Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le ministre Didier Guillaume vient rassurer les pêcheurs basques avant le Brexit

11/11/2018 | Après sa visite en Béarn, le nouveau ministre de l'Agriculture et de l'alimentation s'est rendu au port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure pour rencontrer les pêcheurs et les rassurer face au Brexit

Didier Guillaume ministre à Luz

"Je n'allais pas venir dans les Pyrénées-Atlantiques sans passer par la Côte basque et rencontrer les pêcheurs. La pêche doit être traitée en parité avec l'agriculture pour le ministre que je suis". C'est en ces termes que Didier Guillaume à la tête de ce ministère depuis le remaniement du 16 octobre a résumé sa visite après s'être longuement entretenu avec les représentants des pêcheurs. Le premier point à l'ordre du jour intéressait la perspective du Brexit qui ne manque pas d'inquiéter la profession suivi de l'obligation de débarquement de toutes les captures selon une nouvelle directive européenne

"Sais-tu que je viens chez toi en fin de semaine?" avait interrogé Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, en s'adressant à Sandrine Derville, la vice-présidente du Conseil régional chargée du tourisme, lundi à Shangaï lors de l'inauguration du CIE (China International Import Expo). Elle ne le savait pas. Comme lors de la récente visite de la secrétaire d’État Elisabeth Borne, ministre auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports, au même titre que les médias, qui apprennent souvent les visites ministérielles la veille du déplacement. Ce qui n'empêcha pas l'élue d'Anglet, cette fois d'être présente à Ciboure pour ré accueillir Didier Guillaume.

  Il arrivait à Ciboure, en provenance d'Arzacq, dans le Béarn voisin où il avait fêté - comme on peut le lire par ailleurs sur aqui.fr- les 20 ans de l'IGP du jambon de Bayonne. Accompagné du préfet Payet puis du sous-préfet Jonathan, il était aussi accueilli par Guy Poulou, le maire de Ciboure, Serge Larzabal, président du Comité interdépartemental des pêches des Landes et des Pyrénées- Atlantiques, Frédéric Gueudar-Delhaye, des pêches maritimes et directeur de l’aquaculture, et du cortège des élus basco-béarnais tels la sénatrice Frédérique Espagnac et le sénateur Max Brisson; le président du Conseil départemental Jean-Jacqes Lasserre. Fix Menou, représentant le député Vincent Bru en siège à l'assemblée et le maire de Saint-Jean-de-Luz, Jean-François Irigoyen.

Cinquième place portuaire française et 32 millions de chiffre d'affaires

 C'est Sébastien Le Reun, directeur du port de Saint-Jean-de-Luz à la ChGuillaume et syndicats de pêcheurs basquesambre de commerce et d'industrie de Bayonne, conces- sionnaire du port pour le département, qui lui fit visiter les lieux. "Vous êtes ici au port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure assez vaste, puisqu'il est à cheval sur deux communes. L'activité débarquement et entretien s'effectue en face à Saint-Jean-de-Luz  et la vente ici à Ciboure. Il s'agit de la cinquième place portuaire française et la quatrième si l'on ajoute bon an mal an les 2200 tonnes de production d'algues et dont la criée représente 32 millions d'euros de chiffre".Une criée électronique dont une démonstration fut effectuée sous les yeux du ministre par le mareyeur Mikel Arreguy avant le moment fort de l'après-midi, plus d'une heure d'entretien sous forme de table ronde avec les représentants de la filière, marins pêcheurs, mareyeurs, syndicats (notre photo la table ronde avec le président Serge Larzabal, en pull gris à gauche, Frédéric Geudar-Delhaye, le directeur des pêches maritimes et de l'aquaculture à droite).

La fermeté pour les pêcheurs face aux conséquences du Brexit

À sa sortie, Didier Guillaume, souriant et tout à fait satisfait, comme ses interlocuteurs apparemment, de cette table ronde en apportait les conclusions face à la presse. "Tout d'abord, je tiens à exprimer que la pêche n'est pas accessoire au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Je suis ici pour défendre la pêche et les pêcheurs. C'est un métier dur, difficile dont nous avons besoin, a-t-il voulu signaler en préambule. "Le premier sujet que nous avons abordé c'est le Brexit évidemment et la sortie du Royaume Uni de l'Europe qui va poser plein de problèmes dans la négociation que je vais mener dans dix  jours. Je vais me battre pour que la pêche soit reconnue. On travaille sur des frontières, l'État a embauché des douaniers, nous allons faire une réunion avec mon collègue Gérald Darmanin et Élisabeth Borne pour les transports afin de bien vérifier que les pêcheurs français aillent pêcher dans leurs secteurs traditionnels. On ne sait pas comment le Brexit va se terminer, s'il s'agit d'un Brexit dur mais moi je suis là pour défendre la pêche et les pêcheurs français pour qu'ils aillent toujours pêcher dans les eaux britanniques."

Ce sujet figurera à l'ordre du jour du sommet européen des 13 et 14 décembre. À propos d'Europe les pêcheurs  basques s'inquiètent d'une directive européenne dans le cadre de la politique commune et qui consiste en l'obligation de débarquement de toutes les captures qui sera effective à compter du 1er janvier 2019. "Elle a pour objectif de limiter le rejet du poisson ou captures non désirées." Pour les pêcheurs, elle risque surtout de nuire à l'efficacité des opérations. Enfin, le ministre les a rassurés aussi sur leurs tarifs du gasoil qui ne devrait pas changer. Bref, ce rendez-vous que le ministre veut effectuer dans toutes les régions de France chaque vendredi se sera effectué par mer calme et pêche a priori prometteuse..

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3718
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !