Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/08/19 : Ce samedi une manifestation impromptue s'est agrégée en fin d'après-midi au centre ville de Bayonne, avec gilets jaunes, altermondialistes et beaucoup d'Espagnols venant d'Hendaye. Une grosse armada sécuritaire les attendait. 68 inter- pellations.

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/08/19 | Niort, ville départ du Tour de Poitou-Charentes

    Lire

    Le 33e Tour cycliste du Poitou-Charentes prendra son départ le 27 août à Niort pour 660 km et 4 jours de courses. Dix-huit équipes de sept coureurs prendront le départ à midi au pied de la salle de spectacle L'Acclameur, direction Aiffres puis Prahecq pour rallier la Charente-Maritime. La deuxième étape se déroulera le lendemain entre Rochefort (17) et Aigre (16). Le 29 août, les coureurs rallieront Châtellerault à Pleumartin dans la Vienne. Dernière étape entre Aigre et Poitiers le 30 août.

  • 25/08/19 | Venez découvrir le golf à Brive

    Lire

    Le 30 août de 18h à 20h, le golf municipal de Brive-Planchetorte propose une initiation découverte à la pratique du golf. Ouvert à tous dès 10 ans, par petits groupes, vous pourrez ainsi découvrir cette discipline sous forme d’atelier. Au programme : explication et présentation de l’équipement du golfeur, jeux sur putting green, visite du parcours en voiturette. Une inscription préalable est nécessaire auprès de l’accueil du golf municipal ou au 05 57 87 57 57.

  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Sciences Po inaugure son nouveau campus à Poitiers

11/04/2019 | Inauguration du nouveau campus de Sciences Po à Poitiers, ce mardi 10 avril. Le bâtiment, plus grand que le précédent, permettra d'accueillir plus d'étudiants

Depuis janvier, les étudiants de Sciences Po du campus de Poitiers ont emménagé dans un nouveau bâtiments plus grand et plus confortable que le précédent

Depuis janvier, le campus de Poitiers de Sciences Po a emménagé dans un nouveau bâtiment de 2 500m2 réhabilité à l’occasion. Il s’agit de l’ancien bâtiment de l’École de Commerce et de Management (Escem) situé rue Jean-Jaurès au coeur de Poitiers. Un changement de lieu qui devrait permettre de recevoir plus d’étudiants. Ce mercredi 10 avril, l’inauguration a eu lieu avec comme invités, le directeur de Sciences Po, le président de la fondation nationale des Sciences Politiques, la directrice du campus, le président de la région, le maire de Poitiers, le vice-président du conseil départemental. L’occasion de visiter ce nouvel édifice et de découvrir les activités du campus annexe de cette grande école.

Cela fait 18 ans que Sciences Po dispose d’un campus à Poitiers composé de 187 élèves et d’une centaine d’enseignements. Depuis janvier, ils ont abandonné leur site historique de l’hôtel Chaboureau, à deux pas de la place Notre-Dame, pour l’ancien couvent des Jacobins (XIIIe siècle), plus grand et désormais baptisé collège Aliénor. Un bâtiment réhabilité à l’occasion. Au rez-de-chaussée, des espaces accueillants : cafétéria, bureaux dédiés à la vie associative, espaces de travail, un amphithéâtre. Aux étages, salles de cours équipées de technologies de pointe, d’autres amphithéâtres, salles de musique et d’art, studio de montage, une bibliothèque sous les combles avec charpente apparente. Tous les noms attribués aux différents espaces portent bien évidemment des consonances latines et hispaniques : Gabriel García Márquez, (écrivain colombien), Frida Kahlo (artiste peintre mexicaine), Luis Buñuel (scénariste et réalisateur mexicain), Paulo Freire (humaniste brésilien), Gabriela Mistral (femme de lettres, prix Nobel de littérature chilienne), Rubén Darío (poète nicaraguayen). « Ce nouveau bâtiment est un beau projet mené avec les équipes parisiennes et les collectivités. Tous les étudiants seront à la fois les acteurs et les bénéficiaires de ce déménagement. Ils vont participer à l’identité et à l’âme de ce collège Aliénor », explique Pascale Leclercq, directrice du campus de Poitiers de Sciences Po, lors du discours introductif de l’inauguration.
 
Ici, les étudiants suivent un cursus de deux années. Le campus est spécialisé sur la zone géographique de la péninsule ibérique et de l’Amérique latine. L’enseignement est dispensé en anglais et en français, l’espagnol et le portugais peuvent également être intégrés au programme. Les étudiants explorent l’histoire de l’Amérique latine et ses problématiques contemporaines, telles que les questions démocratiques, les modalités d’insertion des économies dans la mondialisation, le développement urbain, l’intégration régionale et continentale. Le profil des élèves est très hétéroclites. Au total, 34 nationalités sont représentées sur les 187 étudiants (dont la moitié sont des étrangers).
 Du beau monde était convié à l'inauguration du collège Aliénor ce mardi 10 avril
Un gros investissement de la région Nouvelle-Aquitaine
Le nouveau bâtiment a été acquis par la région Nouvelle-Aquitaine et réhabilité (par la région, Grand Poitiers et la Vienne). Au total, la région a accompagné cette opération à hauteur de 4,2 millions d’euros : 1,2 million d’euros pour l’acquisition, 1 million d’euros pour les travaux d’aménagement, 500 000 euros en équipements et 1 million et demi d’euros pour le fonctionnement de 2019 à 2021. Une convention a été établie pour mettre à disposition les bâtiments à titre gracieux. Alain Rousset a assisté à son inauguration ce mardi 10 avril. Le président de la région Nouvelle-Aquitaine semble particulièrement ému, notamment parce qu’il est ancien élève de Sciences Po à Paris. « Accueillir Sciences Po à Poitiers est un enjeu intéressant. Cette grande école joue un rôle dans le développement des administrations des territoires et du pays. » Il a également retrouvé un ami de longue date, Olivier Duhamel : « L’Amérique latine et la péninsule ibérique sont les territoires les plus métissés, les plus inégalitaires aussi, les plus catholiques, les plus révolutionnaires. On retrouve des plus sur ce campus dédié à ces zones géographiques, notamment la plus grande diversité, plus de mètres carrés, et bientôt plus d’étudiants. » Mais ce qui a retenu l’attention d’Alain Rousset, c’est la charpente apparente. « Étudier sous des charpentes telles que celles-ci, si vous ne réussissez pas, je ne comprends pas, dit-il en s’adressant aux étudiants. Elles sont fabuleuses, en forme de bateau renversé, Je me demande s’il ne faut pas que nous mettions en place avec madame la directrice un diplôme charpentier-Sciences Po », ironise le président de la région
 
Grand Poitiers a également apporté son soutien dans l’installation de Sciences Po dans ses nouveaux locaux. Alain Claeys, le maire de Poitiers, se souvient que c’était le prédécesseur de Frédéric Mion, Richard Descoing, qui l’avait initiée en 2001. « Une agglomération comme Poitiers a besoin de se démarquer du paysage territoriale pour bénéficier de fonctions métropolitaines. Vous êtes intégrés à la vie de Poitiers et pas seulement aux festivités, mais aussi à la vie sociale avec des partenariats avec les centres sociaux et culturels »
 
Frédéric Mion, le directeur de Sciences Po a été reconnaissant. « Envers les collectivités territoriales qui ont rendu possible ce déménagement dans ce nouveau campus, leur soutien a été renouvelé. Reconnaissance aussi à toutes les équipes de Sciences Po qui ont tout mis en oeuvre pour mener à bien l’installation sur ce site. Reconnaissance aux étudiants pour leur énergie débordante, leur soif de savoir et leurs actions.» Des actions que les étudiants gardent en mémoire après leurs études à Poitiers. C’est le cas de Stefano Badalacchi, d’origine colombienne. Il fait partie de la promotion de 2009. Aujourd’hui, il travaille à Paris-la Défense, pour une entreprise de courtage en assurance. « Poitiers m’accompagne encore aujourd’hui. C’est mon mot de passe pour les réseaux sociaux et mon portable. Ici, j’ai trouvé une nouvelle famille solidaire. J’ai appris à apprendre. Poitiers m’a donné aussi l’amour de ma vie ». Il va bientôt se marier avec une ancienne étudiante rencontrée à Poitiers.
 
Plus d’étudiants
Ce nouveau bâtiment va permettre d’accueillir plus de manifestations et d’événements. Le 15 juin, l’office du tourisme de Poitiers empruntera les locaux pour recevoir des personnalités d’Amérique latine. Fin avril, pour les 20 ans de l’euro, la banque de France y animera des rencontres. Autre point fort, les effectifs. Dans les 900 m2 de l’hôtel Chaboureau, les étudiants étaient à l’étroit, sachant que leur nombre avait déjà augmenté de 15% ces cinq dernières années. Au collège Aliénor, il devrait y avoir d’ici peu 250 élèves. « Nous avons des perspectives de recrutement, reconnaît la directrice du campus, Pascale Leclercq. D’ici deux ans, nous allons recruter un tiers d’étudiants en plus ».

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3822
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !