Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/10/18 | Premières pistes pour la loi mobilité

    Lire

    Le projet de loi d'orientation des mobilités, qui doit être présenté en novembre, a détaillé son contenu ce lundi. On y découvre notamment la fin programmée des péages d'autoroute, remplacés par un système de capteur censé détecter une vignette, un badge ou la plaque d'immatriculation des conducteurs. Concernant le co-voiturage, un système de tarif dégressif est à l'étude. Enfin, l'indemnité transports et le forfait mobilité (pour les personnes se rendant au travail à vélo ou en co-voiturage) pourraient désormais bénéficier de 400 euros par an.

  • 22/10/18 | Vers un TGV Bordeaux-Londres ?

    Lire

    SNCF Réseau, Lisea, Eurotunnel et HS1 (la LGV britannique) viennent de signer un accord pour lancer une étude de faisabilité sur une liaison ferroviaire entre Bordeaux et Londres. Elle passerait par la ligne Bordeaux-Lille et permettrait de relier Londres en cinq heures. Pour l'instant, les discussions tablent sur un aller-retour par semaine. Avant une potentielle mise en service (qui pourrait intervenir en 2021 ou 2022), la Gare St Jean devra s'équiper d'un terminal international permettant de vérifier les passeports. Les résultats de l'étude de faisabilité ne sont pas attendus avant plusieurs mois.

  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Habitat : les technologies de demain se trouvent aux portes de La Rochelle

19/11/2016 | Le Lab'In Tech est pourvu des dernières innovations en matière d'éco construction et ouvre la voie d'une série de construction du parc Atlantech

L'interieur du Lab In Tech au Parc Atlantech

A Lagord, dans l’agglomération de La Rochelle, sont sortis de terre cet été les premiers locaux de ce qui est appelé à devenir un « Parc bas carbone », dit aussi Parc Atlantech, du nom de l’association porteuse du projet. Ce premier espace de 6000 m2, nommé Lab In’Tech, est dédié à la recherche des solutions innovantes en matière de construction et d’habitat. Il regroupe trois pôles : un labo de recherches expérimentales nommé Tipee, en partenariat avec l’Université de La Rochelle, une pépinière d’entreprises et le Centre de formation par alternance de l’école d’ingénieur informatique (Cesi).

C’est un projet unique à ce jour en Europe : constituer un immense « parc », à la fois lieu de vie et d’activités, dont les locaux seraient placés sous le signe de l’écoconstruction. L’histoire a débuté en 2009, à l’époque où l’Etat se sépare d’un certain nombre de terrains militaires inoccupés. La commune de Lagord se retrouve ainsi avec 27 hectares de friches dans sa zone industrielle, dont l’ancienne caserne. La Ville n’ayant pas les moyens de porter un projet d’envergure sur ce site, elle revend à l’agglomération de La Rochelle le terrain pour un euro symbolique… Laquelle met l’Université de La Rochelle dans le coup, afin de trouver un projet innovant et porteur d’emplois. Car, en cédant ses terrains militaires, l’Etat a demandé à ce que les projets envisagés soient créateurs d’au moins autant d’emplois qu’à l’époque où ils servaient, soit 600 à 800 emplois sur la commune de Lagord.

A l’Université, un laboratoire de recherches concernant les constructions et l’habitat de demain existe déjà depuis plusieurs années, mais, entre les nouvelles règlementations et la nécessité d’innover toujours plus dans une optique de développement durable, la recherche a besoin de place et notamment de lieux d’expérimentation. D’où l’idée de Lab In’Tech, une structure qui regrouperait à la fois une « annexe » de l’Université, via un laboratoire d’expérimentation des idées, des processus et des objets innovants en la matière, associée à une pépinière d’entreprises liées à l’éco-habitat, et à une école d’ingénieur, avec pour objectif de créer une interactions entre ces trois pôles.

Pour mener le projet à bien, une association composée d’élus, de représentants d’entreprises et de l’Université a été constituée, nommée Atlantech. L’association a l’idée d’associer à ce grand projet de laboratoire tout un parc d’activités avec des entreprises et des logements, dont les locaux bénéficieraient des dernières technologies en matière d’écoconstruction. Après le siège du Crédit Agricole, arrivé début 2016 sur le site, le Centre de formation des apprentis (CFA) du Prieuré de La Rochelle ainsi que deux à trois cent logements, accessibles à la propriété ou en logements sociaux, devraient sortir de terre à l’horizon 2018 – 2020. De quoi remplir les 27 hectares de ce « Parc bas carbone ».

Des logements en 2020

Avec les locaux du Crédit Agricole, le Lab in’Tech est donc la première structure du projet Atlantech à avoir vu le jour. Il faut dire que le Lab In’Tech n’est pas à proprement « sorti de terre », puisqu’Atlantech a choisi de réutiliser l’ancien hangar de la caserne. Une partie des laboratoires d’expérimentation et de l’école d’ingénieurs ont été livrés entre juillet et octobre 2016, la partie restante (dont la pépinière d’entreprises) le sera en février 2017. Il s’agit notamment d’une plateforme en extérieur, sur laquelle pourront être placés des pans de façades de divers types d’habitation, avec leurs fenêtres, pour tester à la fois la résistance, la perméabilité et l’interaction mur/fenêtre. Une plateforme d’expérimentation unique en Europe, qui permettra d’accueillir chercheurs et ingénieurs de toute la France. Ce dispositif viendra en complément de la « maison test », sortie de terre cet été, qui permet d’étudier grandeur nature les « réactions » d’une maison à divers polluants, de tester l’efficacité des matériaux ou de mesurer la qualité et la circulation de l’air.

Des équipements derniers cris

En attendant la création des autres bâtiments, le Lab In’Tech a bénéficié des dernières technologies en matière d’écoconstruction, dont 14 innovantes, dont certaines ne sont pas encore commercialisées en circuit traditionnel. Le hall d’entrée du Lab In’Tech a notamment été équipé de vitres électro sensibles, qui se teintent en fonction de la température extérieure, régulant ainsi l’apport de chaleur et de lumière. Les pièces sont également équipées de détecteurs de dioxyde de carbone : à partir d’un certain seuil, elles activent le renouvellement de l’air, via le système de ventilation, pour avoir un apport d’air neuf extérieur, dont elle va également gérer la quantité nécessaire. Un logiciel a également été développé pour calculer l’équilibre entre l’énergie à dépenser pour gérer la température et celle pour éclairer. Ce système contrôle la fermeture des stores pour atteindre la position idéale nécessitant le moins d’énergie entre l’éclairage et la température. Ce dispositif inédit permet d’économiser 50% d’énergie. De quoi illustrer une idée chère à Christophe Philliponneau, le directeur du Tipee : « Autrefois, on associait l’énergie au confort. Aujourd’hui, on veut montrer qu’en faisant des économies d’énergies, on peut aussi améliorer le confort. »

 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
56499
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !