux Bassins-à-Flots (une vingtaine en tout) dont certains ont éré restaurés et réhabilités, notamment en partenariat avec la Fondation Hermione ou l'Aérocampus (Le "Cupidon Fou", par exemple, a été restauré à Rochefort dans les formes de radoub ayant servi à celle de l'Hermione).


Comme le confie encore Norbert Fradin, le Musée de la Mer et de la Marine ne compte pas rester uniquement à Bordeaux: une antenne extérieure est prévue en juin 2019 au coeur de la Citadelle de Blaye (plus précisément dans l'ancien Pavillon du gouverneur), dont le programme devrait être adapté et consacré, grâce à l'aide d'associations locales, à la vie de l'estuaire. Et comme ci cela n'était pas déjà assez riche, le musée permettra d'accueillir de nombreux évènements extérieurs : projections de films, rencontres, conférences ou simple déambulation dans ses "jardins suspendus" (3000 mètres carrés sur un plan incliné à plusieurs niveaux offrant une vue panoramique sur le quartier). L'intégralité du troisième étage sera d'ailleurs proposé à la location pour des évènements professionnels ou privés, et un restaurant devrait être inauguré à la fin de l'année 2019, avec en cuisine Vivien Durand, débauché du restaurant étoilé Le Prince Noir, à Lormont. Bref, il y aura de quoi faire. Et même si le chantier, de l'aveu même de son mécène, sera probablement arrêté pendant les deux mois d'été pour accueillir le public dans de bonnes conditions au sein de l'exposition Monet, il reste encore fort à faire pour que l'ouvrage puisse être terminé dans les temps. Le MMM aura-t-il autant de succès que la Cité du Vin ? Réponse en 2019, pour la cinquantaine de personnes qui y travailleront autant que pour le public...

L'info en plus : Si le tarif d'entrée du Musée dans son entièreté n'est pas encore connu, on sait déjà qu'il faudra débourser quinze euros pour profiter de l'exposition temporaire consacrée à Monet, du 15 juin au 26 août (dix euros en tarif réduit et gratuit pour les moins de sept ans). Le Musée sera même ouvert en nocturne le jeudi et le samedi tout l'été entre 10h et 21h. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : MMM

Partager sur Facebook
Vu par vous
5490
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !