Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/01/18 : Les réactions stupéfaites et bouleversées se succèdent après la mort de Joan Taris élu Modem du Conseil régional adjoint au maire du Bouscat et directeur de cabinet du maire de Saint-Médard en Jalles. Joan Taris 41 ans s'est donné la mort ce dimanche

19/01/18 : Charente-Maritime : Air France et l'aéroport de La Rochelle-Ré annoncent une nouvelle ouverture de ligne pour cette année. L'annonce officielle sera faite mardi prochain.

19/01/18 : Le Conseil d’administration de l’université de Bordeaux a réélu Manuel Tunon de Lara à sa présidence. Antoine de Daruvar, directeur de l’école doctorale des Sciences de la vie et de la santé prend la vice-présidence suite à Dean Lewis.

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/01/18 | Didier Pourquery nommé président de Cap Sciences

    Lire

    Didier Pourquery devient le nouveau président de Cap Sciences, centre de culture scientifique technique et industrielle de Bordeaux. Elu à l'unanimité du Conseil d'Administration de Cap Sciences ce 18 janvier Didier Pourquery, Floiracais d'origine, partage son temps entre Bordeaux et Paris où il est directeur des rédactions de The Conversation (theconversation.fr), site de médiation scientifique alliant expertise universitaire et exigence journalistique. Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et de l'ESSEC, Didier Pourquery a notamment été rédacteur en chef de Science et Vie Économie et de La Tribune

  • 19/01/18 | Charente-Maritime : Rochefort passe en mode doux

    Lire

    La ville de Rochefort est en train de repenser complètement son approche de la circulation, dans le but de développer les transports doux. Après quelques travaux de voirie, la ville s'engage plus fort dans son projet en rétrécissant la largeur de certaines voies principales et en aménageant des trottoirs mixte piétons/vélos. Le triangle des avenues Rochambeau, des Déportés-Fusillés et de la rue Auguste-Roux sera assimilé à la zone 30 qui couvre le reste du centre-ville de Rochefort.

  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | EDF Nouveaux Business face aux enjeux de la transition énergétique

14/12/2017 | Mardi dernier, Michel Vanhaesbroucke, Directeur d'EDF Nouveaux Business a participé à la BigUp For StartUp Nouvelle-Aquitaine.

Michel Vanhaesbroucke, Président EDF NB

Mardi dernier, la CCI de Bordeaux accueillait la seconde édition de la French Tech Connect ; LE rendez-vous de la filière numérique néo-aquitaine qui rassemblait près de 2000 participants et se décomposait en trois temps : le Business Connect réunissant 67 startups locales et 10 grands comptes en recherche de partenariats, le Job Connect avec quelques 300 offres d'emploi à pourvoir et le Happy Connect permettant aux membres de l'écosystème numérique bordelais de fêter les trois ans de l'obtention du label French Tech Bordeaux. C'est dans ce cadre qu'a eu lieu la BigUp For StartUp Nouvelle-Aquitaine. Une initiative née en 2015 lors de la French Tech de Montpellier et destinée à activer le business numérique entre les grands groupes et les ETI, d'une part, et les startups et les PME en territoire, d'autre part. Une rencontre à laquelle participait Michel Vanhaesbroucke, Directeur d'EDF Nouveaux Business.

@qui! -  Vous participez à la BigUp For StartUp Nouvelle-Aquitaine. L'objectif d'EDF Nouveaux Business est bien de développer de nouveaux business et des solutions innovantes dans les nouvelles technologies ?

 

Michel Vanhaesbroucke - EDF NB a été lancée en septembre 2017. Elle est née de la volonté de Jean-Bernard Lévy (stratégie cap 2030, impulsée à son arrivée à la tête d'EDF il y a trois ans), de produire de l'énergie bas carbone (nucléaire ou renouvelable) et de compléter notre fourniture énergétique auprès des clients par des services de transition énergétique pour leur permettre de faire des économies et maîtriser leurs solutions. EDF NB a été créée pour être une pépinière de startups ; un fonds d'investissement et un incubateur pour lancer de nouveaux business pour EDF.

@aqui! - Des startup qui ont un rôle prépondérant puisque 10 d'entre elles vont bénéficier d'un financement de 40 M€ d'ici à deux ans...

M V -  Je tiens à ce qu'on fasse des startups internes et des investissements dans des startups externes. Ce sont les salariés d'aujourd'hui qui vont faire l'EDF de demain. Dans mon activité d'investisseur dans des startups et de coach d'incubateur, je veux qu'on mobilise tous les métiers d'EDF pour trouver de nouvelles idées. Et la promesse que je fais aux salariés d'EDF, c'est de les prendre par la main pour passer de leur idée d'innovation à une startup, c'est à dire être « intrapreneur ». Mais, en même temps, je veux insister auprès d'eux sur le fait que parfois, quand ils ont une bonne idée, la meilleure façon de la mettre en œuvre, c'est en faisant un partenariat avec une startup externe. Quant au montant de 40 M€, c'est un budget d'amorçage. Si la startup marche bien après deux ans, l'idée, c'est de continuer à investir.

@qui! -  Ces partenariats, c'est une nouvelle approche pour EDF, loin des rapports clients/fournisseur ?

M V - EDF avait déjà une démarche "d'open innovation" en faisant examiner des startups par des laboratoires de recherche. Là, ce qu'on cherche à faire, c'est lancer de nouveaux métiers pour EDF. Si on le fait avec des startups, on fait du co-développement

@qui! - Vous participez au BigUp For StartUp de Bordeaux, une manifestation qui a eu lieu au cours des derniers mois dans une dizaine de villes françaises. Quel est l'intérêt d'EDF NB pour l'édition bordelaise ?

M V - Plusieurs choses : d'abord, on veut trouver des partenaires et des technologies à l'extérieur. Les choses ne se passent pas qu'à Paris, elle se passent en province. Et à Bordeaux, il y a un écosystème qui est très riche. Non seulement il y a beaucoup de startups, mais surtout, c'est structuré. Les services de la région, les incubateurs, les banques se sont déjà organisés. On sait qu'on va venir parler avec des gens qui vont être capables de rassembler beaucoup d'idées, de startups de façon qualifiée. Nous, on vient pour trouver des idées, de nouvelles technologies, des startups, mais ce n'est pas à sens unique. On cherche aussi des partenaires pour développer de idées sur place.

 EDF NB

 

@qui! - Et vous avez des expériences en cours sur le plan local...

M V - Il y en a plusieurs :

-A la centrale nucléaire du Blayais, la semaine prochaine, il y a une démonstration du métroscope, système d'intelligence artificielle, fruit de trois chercheurs de la R&D, qui diagnostique les causes de manque de performance d'une usine. Cette centrale est une des trois premières qui va expérimenter l'apprentissage de ce logiciel.

-Quand le PDG d'EDF est venu à la centrale du Blayais, le 3 novembre dernier, il a inauguré des ombrières de parking et des bornes de recharge de véhicules électriques qu'on a développées nous-mêmes, en test, pour trouver de nouvelles solutions de mobilité électrique.

-Les navettes autonomes de la société Navya, qui sont en test à la centrale de Civaux (Vienne)

@qui! - EDF est également partie prenante dans le Village by CA Nouvelle-Aquitaine, véritable pépinière de startups axées sur les innovations technologiques ?

M V - EDF NB a une vocation mondiale. On est partenaires du village car on est déjà partie prenante de certaines structures qui existent sur la Région. La démarche du Crédit Agricole au travers de ces Villages est intéressante car elle s’intègre dans un écosystème local, mais aussi avec des ramifications nationales puisque le Village existe à Paris, Lille...Les partenariats avec le Village et les startups nous ont permis d'avoir des contacts utiles pour avancer, tels que Wiidii pour les solutions clients.

@qui! -  l'édition bordelaise de BigUp For StartUp coïncide avec les trois ans du label French Tech Bordeaux et l'assemblée générale de l'association Digital Aquitaine. Quel regard portez-vous sur cette initiative et sur la position de Bordeaux sur le plan numérique ?

M V - Les organisateurs ont eu raison de regrouper les choses. C'est important d'essayer de densifier les événements. La valeur dans l'innovation, c'est quand les gens se parlent. C'est la richesse des rencontres qui fait que vous apprenez des choses. La concentration a une valeur. Si vous concentrez, vous avez les compétences les idées, les clients, les technologies, les laboratoires, les incubateurs et les fonds de capital risque qui vont financer, au même endroit. Et c'est ce que la Région Nouvelle-Aquitaine cherche à faire avec 2 accélérateurs sur Bordeaux, 9 dans la Région, 1 cluster...

Quant à Bordeaux sur le plan numérique, ce qui me paraît important, c'est la diversité des solutions. A EDF NB, on veut être présent sur la transition énergétique ; véritable puzzle qui va concerner les territoires, les entreprises et les clients particuliers. Pour cela, il faut être extrêmement ouverts. On veut faire d'EDF, le leader de la transition énergétique et en même temps, ce sont peut-être des idées chez nos salariés ou de bonnes surprises locales qui vont nous donner la pépite de demain.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
5683
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !