Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | ONB : une saison teintée d’éclectisme

18/09/2018 | La nouvelle saison de l’Opéra National de Bordeaux se veut avant tout riche, variée, éclectique et accessible au plus grand nombre…

ONBA

Récital, ballet, jazz, opéra, concert… Cette année, l’Opéra National de Bordeaux mise sur une programmation résolument éclectique. « Nous aimons mélanger les genres, croiser les sensibilités musicales. Pour nous, le classique peut s’ouvrir aux créations contemporaines », souligne Laurent Croizier, directeur adjoint du développement et de la communication de l’ONB. La réputation de l’ONB n’étant plus à faire des artistes reconnus internationalement s’y produiront tout au long de l’année…

« L’Opéra National de Bordeaux attire des artistes de renommée internationale ! » Laurent Croizier, directeur adjoint du développement et de la communication de l’ONB, n’est pas peu fier de présenter en cette rentrée de septembre une « saison prestigieuse ! »
En effet, dès la première date, le 18 septembre, l’Opéra a accueilli « le ténor le plus célèbre au monde aujourd’hui », Jonas Kaufman. Ce chanteur allemand d’opéra est reconnu comme l’un des plus grands chanteurs pour « la diversité de ses rôles, la richesse de ses interprétations et la qualité de son jeu scénique ». Autres grands noms que le public de l’Opéra pourra apprécier, et pour ne citer qu’eux, Nathalie Dessay pour un récital piano-voix avec Philippe Cassard, le 12 mai, Daniel Barenboim pour un programme consacré à Beethoven, le 28 avril, ou encore le jazzman américain Grégory Porter, le 27 septembre. Influencé par la musique soul de Marvin Gaye et par le jazz de Nat King Cole, cet artiste originaire de Sacramento en Californie est aujourd’hui une des personnalités incontournables de la scène jazz et soul. Une programmation entre classique et contemporain « Notre souhait est que le classique s’ouvre sur des créations contemporaines ! » Pour illustrer ce dessein, les 18 et 19 octobre prochains, les spectateurs assisteront à « une première mondiale ». Le compositeur Laurent Couson donnera un concert electro symphonique. Ainsi, il proposera une expérience « live » dans une dimension inédite. « Un projet résolument original et captivant présentant un autre visage de l’orchestre symphonique et une autre façon d’entendre la musique electro. Ce rendez-vous illustrera, en quelque sorte, une manière de respirer avec notre temps. » Tout l’art de Laurent Couson s’exprimera à l’Auditorium afin d’accueillir 1 450 spectateurs (contre 1 114 pour le Grand-Théâtre) et plus de 100 musiciens (contre 70 dans la fosse du Grand-Théâtre). Ce mélange des genres, telle est la véritable patte de Marc Minkowski, le directeur général de l’ONB. Cet homme qui ose « fait bénéficier l’ONB de ses contacts, ses connaissances. Grâce à lui, nous avons plus de facilité à faire venir certains artistes. Il entretient cette culture de l’accueil de l’artiste. »

Marc Minkowski

« La Fille mal gardée » pour tout public La danse tient, cette saison encore, une place prédominante avec notamment « La Fille mal gardée ». Créée par Dauberval sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux en juillet 1789, « La Fille mal gardée » – mettant en scène un couple de jeunes paysans amoureux – est le plus célèbre des ballets du XVIIIe siècle. « Le chorégraphe britannique Frederick Ashton qui fut également danseur et directeur de ballet britannique en traduit merveilleusement le souffle et l’humour ». Proposé à l’aube du 230e anniversaire de sa création, ce ballet est une coproduction entre l’Opéra national de Bordeaux et l’Opéra national de Paris. Il est à venir admirer tout au long du mois de décembre. Des séances spéciales seront également proposées en direction des étudiants, du jeune public, des scolaires ainsi qu’un déjeuner-conférence. Des Bordelais à l’affiche ! Cette saison 2018/2019 met en relief le répertoire français et les interprètes français en particulier bordelais avec notamment à l’affiche Florian Sempey. Ce dernier débute sa formation de chant lyrique au Conservatoire de Libourne. Il intègre, en 2007, le Conservatoire national de Bordeaux et remporte, en 2008, le premier prix Opéra ainsi que le Prix du public du concours de chant des Amis du Grand Théâtre - Opéra national de Bordeaux. Du haut de ses 21 ans, il fait ses débuts sur la scène de l’Opéra national de Bordeaux, dans le rôle de Papageno. Le public le retrouvera donc dans la peau de Figaro dans Le Barbier de Séville en février prochain. Le baryton bordelais remontera sur les planches du Grand-Théâtre le 30 mars pour un récital en duo avec le pianiste David Zobel pour présenter quelques-uns des airs les plus fameux de Mozart et de Rossini.

Le Grand-Théâtre

L’ONB « un théâtre des Lumières chargé d’histoire » Au regard de cette prestigieuse programmation lyrique, chorégraphique et musicale, la renommée de cet opéra n’est plus à faire. « Nous proposons aux artistes de s’exprimer dans l’un des plus beaux théâtres d’Europe ! En effet, datant de 1780, sa façade, son imposant péristyle, ses multiples statues témoignent de son esthétique néoclassique. Son escalier monumental a inspiré Charles Garnier pour la réalisation de celui de l’Opéra de Paris. » De très grands noms tels que Placido Domingo et Cécilia Bartoli pour ne citer qu’eux ont foulé la scène du Grand-Théâtre… « Avoir la chance et la possibilité d’évoluer dans un si prestigieux endroit chargé d’histoire est un véritable honneur », souligne Laurent Croizier. Du reste, le Grand-Théâtre de Bordeaux, étant l’un des plus beaux théâtres d’Europe, est pilote de la route européenne des théâtres historiques. Cette route permet de découvrir, à travers tout le continent, 120 théâtres en mettant en lumière l’architecture et l’histoire de ces lieux. C’est également une étape au sein de la route des théâtres historiques de France qui comprend 12 théâtres.

La Perichole Au de Extremo

« La barre psychologique des 7 000 abonnés franchie ! » Pour assister aux différentes représentations de l’ONB plusieurs possibilités : soit par abonnement intégral, soit par abonnement libre, soit en prenant une place au cas par cas. « Cet été, nous avons dépassé la barre psychologique des 7 000 abonnés ! C’est un record et nous en sommes très satisfaits. » La diversité de la programmation n’est peut-être pas étrangère à ces bons résultats… Du reste, une représentation supplémentaire a dû être programmée pour la Périchole d’Offenbach, le mardi 16 octobre, afin de répondre à la demande. « La manière de consommer a fortement évolué. Aujourd’hui, le spectateur n’est plus ancré dans un genre artistique. » A l’heure actuelle, 100 000 places sont encore disponibles sur toute la saison. Donc, pour les retardataires, il est encore temps de découvrir et de s’imprégner de la nouvelle saison de l’ONB en réservant sa place. Aussi, la politique tarifaire entend ouvrir à tout un chacun la porte du Grand-Théâtre afin de sensibiliser le plus grand nombre et dès le plus jeune âge à la culture. Ainsi, des soirées spéciales étudiants sont proposées, des temps pour le jeune public à tarif préférentiel également, des pass-midi, bref tout un panel d’offres pour faire taire les clichés comme quoi « l’opéra ne serait pas accessible ».
Pour retrouver la programmation complète de la saison 2018/2019 de l’Opéra National de Bordeaux : https://www.opera-bordeaux.com/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Roberto Giostra, Georges Gobet, Julien Fernandez, Ledroitperrin

Partager sur Facebook
Vu par vous
3465
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !