Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

  • 18/10/19 | Sécheresse en Creuse : la préfecture alerte

    Lire

    Dans un communiqué publié ce jeudi, la préfecture de la Creuse alerte sur les conditions de sécheresse profonde des sols dans le département qui, malgré les pluies de ces derniers jours, ne semblent pas s'atténuer. L'État a annoncé que la Creuse allait être placée en alerte à la sécheresse, soit un seuil moins fort que celui de "crise aïgue", pour cause d'une pluviométrie plus forte depuis plusieurs semaines. "Si l’automne et l’hiver 2019/2020 s’avéraient secs, le retour à une situation de crise aiguë pourrait réapparaître très rapidement", prévient la préfecture.

  • 18/10/19 | Pau: l'expo Apollo fête les 50 ans de la mission lunaire

    Lire

    Le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune (mission Apollo 11 en 1969), est l'occasion d’expliquer et de resituer dans un contexte historique une étape marquante de l’histoire des sciences et des techniques. C'est l'objet de l'"Expo Apollo" présentée à la Chapelle de la Persévérance à Pau par l'asso GERMEA : maquettes de la fusée Saturn V, présentation du voyage d'Apollo 11, des sites d'atterrissage, d'expériences réalisées sur la Lune, vidéos sous-titrées pour les sourds et malentendants, et panneaux d'exposition transcrits en braille. Du 21 au 26 octobre de 14h à 18h.

  • 18/10/19 | Nouvelle-Aquitaine: Programme chargé pour les Journées de l'architecture

    Lire

    Pour la 4ème édition des Journées nationales de l'Architecture (du 18 au 20/10) 130 rendez-vous sont proposés au public en région: ateliers pour enfants, balades urbaines, visites de chantiers, expositions ou conférences autour de la réhabilitation du patrimoine et de l’architecture contemporaine. A voir notamment: un magasin aux vivres du 17e s. devenu résidence à Rochefort, le réaménagement du centre-bourg de Meymac (19), un village de tiers-lieux à Lavaveix-les-Mines (23), la nouvelle École d’art et de design dans un édifice art déco à Pau, un ancien garage devenu Maison de l’architecture à Poitiers (86), le Palais de justice à Limoges.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Poitiers : la « Nuit des idées » éclectique et génératrice de rencontres

02/02/2019 | Un centaine de personnes a assisté à la 2e édition de la Nuit des idées au Théâtre Auditorium de Poitiers. Débats, tables rondes, ateliers étaient au programme

Le producteur de France Culture, Emmanuel Laurentin (à droite), a animé la 2e édition de la Nuit des idées de Poitiers

Poitiers a connu sa 2e édition de la Nuit des idées ce jeudi 31 janvier au TAP. Cette année, le thème de la soirée organisée par l’Institut français était « Face au présent ». Aux commandes des débats et des tables rondes, le producteur, Poitevin d’origine, de France Culture, Emmanuel Laurentin. Une centaine de personnes et les étudiants de Sciences Po Poitiers étaient présents tout au long de cette nuit qui se voulait interactive. En filigrane, il a été question de l’aménagement et de l’appropriation du quartier du palais des Ducs d’Aquitaine, avec un retour sur la consultation du public qui a duré plus de six mois durant l’année 2018.

Le Théâtre Auditorium de Poitiers (TAP) accueillait, ce jeudi 31 janvier, la 2e édition de la Nuit des Idées. A 18 heures, les premiers participants arrivent pour un « World cafés ». Cet atelier-débat est animé par Florent Audat et Juliette Laguens du SPN (réSeau Professionnel Numérique). Une vingtaine de personnes y participent et échangent autour de trois thématiques : les mutations environnementales, les mutations socio-politiques et les mutations technologiques. A chaque table un scribe joue le rôle de rapporteur ; chaque groupe change tous les quarts d’heure de thématiques afin d’aborder tous les jeux. « Le principe est de créer des discussions entre des gens d’horizons différents, explique Juliette Laguens. Les échanges sont intéressants et constructifs. Après nous faisons un point et nous mélangeons les idées. »

Un colonel, un ancien ministre brésilien, autour de la table

Après cette mise en bouche vient la première table ronde sur le thème « faire face à l’inattendu ». Les participants : Le colonel, Michel de Mesmay, du 9e BIMA (Brigade d’Infanterie de Marine de Poitiers), Cristovam Ricardo Cavalcanti Buarque (ancien ministre de l’Éducation nationale du Brésil, ingénieur, économiste, enseignant, professeur, doyen de l’université de Brasilia) et, par vidéo-conférence de Paris, Mathilde Larrere (historienne et enseignante-chercheuse). « Quand il arrive quelque chose de nouveau, il faut faire face et agir. Le militaire a une pensée inachevée, car il doit arrêter de penser et agir sinon l’ennemi en face le fera », analyse le colonel. Il a partagé ses propres expériences du terrain de conflit, notamment en Irak. « Tous les deux ou trois jours, il y a une surprise stratégique, on est obligé de réfléchir et changer l’équation ». Les soldats se préparent donc à ce moment inattendu. Mathilde Larrere a déconstruit aussi cette notion en citant Alexis de Tocqueville qui avait prévu dès 1847 la crise de 1848. « L’inattendu ne l’est pas finalement pour tout le monde, il faut regarder au bon endroit », explique l’historienne. Elle va même plus loin affirmant que cette notion est construite parfois pour justifier les échecs.  

Autre temps fort de cette Nuit des idées : La Génération What ? Il s’agit d’une enquête en ligne lancée sur les jeunesses européennes débutée en 2013 qui court jusqu’en 2020. Christophe Nick en a profité pour réaliser un documentaire basé sur des interviews réalisées en France et dans quelques pays européens, afin de comparer leur vision de la jeunesse. Une véritable enquête sociologique sur un échantillon important de plus de 2 500 personnes. « L’objectif est de réaliser un portrait de cette génération. Une jeunesse en rupture », explique le journaliste. Au total, il y a eu 250 000 participants à ce questionnaire d’une centaine de questions. « Il a fallu traiter plus de 25 millions de réponses ». Il en ressort plusieurs résultats, comme le manque de confiance en la société, en ses institutions, dans les médias. « Les jeunes ont un regard assez noir sur la société ». Des résultats divergent selon les pays européens. Christophe Nick est en train de réaliser le même exercice sur les pays arabes de la façade méditerranéenne et au Japon. Il dispose de 19 diffuseurs dans une quinzaine de pays. Preuve que la jeunesse intéresse mais inquiète également. « Quelque chose de lourd va se produire. J’en suis convaincu. Il y a déjà des alertes comme Greta, cette Suédoise de 15 ans, qui est devenue une icône planétaire, pour son discours à la COP 24 qui demandait aux dirigeants de prendre conscience qu’il fallait bouger pour la planète. On parle également en Europe de grève des cours les vendredis dans les lycées. Une grève du bac est évoquée. Quelque chose de prévisible est en train d’arriver dans la génération la plus éduquée de tous les temps, qui est à la recherche de leur racine profonde ». 

Le projet du quartier du palais

En filigrane, tout au long de la soirée, le quartier du Palais de Poitiers. « L’année dernière, la Nuit des idées avait été le point de lancement de la concertation » rappelle Hélène Amblès, directrice générale de la Culture, du Patrimoine de la ville de Poitiers. Cette fois-ci, c’est la restitution de plus de 3 000 Poitevins interrogés qui fut abordée. Il y a également eu la signature du protocole de partenariat patrimonial et archéologique entre l’État et la ville de Poitiers dans le cadre du projet du quartier du palais entre Alain Claeys (maire de Poitiers), Arnaud Littardi (directeur régional des affaires culturelles Nouvelle-Aquitaine) et Emile Soumbo (secrétaire général de la préfecture de la Vienne). 

Enfin, dernière table ronde, « Agir pour quitter la peur : les nouvelles formes d’engagement ». L’occasion de découvrir l’association poitevine Buddy System. Créée en septembre 2017, elle permet aux étudiants étrangers d’avoir un parrain qui lui fasse découvrir la culture française. « On a des personnes face à nous. Elles veulent réussir à s’intégrer. On leur apporte ce dont elles ont besoin », explique Léa, étudiante bénévole de l’association. Autre témoignage, celui de Nils Skaghammar, en service civique l’an dernier, au sein d’Unis-cité. Il a participé au programme « rêve et réalise » pour développer un projet solidaire. Il a voulu agir en faveur des sans-abris. « Nous voulions les aider à sortir de l’isolement, qu’ils rencontrent d’autres personnes qui ne sont pas des sans-abris ou des assistantes sociales. » À son grand regret, à la fin de son service civique, l’association qu’il a montée est en sommeil actuellement et aimerait que son idée soit reprise. L’équipe du film Asma, projeté durant cette Nuit des idées, était également présente autour de la table. Celui-ci retrace l’exil de sept jeunes du Soudan jusqu’à Châtellerault. « Ils ont voulu très vite apprendre le français. Pour cela, il faut le pratiquer, le parler avec des familles, explique Dominique Casari. Elles ont accueilli, parrainé des réfugiés. Au départ, les gens ont eu peur, mais finalement ça s’est bien passé. Des amitiés se sont créées et au moment de leur départ ça a été difficile. » Un échange de culture s’est produit via cet accueil. Tout autre sujet sur cette thématique : la nourriture à base d’insectes. NextAlim, entreprise créée en 2014, y a pensé. « L’insecte peut contribuer à la sécurité alimentaire humaine et animale » explique son pdg, Jean-Bernard Escoufier. D’autant plus que les insectes sont plutôt écologiques. Ils se nourrissent de déchets, d’invendus, de résidus alimentaires. On leur prépare une sorte de soupe, explique la responsable recherche et développement Anne-Sophie Roche-Bruyn. Il faut seulement 4 kg d’aliments pour produire 1kg d’insectes, alors qu’il en faut 8 pour 1 kg de viande. Ce qui fait réfléchir sur de nouvelles formes qui émergent et qui vont sans doute forger notre société et écrire notre présent. 

Les étudiants de Sciences Po Poitiers ont également organisé des intermèdes artistiques : pièces de théâtre, lecture, danse sur des sujets actuels tels que la migration, l’excès d’apathie et de narcissisme. A minuit, la Nuit des idées touchait à sa fin, les gens ont pu découvrir de nombreuses idées et initiatives, avant de se donner rendez-vous l’année prochaine pour une troisième édition poitevine qui regorgera sans doute de beaux et nouveaux projets. 

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3814
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !