Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | 2019, sera une "année charnière" pour la Chambre de commerce de la Dordogne

29/01/2019 | Au cours d'un point d'actualité où il a évoqué le contexte budgétaire, le président de la CCI de la Dordogne, s'est prononcé en faveur de l'aménagement de la RN21.

Pierre Vulin, directeur de la CCI de la Dordogne au côté du président Christophe Fauvel

Lundi, Christophe Fauvel, le président de la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, accompagné de son directeur Pierre Vulin, a fait un tour d'horizon des sujets d'actualité : réforme de la voie professionnelle, la baisse drastique des ressources fiscales depuis 2013, l'environnement politique et financier. Il n'a pas manqué d'aborder les aménagements routiers en se prononçant en faveur de la reprise des travaux de Beynac et de la relance de l'aménagement de la RN 21 à deux fois deux voies, un dossier qu'il devrait remettre à la ministre des transports jeudi, lors de sa venue en Dordogne.

 Face à la baisse des moyens, dus en grande partie à la baisse drastique des ressources fiscales enregistrées depuis 2013, la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, doit se réinventer. En présentant ses voeux au personnel consulaire, Christophe Fauvel, à la tête de la CCI depuis 2011, s'est montré inquiet tout en étant combatif. "Je n’ai pas été élu à la CCI pour faire un plan social. "D’autant que nous sommes déjà à l’os dans les équipes." Il détaille : "Le réseau consulaire est clairement dans le collimateur de nos gouvernants et ce haut plus haut niveau. L’État va encore prendre 100 millions d’euros aux chambres cette année, et autant en 2020. Et on nous a suggéré de voir ce que nous pouvions vendre dans notre patrimoine pour effectuer notre retournement." En clair, pour s’adapter aux nouvelles contraintes budgétaires. La CCI de la Dordogne emploie aujourd’hui 126 équivalents temps plein, mais en a déjà perdu une trentaine en quelques années par des départs non remplacés. Loin de baisser les bras, le président Christophe Fauvel, est conscient qu'un nouveau modèle économique est à inventer : il passe par des économies, de nouveaux marchés, et peut d'être des cessions. La CCI de la Dordogne possède le parc des expositions de Marsac sur l'Isle, l'aéroport de Bergerac, le site aéroportuaire de Bergerac,  l'école de Savignac, quelques bâtiments. "Malgré le contexte, nous devons continuer à tenir notre rôle d'outil économique au service de la défense du territoire. Notre rôle est de prendre de l'argent aux entreprises les plus importantes, pour aider les TPE et les PME, qui n'ont pas les moyens de s'assurer certains services en matière de ressources humaines, d'accompagnement à l'international, de développement", réaffirme Christophe Fauvel. Des mutualisations avec d'autres CCI de la région, ou encore avec les chambres de métiers et de l'agriculture, avec lesquelles elle partage ses locaux au sein du pole interconsulaire, sont également à l'étude. Un séminaire réunissant tous les élus de la CCI est prévu le 13 février. "Nous prendrons des décisions à ce moment là, indique Christophe Fauvel. Le directeur de la CCI, Pierre Vulin, résume les maîtres mots de l’action : "plateforme, ressources, marché". En somme, il s’agit d’être un acteur efficace au service du monde économique sous toutes ses formes.

Soutien aux infrastructures routières

 Christophe Fauvel, s'est également prononcé pour le développement d'infrastructures routières , malgré le dossier extraordinairement clivant de la déviation de Beynac. "Dans ce dossier, il y a eu une série de décisions prises pour engager les travaux et des investissements forts. La vraie question qui se pose aujourd'hui, est ce qu'on laisse ce territoire en l'état et on ne touche à rien avec le risque réel de conduire la Dordogne dans le mur ou dans une impasse. Ou bien on fait le choix de continuer à irriguer le département en infrastructures, nécessaires notamment pour le développement du tourisme. La CCi de la Dordogne soutient depuis de nombreuses années, le projet de l'aménagement de la Route nationale 21, à deux fois deux voies, surnommée parfois "la diagonale du vide." "Aujourd'hui, il y a deux dossiers concurrents en matière d'infrastructures routières, l'aménagement de la RN21 et le barreau autoroutier entre Mussidan et Langon, pour désengorger la métropole bordelaise. Ne soyons pas hypocrites, ce sera l'un ou l'autre.", indique Christophe Fauvel. Il rappelle que dans le cadre d'une réunion Stradet, la CCI de la Nouvelle Aquitaine s'est positionnée sur un contournement de Bordeaux, plus proche de la métropole et pour l'amélioration de cet axe Euro 21 entre Limoges et Tarbes. "Ce sont des territoires en retard par rapport aux grandes métropoles qui enregistrent pour la plupart des baisses démographiques. Des équipements structurants doivent contribuer à les sauver."  Le président de la CCI de la Dordogne remettra conjointement avec le président du Conseil départemental le dossier sur l'Euro 21 à Elisabeth Borne, ministre des transports lors de sa venue jeudi à Bergerac. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3905
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !