Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Malagar, une pépite de culture derrière les charmilles

29/04/2018 | La maison de l'écrivain François Mauriac a lancé sa saison culturelle 2018, avec une première : le festival de littérature adolescente, "Des livres et moi", du 4 au 6 mai.

Anne-Marie Cocula et Marie-Sylvie Bitarelle.

En remontant sur les routes bordées de vignes de l’Entre deux Mers girondin, la magnifique demeure de l’écrivain François Mauriac se dessine en haut d’un coteau dans la commune de Saint-Maixant (33). Classée monument historique depuis 1996, celle-ci cherche à s’ouvrir de plus en plus aux visiteurs de tout âge. Dynamiques, les équipes du Centre François Mauriac proposent des visites guidées, mais également une série d’animations culturelles, dont le festival « Des livres et moi », dont la première édition aura lieu du 4 au 6 mai, pour conquérir le public de lecteurs adolescents.

Cachée sous les pins parasols, derrière des allées de charmille, où pointent çà et là des pivoines et des lilas en fleur, la propriété de François Mauriac (1885-1970), Malagar, qui signifie « protégée du vent », se dresse en haut du coteau de Saint-Maixant. Son jardin, qu’il a lui-même dessiné, fait face à ses trente hectares de vigne, qui produisent 180.000 bouteilles par an environ, depuis que l’exploitation a été reprise courageusement par Jean Merlaut, qui a dû remplacer 90% des pieds.

« Au fil de la visite de Malagar, remontent les pages des œuvres de François Mauriac », campe la guide Astrid dès le début de la visite. Principal lieu d’inspiration de l’écrivain bordelais, qui y venait à Pâques et au moment des vendanges, il se trouve à une trentaine de kilomètres de sa résidence secondaire, à Saint-Symphorien. Acquise par son grand-père en 1843, Malagar a été habité par la famille Mauriac jusqu’en 1980. Celle-ci l’a ensuite donnée à la région en 1985. Les visites guidées s’y font tous les jours sur réservation. 

Entrée par la cuisine, comme à l’époque, où les herbes à barbecue sont encore rangées au-dessus du fourneau, à côté des anciens pots de lait en aluminium coloré et d’un outil curieux, le presse à jus de viande, pour lutter contre l’anémie, dans la souillarde. « Nous n’avons pas voulu « muséifier » la maison », explique la guide Astrid. Pas de cartons d’explication ni de cordelettes de sécurité au Centre François Mauriac, la maison est restée meublée telle quelle, à quelques détails près. 

Malagar

Plein de souvenirs

Les assiettes anciennes recouvrent les murs du salon, avec les gravures d’époque dans des cadres dorés, où l’on aperçoit la place Dauphine, actuelle place Gambetta à Bordeaux. La salle à manger sent bon la cire d’abeille qui imprègne le parquet et que la responsable de l’entretien de la maison, Sarah, s’échine à reproduire, comme au temps de l’écrivain qu’elle aime lire à ces heures de loisir. S’il y a bien quelque chose qui frappe, c’est l’implication des équipes du Centre pour faire vivre l’esprit de Mauriac.

Un exemplaire de ses Bloc-notes, série d’articles que celui qui était aussi journaliste a publié notamment dans l’Express, est ouvert à la date du 21 juin, dans le deuxième salon. Une chronique sur le pape fraîchement élu, que ce pieux écrivain ne pouvait manquer de souligner. Baigné par son « humanisme chrétien », le journalisme de Mauriac s’engage notamment contre l’usage de la torture durant la guerre d’Algérie. Au fil des pièces, les portraits de ses enfants sont aussi placardés. Tous évoluent dans un milieu intellectuel, deux de ses enfants, Jean et Laurent, sont journalistes, et sa fille Claire donne naissance à Anne Wiazemsky, qui sera la muse du cinéaste Jean-Luc Godard.

La visite se poursuit à l’étage, normalement fermé au public. Après la chambre conjugale, avec lits séparés et salle de bain carrelée où trône une belle baignoire à pattes de lion, la chambre dite rouge, où Mauriac a dû héberger un officier allemand, dans Malagar réquisitionné, dont il témoigne du bruit infernal de ses bottes de militaire, qu’il entendait depuis son bureau en dessous.

Malagar

Séduire les publics

Malagar est donc chargée d’histoire, comme l’explique sa présidente qui n’est autre que la grande historienne d’Aquitaine, Anne-Marie Cocula, mais le Centre tente de ne pas trop appuyer dessus, pour attirer des publics plus jeunes. Mercredi 25 avril, les équipes ont présenté leur saison culturelle 2018, avec la directrice Marie-Sylvie Bitarelle. « Nous souhaitons ouvrir cette maison aux gens de tout âge », a indiqué cette dernière qui constate qu'elle impressionne encore quelques visiteurs potentiels.

Grande première, cette année, le festival de littérature dédié aux adolescents, « Des livres et moi », du 4 au 6 mai, pour bousculer son image de maison d’écrivain austère. Un pari osé, mais qui ne fait pas peur à la directrice : « nous allons lutter contre le cliché du désintérêt adolescent pour la littérature, même si c’est un public difficile à cerner ». Avec le compositeur de slam, Capitaine Alexandre, Yoann de la bande-dessinée Spirou, mais aussi des auteurs qui écrivent pour les adultes, dont Jo Witek, pour que les « grands » y trouvent aussi leur compte, « surtout que la maison est difficilement accessible autrement qu’en voiture », admet la directrice, qui veut que les jeunes viennent accompagnés.

Une projection de cinéma en plein air aura lieu, les 26 et 27 juillet, avec le film d’animation « Minuscule », suivi d’une observation de l’éclipse de lune. Du 13 au 16 septembre auront lieu les incontournables "Vendanges de Malagar"  sur le thème "avoir 20 ans, l'âge des Vendanges...Le 5 octobre, le prix littéraire François Mauriac sera aussi remis, par l’historien Jean-Noël Jeanneney cette année. Tous ces événements sont gratuits. Et puis, à suivre aussi, du 8 au 10 novembre le 32° colloque international François Mauriac "Cher ami" ou l'amitié dans l'oeuvre et la vie de l'écrivain. À ceux-ci s’ajoutent les circuits à pied, à vélo, dans les vignes, les concerts et lectures. Une programmation prolifique donc, qui part à la conquête des publics.

 

 

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
10706
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !