30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

  • 30/09/22 | Des ateliers pour orienter les entreprises vers la silver-économie

    Lire

    L’Agence de Développement et d’Innovation et le Gérontopôle impulse des opportunités de développement des entreprises et des territoires en lien avec le bien-vieillir. Plusieurs événements sont organisés. Un atelier à Angoulême, pour présenter les opportunités offertes par la silver économie et les clefs d’accès à ce marché. Quatre ateliers d’exploration des projets et financements européens à Limoges le 13 octobre, Ustaritz le 10 novembre, Bordeaux le 22 novembre et Poitiers le 6 décembre. gerontopole-na.fr

  • 30/09/22 | Le tourisme fluvial se développe le long du fleuve Charente

    Lire

    Depuis 2018, le Département de la Charente-Maritime développe le tourisme fluvial et fluvestre du fleuve Charente. La politique fluviale du Département est en lien direct avec la Flow Vélo afin de développer une destination « Vallée de la Charente ». D'ici 2026, il va donc reconstruire ou réhabiliter les appontements anciens. Au total, 5 pontons fixes vont être construits ou réhabilités ainsi que 4 pontons flottants.

  • 29/09/22 | Emmanuel Macron attendu à Pau pour inaugurer le Foirail

    Lire

    Le Président de la République sera à Pau ce vendredi 30 septembre, pour l’inauguration du Foirail, centre culturel dédié au cinéma Art et Essai, à la musique et au spectacle vivant. La rénovation de l'ancien marché des années soixante s’inscrit dans le plan « Action Cœur de Ville », qui renforce l’attractivité des villes moyennes. Doté de 5 milliards d’euros, ce plan accompagne 6 000 actions en faveur du développement économique, de la culture, de la mobilité et également la rénovation de 80 000 logements dans 234 communes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Chassés par les incendies, les touristes reviennent déjà en Gironde

03/08/2022 | La réouverture de la dune du Pilat a été le marqueur du retour des vacanciers en Gironde, après deux semaines de médiatisation de crise.

La dune du pilat a retrouvé les touristes

Avec des images de flammes hautes comme des immeubles, une surface de 20 000 ha de forêts détruites et des paysages calcinés sur toutes les télés de France et d’Europe pendant presque deux semaines, la destination Gironde ne faisait plus très envie aux vacanciers. Sans compter ceux qui étaient déjà en séjour début juillet et qui ont été évacués, pour ainsi dire chassés par les événements. Les institutions ont rapidement réagi, la dune du Pilat a rouvert et depuis le début du mois d’août, la saison touristique semble rattraper le temps perdu.

Cinq campings rayés de la carte en deux semaines, des pompiers éreintés, des riverains évacués pendant plusieurs jours, des entreprises privées d’activité… le bassin d’Arcachon comme le Sud Gironde ont vécu des heures sombres au cours du mois de juillet. Les conséquences économiques n’ont pas tardé à se faire sentir avec des chutes d’activité spectaculaires pour tous les métiers : -40% pour les ostréiculteurs du bassin; -95% pour la location de vélos pour cause d’accès à la forêt interdits, et des annulations de réservation de séjours en cascade dans les hôtels et les campings.

Mais le traumatisme se referme semble-t-il assez vite. « Nous terminons le mois de juillet avec une fréquentation touristique en Gironde similaire à l’an dernier et ce malgré deux semaines d’arrêt et deux incendies majeurs, que l’on peut qualifier d’historique, » note Karine Desmoulin, présidente de Gironde tourisme.    

Une vidéo inspirée et rassurante

D’abord grâce à un retour significatif des touristes étrangers : les Anglais, les Allemands et les Hollandais reviennent massivement sur le territoire après deux années d’absence quasi-totale pour cause de Covid. De quoi compenser largement le petit tassement de la fréquentation française qui a retrouvé le goût des voyages à l’étranger.

L’autre levier, ce fut la réaction rapide des institutionnels pour communiquer et relancer le produit touristique sur les sites internet, les réseaux sociaux et aussi auprès des réseaux de prescripteurs comme les agents de voyage. La vidéo inspirée, réalisée en un temps record par le syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (à découvrir ici) et diffusée largement sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévision sous forme de spot publicitaire, a aussi contribué à relancer la mécanique avant la fin de l’été. « Cette communication a permis de rétablir un message sur la réalité de la situation aujourd’hui, après la surmédiatisation pendant la crise, » analyse Aurélie Loubes, directrice du comité régional du tourisme. « Le fait que tous les acteurs se soient unis pour s’adapter et l’élan de solidarité que l’on a connu, ont permis d’obtenir rapidement des résultats. Le mois d’août s’annonce bon voire très bon, au moins pour la première quinzaine. »

Aussi bien qu'en 2019

Si les indicateurs départementaux et régionaux sont positifs, localement tout n’est pas réglé.  « Il y a un delta entre la fréquentation globale en Gironde, et les cas particuliers du bassin d’Arcachon et du Sud-Gironde. A nous de faire passer le message : tout est ouvert, restaurants, hôtellerie de plein air, location de vélos, parcs de loisirs. Venez, ne boudez pas le destination Gironde. Ici, nous avons les bras grand ouverts ! » plaide Karine Desmoulin.  

Le restaurateur, Jean-François Tastets, vice-président de l’UMIH 33, fait le même constat : « Depuis vendredi dernier, on constate avec plaisir le retour de la clientèle. Après les heures noires où l’on ne pouvait qu'assister au départ des touristes et enregistrer les annulations, et dix jours qui n’ont vraiment pas été les meilleurs de notre carrière, on assiste à un regain très important. Le mois d’aout s’annonce très bon, on pourrait faire une saison supérieure à 2019 qui est une référence. »

Un vent d’optimisme qui souffle plus fort sur les hôtels, campings et restaurants, que sur les activités de loisirs plus impactées par la baisse de pouvoir d’achat liée à l’inflation. Cette bonne fréquentation profite aussi davantage aux terrasses du bord de mer qu’aux professionnels installés plus loin du littoral.

Où reconstruire les cinq camping perdus? 

C’est la réouverture de la dune du Pilat qui a servi de marqueur de fin de crise et rouvert les vannes de l’activité touristique. Aujourd’hui le parking à proximité reste interdit, et il faut rejoindre la dune à vélo ou en navette payante. Mais 400 des 800 places de parking devraient de nouveau être accessibles sous quelques jours. La fréquentation des cyclistes sur la Vélodyssée reste fortement perturbée. « Mais ce sont des visiteurs qui reviendront à un autre moment lorsque le parcours sera rouvert, » souligne Karine Desmoulin.  

Pour autant les cinq campings détruits ne rouvriront pas tout de suite, privant le bassin d’un potentiel important de consommateurs : ils pèsent 6000 lits. Une prise en charge totale du chômage partiel de leurs salariés a été obtenue ainsi que des premières indemnisations. « Les chaines ont pu récupérer les clients et les envoyer sur d’autres sites. Mais les indépendants ont tout perdu, » relève le président du syndicat de l’hôtellerie de plein air, Lionel Pujade. « On fera tout pour qu’ils soient reconstruits au même endroit, c’est le prochain combat ! » Allusion à la déclaration d’Emmanuel Macron, sur place le 20 juillet, qui avait laissé entendre qu’il fallait les reconstruire ailleurs. « La dune est là depuis longtemps. Mais les campings aussi sont installés depuis vingt ans. Ils font partie du site, » martèle Lionel Pujade.

Visionner ici le spot réalisé par le SIBA

Cyrille Pitois
Par Cyrille Pitois

Crédit Photo : Ivo Kruusamägi

Partager sur Facebook
Vu par vous
7168
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !