Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

  • 18/10/19 | Sécheresse en Creuse : la préfecture alerte

    Lire

    Dans un communiqué publié ce jeudi, la préfecture de la Creuse alerte sur les conditions de sécheresse profonde des sols dans le département qui, malgré les pluies de ces derniers jours, ne semblent pas s'atténuer. L'État a annoncé que la Creuse allait être placée en alerte à la sécheresse, soit un seuil moins fort que celui de "crise aïgue", pour cause d'une pluviométrie plus forte depuis plusieurs semaines. "Si l’automne et l’hiver 2019/2020 s’avéraient secs, le retour à une situation de crise aiguë pourrait réapparaître très rapidement", prévient la préfecture.

  • 18/10/19 | Pau: l'expo Apollo fête les 50 ans de la mission lunaire

    Lire

    Le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune (mission Apollo 11 en 1969), est l'occasion d’expliquer et de resituer dans un contexte historique une étape marquante de l’histoire des sciences et des techniques. C'est l'objet de l'"Expo Apollo" présentée à la Chapelle de la Persévérance à Pau par l'asso GERMEA : maquettes de la fusée Saturn V, présentation du voyage d'Apollo 11, des sites d'atterrissage, d'expériences réalisées sur la Lune, vidéos sous-titrées pour les sourds et malentendants, et panneaux d'exposition transcrits en braille. Du 21 au 26 octobre de 14h à 18h.

  • 18/10/19 | Nouvelle-Aquitaine: Programme chargé pour les Journées de l'architecture

    Lire

    Pour la 4ème édition des Journées nationales de l'Architecture (du 18 au 20/10) 130 rendez-vous sont proposés au public en région: ateliers pour enfants, balades urbaines, visites de chantiers, expositions ou conférences autour de la réhabilitation du patrimoine et de l’architecture contemporaine. A voir notamment: un magasin aux vivres du 17e s. devenu résidence à Rochefort, le réaménagement du centre-bourg de Meymac (19), un village de tiers-lieux à Lavaveix-les-Mines (23), la nouvelle École d’art et de design dans un édifice art déco à Pau, un ancien garage devenu Maison de l’architecture à Poitiers (86), le Palais de justice à Limoges.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | "Bienvenue à Veganland" aux confins d'une société dystopique

14/06/2019 | Invité par son ami Joël Aubert, Olivier Darrioumerle était de passage au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine pour présenter son nouveau roman.

Olivier Darrioumerle était l'invité de Joel Aubert au Salon d'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, dimanche 2 juin

Présent dimanche 2 juin, au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine, Olivier Darrioumerle, est venu parler, non sans un trait d'ironie, de son nouveau roman, "Bienvenue à Veganland" aux éditions Sable Polaire. Un roman d'anticipation dont le lectorat compte de nombreux vegans et végétariens bien qu'il tire un portrait incisif de cette frange de la population. La preuve qu'un texte bien construit peut toucher tout le monde. "A travers leurs critiques j'ai compris que j'étais le miroir déformant de leur idéologie" relate le romancier. Anna Bonnemasou-Carrère au terme d'une rencontre sur le Salon régional de l'agriculture revient sur un ouvrage dont on parle et qui fait parler.

Né sur les rives de l'Adour, le journaliste et romancier Olivier Darrioumerle présentait, dimanche 2 juin, son livre "Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, lors du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Le Biarrot d'adoption invite, au travers de son nouveau roman, à s'interroger sur une nouveauté de notre ère. Là où certains parlent de tendance, il assume et revendique le terme d'idéologie: le veganisme. L'histoire de ce deuxième roman débute au sortir d'une corrida. L'auteur y rencontre des militants vegans. Il les découvre prônant une idéologie qu'il qualifie de complète, ce qui le rassure à une époque où tout un chacun se gargarise presque de les penser mortes. Voilà le coup de dés par lequel débute l'écriture d'une dystopie bien ficelée, aujourd'hui finaliste du prix de l'Académie Rabelais.

L'apogée d'une société végane

Au fil de ses lettres, le romancier construit Veganland, un monde où, pour libérer les animaux domestiques, la société a domestiqué les hommes. A Océania, en Amérique du Sud, les vegans ont mené leur révolution et instauré leur pouvoir. Au sein de cette société les carnivores sont relégués en périphérie de la ville, où vivent les vegans, élites de la société, et ne peuvent la ré-intégrer qu'en remportant une compétition sportive. Dans cette utopie inversée le mot d'ordre est la retenue. L'éradication du désir, sur laquelle veille scrupuleusement « l'homéostasie », malicieuse alliance entre homéopathie et stasi (police politique de la République Démocratique d'Allemagne), police de l'Océania en charge du bonheur collectif. Ainsi apparaît le nœud de l'histoire, l'élément qui fonde l'existence et cause la perte des "sangs rouges" (carnivores) comme celle des "sangs verts" (vegans): le désir. Car si Océania brandit une humanité sans désirs qui ne souffre plus, la disparition totale du désir pourrait entraîner sa perte, car « une humanité sans souffrance n'est déjà plus humaine » philosophe Oliver Darrioumerle.

 

Bienvenue à Veganland roman d'anticipation par Olivier Darrioumerle

L'hyper-réalisme comme guide d'écriture

Son ambition : s'inscrire dans l'hyper réalisme, concept développé par le philosophe Jean Baudrillard. A travers la création d'une société aseptisée, les vegans créent une fausse réalité, une illusion convaincante fondée sur une simulation du bonheur. Ils cherchent à se déconnecter complètement de la réalité où le désir tient un rôle primordial. "Parce que le vrai c'est sale, le vrai ça pue, le vrai c'est ça" s'emballerait presque le romancier en balayant de la main les bêtes qui l'entourent dans le Salon. Cet hyper-réalisme il le ressent comme l'ambition de "nos petits bourgeois actuels qui rêvent de steak sans souffrance, d'une société toute propre". Une idéologie qui lui parait comme la seule à la portée de cette génération, qui de part ses origines, peut avoir du mal à s'affilier à d'autres mouvements de revendication contemporains.

 Des choix d'écriture assumés face aux critiques

L'écriture, à l'instar de la vie, est une succession de choix. Et ses choix, Olivier Darrioumerle les assume pleinement. Ainsi, le romancier tente de rompre avec le cadre orwellien de l'écriture dystopique. "Chez moi la résistance est amorphe" explique t-il, citant l'exemple qu'il tente de suivre, "La société intégrale" de Cédric Lagandré. Et pour ce faire des mots forts, des mots choisis sont indispensables. Ceux de Darrioumerle sont simples, des phrases courtes, piquantes et efficaces. Une plume légère, et un style ne se laissant pas aller à la facilité d'un ton grave, permettent à tout lecteur d'intégrer rapidement les codes de l'Océania. "On a pu me reprocher de ne pas être assez littéraire, mais je l'ai voulu ainsi. J'ai voulu mettre mon livre au niveau de la société que je dépeins." Si le phrasé peut paraître arrogant il n'est que la tentative d'expliquer que chaque mot résulte d'une écriture pensée pour être au plus prés de Veganland. Si les critiques se font jour sur ce second roman, et c'est heureux, il en est un qui, fidèle à lui même, lit l'homme à travers le livre. "Il est sensible à la violence sociale et à la diversité des formes qu'elle peut prendre" explique son ancien rédacteur en chef et ami de longue date Joël Aubert. Une délicatesse qu'on retrouve à travers les tourments de ses personnages, profondément humains dans ce monde déshumanisé.

"Bienvenue à Veganland", aux éditions Sable Polaire, aout 2018, 18,00€

Retrouvez l'interview d'Olivier Darrioumerle par Joël Aubert, sur agriweb.tv.

Anna Bonnemasou
Par Anna Bonnemasou

Crédit Photo : Anna Bonnemasou Carrere

Partager sur Facebook
Vu par vous
2547
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !