Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/19 : Charente : Frédérique Bredin, Présidente du CNC, se rendra au Pôle Image Magelis à Angoulême demain, pour aborder notamment les questions du crédit d’impôt international qui favorise les tournages de films étrangers en France.

17/02/19 : « Ça suffit » : La Fédération du P S de Gironde appelle à rejoindre le rassemblement contre l’antisémitisme du mardi 19 février à 19 heures, Place de la République à Bordeaux, dans le cadre de la déclinaison locale de l’appel national

16/02/19 : Quelques 2 à 3.000 personnes à Saint Vincent de Cosse en bord de Dordogne ce samedi en présence de nombreux maires et du président du département pour soutenir le contournement de Beynac dont les travaux sont suspendus après l'arrêt du Conseil d'Etat

16/02/19 : Charente : le rectorat a annoncé hier douze fermetures d'écoles et vingt trois fermetures de classes, particulièrement en milieu rural, pour la rentrée 2019. A Voulgezac/Plassac-Rouffiac, c'est carrément le groupe scolaire qui disparaît.

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

14/02/19 : Virginie Calmels a fait part de son retrait de la vie politique lors d'une réunion de la majorité municipale bordelaise ce jeudi 14 évrier et devrait renoncer à son mandat municipal concomitamment avec Alain Juppé début mars.

13/02/19 : Les artistes Benjamin Biolay et Melvil Poupaud se retrouvent sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen, vendredi 15 février à 20 h 30 pour présenter leur Songbook idéal.

13/02/19 : Contre la Réforme des lycées, les établissements de la Rive Droite se mobilisent, le jeudi 14 février, à 17h30. Depuis le lycée Elie Faure, direction les Iris puis le lycée Mauriac pour un rassemblement place Stalingrad.

13/02/19 : Le jeudi 21 février, O2 Radio organise une émission spéciale "Grand Débat National" en direct de 19h à 21h sur 91.3FM ou Facebook. L'émission s'articulera autour de trois thèmes : Fiscalité et dépenses publiques, Institutions et Transition écologique.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/02/19 | L'actualité du Polar à La Machine à Lire le 22 février

    Lire

    Le polar sera encore à la fête cette semaine à La Machine à Lire... Le vendredi 22 à 20h La Machine à Polar se penchera sur les nouveautés, autour tout naturellement de Hervé Le Corre qui vient de publier «  Dans l'ombre du brasier », Yan Lespoux, enseignant et responsable d'un blog sur le roman noir (encoredunoir) et Olivier Pène, libraire à La Machine à Lire.

  • 16/02/19 | Landes : le Département refuse la carte scolaire

    Lire

    Le Comité Départemental de l'Éducation Nationale (CDEN) se tenait le 15 février à la Préfecture des Landes. Malgré les résultats positifs du partenariat entre la Région et le CDEN pour les transports, le Conseil départemental des Landes refuse de mettre en place la carte scolaire. Xavier Fortinon a dénoncé l'évolution de cette dernière, qui "fragilise l'équilibre du territoire". Le Président du Conseil départemental maintient toutefois la gratuité des transports scolaires.

  • 16/02/19 | La mort de Gérard Vandenbroucke

    Lire

    Réaction d'Alain Rousset après la mort de Gérard Vandenbroucke, 1° vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : « De maire à président du Conseil régional du Limousin et de Limoges Métropole, il a offert sa vie à l'action publique et aux services des autres. À mes côtés, il fut un homme digne, amoureux de son territoire qu'il défendait avec conviction et passion. Je retiens aussi qu'il aimait rire, sourire et réfléchir. Preuve en est avec son salon du dessin de presse et d'humour à Saint-Just Le Martel dont il était si fier. Courageux, chaleureux, accessible, ardent défenseur de la liberté de la presse, tel était Gérard.»

  • 16/02/19 | Gilets Jaunes : la Région intervient

    Lire

    Un geste financier pour les commerçants. Dans un communiqué du 15 février, la Région annonce avoir débloqué une enveloppe de 2 millions d'euros à destinations des commerçants et artisans victime du mouvement des Gilets Jaunes. Le montant de l'aide sera compris entre 2.000 et 10.000 euros. D'après le Conseil régional, "les entreprises éligibles à ce soutien exceptionnel devront avoir constaté une baisse de leur exploitation d'au moins 30% par rapport aux années précédentes".

  • 15/02/19 | Royan : imaginez la plage du futur !

    Lire

    La Communauté d'Agglomération Royan Atlantique (CARA) organise un concours d'artistes amateurs. Ce dernier a pour thème "ma plage en 2040" et s'inscrit dans le cadre du plan plage territorial de l'agglomération. Toutes les formes d'art sont acceptées, du dessin à la sculpture en passant par la vidéo. La CARA souhaite prendre en compte la vision des citoyens dans sa politique d'aménagement du territoire. Les candidatures d'artistes sont à envoyer pour le 3 mai au siège de la collectivité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Une agence du film pour rendre Pays basque et Béarn plus attractifs

26/01/2018 | Le Fipa de Biarritz aura fait office de superbe plateau télé pour l'agence d'attractivité et de développement du 64 pour replanter le décor

Max Brisson au Fipa agence du film

Le sénateur - Biarrot — Max Brisson, président de la jeune Agence d'attractivité et de développement touristique des Pyrénées-Atlantiques et Jacques Pédehontaà, sa version béarnaise, ont utilisé avec malice le 31e Festival de la création audiovisuelle internationale (Fipa) de Biarritz pour lancer officiellement l'Agence du film Béarn Pays basque. En partenariat avec Écla, dont la vocation est de valoriser et promouvoir les acteurs du livre et du cinéma aux côtés des référents institutionnels, et Film France, soutenue par le Centre National de la Cinématographie, chargée de favoriser les tournages et la postproduction en France.

Si le Pays basque et le Béarn, alias les Pyrénées-atlantiques, ont le privilège de bénéficier d'une image flatteuse et complémentaire en matière touristique, en revanche, leur lisibilité "grand public", par le biais de l'image semble un peu plus floue. Même si Jean-Pierre Pernaut sur TF1 ou La webcam de BFMTV ont tendance à camper du côté de la Grande plage de Biarritz. Mais en matière de décor naturel pour le petit écran, le bilan est plutôt chiche. Si les spectateurs se souviennent que Biarritz et l’Hôtel Palais avaient bénéficié d'un coup de projecteur pour "Hors de Prix" avec Gad Elmaleh et Audrey Tautou et que la haute vallée d'Ossau, et les Eaux-Bonnes en particulier, vont bientôt bénéficier de quelques scènes pour le dernier Dujardin, le chat est plutôt maigre....

Aussi le – nouveau — sénateur biarrot et ancien vice-président du tourisme au Conseil départemental, Max Brisson, après avoir pris les rênes de l'Agence d'attractivité et de Développement touristique, (AaDT), le bras armé technique touristique du Département composé vient de changer de braquet. En attelage avec son vice-président Jacques Pédehontaà, maire de Laàs en Béarn qui connut une certaine notoriété en accompagnant pour quelques étapes, Jean Lassalle dans sa longue marche. Manquait l'image au bras technique du tourisme ? Vient de naître, la nouvelle agence du film Béarn-Pays basque.

Malicieux, Max Brisson saisissait  l'opportunité du Fipa pour présenter à la presse en la rotonde du Bellevue le nouveau-né avec deux assesseurs: Antoine Sébire, directeur de la communication d'Ecla avec Mia Billard, responsable de l'accueil des tournages en Nouvelle Aquitaine  La vocation de cette structure régionale est de valoriser, promouvoir, accompagner et encourager dans leur développement les acteurs des filières du livre et du cinéma aux côtés des référents institutionnels et se veut le moteur du développement des savoirs. À  côtés aussi, Valérie Lépine-Karnik, déléguée générale de Film France, chargée de favoriser les tournages et la postproduction en France et qui anime le réseau des 41 commissions du film locales (bureaux d’accueil de tournages) reparties en France métropolitaine et d’outre-mer.

"Le tourisme des territoires passe aussi par l'image"

"Nous voulons refaire de nos deux destinations du Béarn et du Pays basque des terres de tournage. Il y a une tradition ancienne et forte entre nous et l'audiovisuel. Nous avons quelques atouts, quelques sites qui sont remarquables et des  terres qui ont un peu de caractère, " a dit en préambule et en souriant Max Brisson. Nous avons surtout aussi je crois des professionnels de l'audiovisuel, du son, de l'image qui étaient d'ailleurs un petit peu malheureux de l'assoupissement de la structure qui était à leur disposition et à leur service pour faire le lien avec des sociétés de production.. Voilà pourquoi le président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre a demandé à l'Agence d'attractivité et de développement touristique de recevoir cette mission de la prendre en main, de la conduire. Cela correspond tout à fait à ce que fait l'AaDT,  mais le tourisme va au-delà des destinations Pays basque et Béarn. Nous sommes persuadés aujourd'hui que le tourisme, parce qu'il projette une image, est un vecteur très fort d'attractivité économique bien au-delà du tourisme lui-même comme l'ont démontré  beaucoup de territoires. Un tournage, ce sont aussi des nuitées, des repas dans des restaurants, voire l'embauche d'intermittents de la région. Le tourisme passe aussi par l'image. Voilà pourquoi nous avons répondu banco pour accueillir l'Agence du film Béarn-Pays basque pour des missions d'accueil, de lien, d'assistance avec les structures nationales de liens avec les sociétés de professionnels. Pour cela Isabelle Breilh s'est mise à disposition de cette mission, et les premiers échos que j'en ai sont tout à fait satisfaisant."

Vaste est le chantier. Quand Max Brisson s'est interrogé sur le nombre de tournage dans le 64, Écla a répondu sans éclat... "91 jours en 2016, 31 en 2017" Et Valérie Lépine-Karpik, la déléguée générale Film France qui fédère 41 bureaux d'accueil de tournages d'ajouter: "Près de 45% des tournages se déroulent en Ile-de-France.."
La route sera longue pour changer de décors et faire du 64 une marque...

Samedi, la clôture avec Marie Drucker et Maïtena Biraben

La 31e édition du Fipa de Biarritz se terminera ce samedi avec deux rendez-vous et la proclamation du palmarès à 19h30 suivi de la projection du film documentaire de Marie Drucker  "Le courage de grandir".

Auparavant, deux rencontres ouvertes au public sont programmées au casino municipal avec une comédienne et une réalisatrice. Tout d'abord, à 14h30,  Elsa Lunghini, la nièce de l'excellente comédienne Marlène Jobert. Avec une telle filiation, elle débute dès l'âge de 7 ans comme figurante dans "Garde à vue", de Claude Miller avec Lino Ventura et Michel Serrault. A 13 ans, elle est pensionnaire du Top 50 de Marc Toesca avec la chanson "T'en va pas". Puis elle enchaîne chanson et comédie. En 2017, elle joue la compagne de Cheriff dans la quatrième saison. Elle parlera de sa vie de comédienne et de la fiction signée Didier Bivel,  "Parole contre parole" qu'elle a tournée en 2016.

À 16 heures, une deuxième invitée lui succédera, Marie Drucker, la nièce de....Certes, mais surtout la fille de Jean Drucker, co créateur de M6. Journaliste et présentatrice du journal télé de France 3 puis de France 2 jusqu'en 2016, elle s'est spécialisée depuis 2012 dans la réalisation de documentaires et a fondé en 2016 sa maison de production "No school productions. Elle évoquera ce sujet illustré par son documentaire qui assurera la clôture du festival "Le courage de grandir". Et conversera avec le réalisateur de "Enfants du hasard" Thierry Michel qui a présenté son film jeudi après-midi salle du Bellevue.

Enfin, après Bruce Toussaint, c'est dans l'air...du temps, c'est Maïtena Biraben, ex-animatrice du Grand journal de Canal + qui animera cette soirée de clôture.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5852
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !