Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Les rencontres artistiques de la forme courte en région : " Trente-Trente " en pleine expansion

11/01/2018 | Trente-trente, festival mettant à l'honneur la forme courte en Nouvelle-Aquitaine, revient, du 23 janvier au 2 février 2018, avec quelques nouveautés.

Sthyk Balossa

Le Festival Trente-trente, les rencontres artistiques de la forme courte en Nouvelle-Aquitaine, fête, cette année, sa quinzième édition. Depuis 2004, ce ne sont pas moins de 300 artistes et compagnies, qui ont collaboré à cet évènement, organisé par la Compagnie « Les Marches de l’Eté ». Le Directeur artistique et metteur en scène, Jean-Luc Terrade, nous a livré, ce mardi matin, les nouveautés 2018 et les perspectives d’avenir pour le festival Trente-trente.

Le début de présentation de l’évènement est atypique, à l’image de ce festival pluridisciplinaire, où des artistes d’horizons générationnels, esthétiques et géographiques différents se rencontrent et où les arts s’entremêlent. Le texte côtoie la musique, qui elle-même s’invite, aux côtés de la danse ou du cirque, et la performance tutoie les arts plastiques. C’est Mathieu Grenier, un vocaliste programmé au festival le samedi 27 janvier, qui nous livre une introduction, tout en chanson.  

Mathieu Grenier, l'un des vocalistes, programmé pour la 15ème édition du festival Trente-Trente

« Le plateau n’est pas le temps de la vie de tous les jours »

Le format court fait partie de l’identité de ce festival des arts contemporains. Dirigé par un metteur en scène, qui n’est autre que le directeur artistique de l’évènement, Jean-Luc Terrade propose des représentations, sur comment l’artiste perçoit notre société, avec une mise en scène déconstruite, tant au niveau de l’espace que du temps. « Le plateau n’est pas le temps de la vie de tous les jours », remarque Jean-Luc Terrade. A chaque saison, le festival amène le public à se déplacer, dans plusieurs endroits lors d'une même soirée. Cette année, l’évènenent investit 10 lieux en Nouvelle-Aquitaine, dans 5 départements : Gironde, Haute-Vienne, Charente, Dordogne et Pyrénées-Atlantiques. 

Nouveautés 2018

Pour cette quinzième édition, le festival s’est offert une nouvelle identité visuelle, notamment au niveau du nom de l’évènement, qui s’écrit désormais en toute lettre : Trente-trente. La nouveauté se fait également au niveau de la programmation artistique. Cette année, Trente-trente est en mesure de proposer une douzaine de créations, notamment autour de la forme circacienne, qui est à l’honneur pour cette nouvelle saison. Enfin, le festival met en valeur, cette année, le talent d’un plus grand nombre d’artistes régionaux ; une dizaine sont programmés, dont Thierry Escarmant (chorégraphe de la pièce CHTO), Carole Vergne ( danseuse contemporaine et artiste visuel ), Didier Lasserre (percussionniste) et Thomas Gornet (l'un des cinq auteurs de la commande d'écriture " Silence ") . Parmi les créations régionales programmées, vous retrouverez :

« L’effet blues », samedi 27 janvier, par le danseur et chorégraphe Sthyk Balossa.

Sthyk Balossa en train de

« Soupirs », jeudi 1 février, par le collectif A.a.o, librement inspiré de Schubert, mêlant musique, voix et arts visuels. 

Le collectif A.a.o dans sa réinterprétation de Schubert dans son numéro

Trente-Trente, un évènement pérenne ? 

En 2018, ce festival s’est développé sur le territoire néo-aquitain et compte désormais 5 partenaires supplémentaires : l'Espaces Pluriels à Pau, le Sirque à Nexon ( en collaboration avec le théâtre de Limoges), Un Chapiteau en Hiver à Bègles et Le Performance à Bordeaux. Les villes de Limoges, Saintes, Brive et Aubusson souhaitent rejoindre l’édition 2019 du festival. Mais ces nouveaux partenariats révèlent les problèmes financiers auxquels doit faire face Trente-Trente, bien que le Conseil Régional ait augmenté sa subvention en 2018. En un an, Trente-trente est passé de 7 à 10 soirées progrmmées. Faudra-t-il, pour pérenniser l’évènement, ajouter ou diminuer des soirées ? L’avenir de Trente-trente dépend aussi du public, « il devrait y avoir plus de gens curieux », déplore Jean-Luc Terrade. Le festival souffre aussi d’une pénurie de lieux pour accueillir ses soirées. L’appel est lancé ! 

Attention, pensez à réserver vos places, pour les différentes soirées, via le site de l'évènement : http://www.trentetrente.com

Mélodie Castan
Par Mélodie Castan

Crédit Photo : Julien Darblade

Partager sur Facebook
Vu par vous
19550
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !