Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Le Musée de la Mer veut prendre le large

16/05/2018 | Le Musée de la Mer et de la Marine, censé ouvrir complètement ses portes fin 2018/début 2019, doit ouvrir une exposition temporaire sur Monet le 15 juin. Visite.

Musée Mer Marine

À un mois de son ouverture, les ouvriers sont encore en train de construire le nouveau Musée de la Mer et de la Marine (MMM pour les intimes), situé stratégiquement dans le nouveau quartier des Bassins à Flots, actuellement en pleine transformation. Derrière les grues, les pots de peinture et les bruits de marteau, l'ouvrage de 45 mètres de hauteur et 13 000 mètres carrés a l'ambition de raconter cette relation particulière de la capitale girondine avec la grande bleue, autant au travers de l'Histoire que de l'art. Principal financeur ("le bailleur essentiel, si ce n'est exclusif, c'est moi") et créateur du MMM, Norbert Fradin, nous en a ouvert les portes.

Monet, Monet, Monet

À entendre Norbert Fradin, le fait que le MMM soit situé dans le quartier maritime de Bordeaux, en pleine requalification, sonnait comme une évidence. "Ça paraissait cohérent d'avoir un lieu dédié à toute cette culture de la mer, d'autant qu'on ne va pas aborder un seul sujet mais plusieurs à travers des prismes particuliers, il y a en fait plusieurs musées dans le musée", énonce-t-il, volubile, devant l'entrée principale de ce qui ressemble encore pour l'instant à un vaste chantier dans lequel les ouvriers sont encore en pleine action. C'est que la pression monte un peu pour l'établissement qui se définit lui-même comme le "plus grand musée privé dédié à la mer et à la marine en France". Le 15 juin prochain (en même temps que l'arrivée à Bordeaux de la Tall Ships Regatta), il ouvrira ses portes pour la première fois au public (du moins les 800 mètres carrés de l'auditorium et salle d'exposition temporaire) qui pourra y découvrir de nombreuses oeuvres de Monet prêtées par le Musée Marmottan jusqu'au 26 août. 41 tableaux, 13 dessins dont trois esquisses et dix caricatures et même des objets personnels de l'artiste, de sa palette à sa paire de lunettes en passant par... sa pipe. Pour les amateurs, sachez que les Nymphéas seront bien au rendez-vous, de même que "Le Train dans la neige" ou "Le Voilier. Effet du soir", le tout coordonné par l'historienne de l'art Marianne Mathieu. Les oeuvres du maître de l'impressionnisme ont été regroupées pour la première fois en France à Bordeaux (elles ont déjà été regroupées et exposées à Vancouver ou Rome notamment) sous la thématique de l'intimité, logique puisque la plupart des pièces étaient exposées au propre domicile du peinte. "Cela retracera une certaine évolution de sa peinture, jusqu'à cette espèce d'abstraction finale adoptée à la fin de sa vie. Certains tableaux font jusqu'à trois mètres de long", continue Norbert Fradin entre deux cloisons temporaires. 

C'est pas l'homme qui prend la mer...

Le peintre ne sera pas la seule star, à terme, du MMM, puisque l'univers de la mer et de la marine y seront bien sûr convoqués. "On y retracera l'Histoire de la navigation de la Préhistoire jusqu'à nos jours, de la constitution des empires jusqu'aux évolutions technologiques actuelles avec les bateaux à hydrogène autonomes. On s'intéressera aussi à l'archéologie sous-marine, à la conquête des mers, à l'histoire de la plaisance et des courses... Un étage sera dédié aux océans autour de travaux réalisés en partenariat avec des historiens, notamment de l'Université de Bordeaux, de la Rochelle ou de la Sorbonne, qui font partie du comité scientifique du Musée. Nous sommes aussi en train de nouer un partenariat avec l'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et le laboratoire EPOC (Environnement et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux) autour de l'actualité de la mer, que l'on n'a longtemps vu qu'en surface, pour porter à la connaissance du public tout le suivi des découvertes et les enjeux écologiques de la protection des océans. On n'est pas là pour faire de l'écologie de bazar mais essayer de faire toucher au public les réalités de ce grand milieu naturel", décrit ainsi Norbert Fradin. Transversal, donc.

On se résume : le MMM, ce sera, à terme, 13 000 mètres carrés dont 6500 dédiés à des salles d'exposition au sein de laquelle on retrouvera un aspect autant muséal que scientifique. Au sein de la partie "histoire de la navigation", que l'on retrouvera au rez-de-chaussée et au premier étage, pas moins de 10 000 pièces, en incluant la réserve, sont attendues pour tenter de retracer cette relation entre l'homme et la mer. Le deuxième étage consacré à la découverte des océans, proposera des recherches modelisées accessibles à tous et permettra aux visiteurs de découvrir les fonds marins pris sous tous les angles par des explorateurs et des navigateurs du monde entier. Un espace "Course au large" (salle de 800 mètres carrés) est aussi prévu, dans lequel on pourra retrouver le navire China Team, long de 25 mètres, ancien navire aux couleurs françaises ayant disputé plusieurs fois la Coupe de l'America. Le navire servira de symbole central pour découvrir les régates et compétitions, en solitaire ou en équipe. Mais le China Team ne sera pas le seul navire à être convoqué : dans une partie hors-les murs, plusieurs navires emblématiques seront mis à l'eau aux Bassins-à-Flots (une vingtaine en tout) dont certains ont éré restaurés et réhabilités, notamment en partenariat avec la Fondation Hermione ou l'Aérocampus (Le "Cupidon Fou", par exemple, a été restauré à Rochefort dans les formes de radoub ayant servi à celle de l'Hermione).


Comme le confie encore Norbert Fradin, le Musée de la Mer et de la Marine ne compte pas rester uniquement à Bordeaux: une antenne extérieure est prévue en juin 2019 au coeur de la Citadelle de Blaye (plus précisément dans l'ancien Pavillon du gouverneur), dont le programme devrait être adapté et consacré, grâce à l'aide d'associations locales, à la vie de l'estuaire. Et comme ci cela n'était pas déjà assez riche, le musée permettra d'accueillir de nombreux évènements extérieurs : projections de films, rencontres, conférences ou simple déambulation dans ses "jardins suspendus" (3000 mètres carrés sur un plan incliné à plusieurs niveaux offrant une vue panoramique sur le quartier). L'intégralité du troisième étage sera d'ailleurs proposé à la location pour des évènements professionnels ou privés, et un restaurant devrait être inauguré à la fin de l'année 2019, avec en cuisine Vivien Durand, débauché du restaurant étoilé Le Prince Noir, à Lormont. Bref, il y aura de quoi faire. Et même si le chantier, de l'aveu même de son mécène, sera probablement arrêté pendant les deux mois d'été pour accueillir le public dans de bonnes conditions au sein de l'exposition Monet, il reste encore fort à faire pour que l'ouvrage puisse être terminé dans les temps. Le MMM aura-t-il autant de succès que la Cité du Vin ? Réponse en 2019, pour la cinquantaine de personnes qui y travailleront autant que pour le public...

L'info en plus : Si le tarif d'entrée du Musée dans son entièreté n'est pas encore connu, on sait déjà qu'il faudra débourser quinze euros pour profiter de l'exposition temporaire consacrée à Monet, du 15 juin au 26 août (dix euros en tarif réduit et gratuit pour les moins de sept ans). Le Musée sera même ouvert en nocturne le jeudi et le samedi tout l'été entre 10h et 21h. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : MMM

Partager sur Facebook
Vu par vous
5265
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !