Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/20 | Relance du projet de liaison routière entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon

    Lire

    Les présidents et sénateurs des départements de Vendée et de Charente-Maritime ont rencontré ce jeudi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, rappeler les engagements de l'Etat pris par Vals en 2015 pour accompagner la création d'une nouvelle liaison autoroutière entre Fontenay le Comte et Rochefort. Djebbari a proposé d'étudier 2 options : un projet autoroutier ou un tracé reprenant prioritairement les itinéraires existants. Une réunion est prévue d'ici fin mars.

  • 25/01/20 | Niort : Jérome Baloge retourne en campagne.

    Lire

    Le maire Jérôme Baloge (PRG) a annoncé vendredi soir qu'il était candidat à sa succession aux prochaines municipales. Il dévoilera les grandes lignes de son projet dans un courrier à ses administrés et à travers des réunions publiques à partir de début février. Une inauguration de sa permanence est prévue ce mardi 28 janvier. Le 15 mars prochain, sa liste "Niort tous ensemble" affrontera dans les urnes une liste RN, une PS "Niort en +", une EELV "Niort Citoyenne, écologique et solidaire".

  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Un Institut Confucius s'installe à Pau en septembre

21/06/2019 | « Avec l'Institut Confucius Pau Pyrénées, Pau aura sa porte d'entrée sur la Chine», s'est satisfait le Maire de la ville François Bayrou à la sortie de l'AG constitutive de la structure

Installation de l'Institut Confucius Pau Pyrénées à la Mairie en juin 2019 de Pau

Il devrait voir le jour en septembre prochain dans le centre-ville palois, au numéro 9 de la Rue Valéry Meunier dans des locaux mis à disposition par la communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées. L'Institut Confucius de Pau, aura, à l'image du réseau des 500 Instituts Confucius à travers le monde, la mission principale de promouvoir la langue et la culture chinoise dans la capitale béarnaise. Il sera le 17ème du genre en France, et le premier dans le Sud-Ouest, puisque « même Bordeaux n'en a pas » soulignait François Bayrou insistant sur la difficulté à intégrer ce réseau. Présentation avec cette structure à la fois « trait d'union et lieu de rencontre », entre culture chinoise et française, selon les mots de François Bayrou ce 21 juin.

Le futur Institut Confucius Pau-Pyrénées est porté par une association dont les membres fondateurs se sont retrouvés à la Mairie de Pau, ce vendredi, pour tenir leur assemblée générale constitutive. Autour de la table : l'Agglomération Pau Béarn Pyrénées, la Ville de Pau, le Rectorat, l'Université de Pau et de Pays de l'Adour et l'Université chinoise partenaire XISU, implantée dans la ville de XI'an. A la présidence, François Bayrou, qui n'en oublie pour autant pas sa casquette de Maire rappelant « la vocation de Pau à être une Ville ouverte sur le monde et identifiée par le monde ». Et, dans le cas présent, par la Chine, avec « ses 1,3 milliard d'habitants et son rôle à la fois économique, culturel, politique, géopolitique ou encore militaire à travers le monde »... Sans pour autant négliger de préciser que « ça ne signifie pas que nous oublions les débats démocratiques qui existent autour de la manière dont les pouvoirs sont organisés ».

Des tarifs plus bas que nulle part ailleurs
En attendant l'ouverture de l'Institut à l'automne, cette première réunion aura permis l'adoption d'un statut, de tarifs, d'un budget provisoire et la tenue de premiers échanges sur l'« ébauche d'un programme » en plus de ce qui constituera le cœur de l'activité de l'Institut : la promotion de la langue chinoise. Et, dès le mois de septembre 2019, des cours seront en effet proposés pour tous les niveaux et à tous les publics de 6 à 77 ans, ou plus. Ces cours seront assurés par des professeurs de langue maternelle chinoise, détachés de l'université XISU, et bien sûr formés aux pédagogie du chinois langue étrangère.
Côté tarifs, pour les enfants de 6 à 15 ans, 1h de cours par semaine sur 30 semaines, coûtera 100 €. Quant aux adultes, dès 16 ans, le prix pour 2 heures de cours par semaine sur 30 semaines sera de 200€, soit dans les deux cas, environ 3€/h. Autrement dit « des tarifs plus bas que les plus bas de tous les tarifs des Instituts Confucius de France », ponctue François Bayrou. En outre, un tarif réduit à 100€ sera appliqué pour les étudiants de l'UPPA, et son personnel ainsi que pour les demandeurs d'emploi. Une réduction est aussi prévue pour les fratries. Si les inscriptions seront ouvertes en septembre, des préinscriptions sont déjà possibles par mail (confuciuspau@agglo-pau.fr).

Ateliers, expositions, conférences sur la culture chinoise
Au-delà des cours de langue, des ateliers culturels, artistiques mais aussi de cuisine seront également régulièrement organisés par l'Institut, de même que des expositions (peinture, calligraphie, artisanat chinois...) ou encore des conférences au rythme mensuel sur des thématiques variées. Autant d'événements et animations qui se tiendront dans les locaux de la rue Valéry Meunier mais aussi régulièrement « hors les murs » à la médiathèque, à l' Université, dans des centres culturels, etc. Autre temps fort de la vie de l'institut, le Nouvel an chinois, et ses traditionnelles parades et festivités sur le site des Halles de Pau. L'Institut pourra également être partenaire ou facilitateur de voyages scolaires en Chine ou de poursuite de cursus universitaire en Chine au sein de l'Université XISU.
Les locaux futurs qui abriteronnt salles de cours et d'activité, seront aussi aménagés de manière à recevoir un espace médiathèque et un espace de rencontres et d'échanges. Et au fur et à mesure du développement de l'Institut, François Bayrou n'exclut d'ores et déjà pas « d'imaginer un siège plus vaste pour les années à venir... »

Une dotation de 130 000€ de démarrage fournie par la Chine
Pour l'heure le budget prévisionnel de démarrage est fixé à 163 600€. Celui-ci prend en compte le résultat estimé des activités qui seront proposées par l'Institut, les cotisations des adhérents (personnes morales et privées pouvant y adhérer _20€ pour les particuliers_), les subventions et notamment, pour le démarrage de l'Institut, une importante dotation du Hanban (130 000 €), l'Agence pour la valorisation de la langue chinoise qui pilote depuis la Chine, les implantations des Institut Confucius à travers le monde. En dehors de cette dotation de démarrage, la structure chinoise contribuera annuellement au budget de l'Institut Confucius Pau-Pyrénées. « Dans le budget, investissement et fonctionnement seront partagés avec le Hanban, qui participera à hauteur de 50% du budget. Ca permet ainsi à chacun, partenaires chinois et français, de garder sa liberté. », explique François Bayrou.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3396
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !