Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme : les Charentes innovent une stratégie commune

24/01/2018 |

Guallic Guillot, Olivier Amblard, Stéphane Villain, Jean-Huvert Lelièvre lors de la présentation du logo touristique

« Infiniment Charentes ». C’est la marque, ou du moins le logo, qui ira désormais promouvoir les deux Charentes auprès des touristes de demain, en France et à l’étranger. « Infiniment » pour faire écho à l’abondance de l’offre touristique charentaise, « infiniment » pour l’attachement « forcément » porté au territoire, d’après Stéphane Villain, conseiller départemental de Charente-Maritime et tout nouveau président de Charentes Tourisme, aux côtés de son homologue charentais Jean-Hubert Lelièvre, président délégué : « 75% des touristes qui viennent chez nous une fois reviennent ».

Une marque issue de plusieurs mois de réflexion, voire de plusieurs années, car voilà longtemps que les deux Charentes envisagent et développent différents partenariats, notamment pour communiquer d’une même voix. « Pour la plupart des gens hors territoire, les deux Charentes sont une seule entité, ils ne font pas la distinction entre Charente-Maritime et Charente », analyse Olivier Amblard, ex directeur de Charente-Maritime Tourisme et actuel directeur général de Charentes Tourisme. Le 16 juin dernier, les cellules « tourisme » des deux Départements de Charente et de Charente-Maritime s’étaient donc réunies en assemblée générale dans le but de devenir une seule et même entité, Charentes Tourisme. Effective depuis le 1er janvier, la nouvelle agence territoriale a lancé ce 23 janvier cette nouvelle marque qui l’accompagne, « Infiniment Charentes », ainsi que ses deux sites internet, www.marque-charentes.com à destination des professionnels et www.infiniment-charentes.com pour les touristes, à partir de mars.

La campagne papier, c’est « has been »

« Aujourd’hui, on sait que 8 Français sur 10 se renseignent sur internet pour organiser leurs vacances et que plus de 50% des réservations se font en ligne», explique Guallic Guillot, directeur executif,« on observe également que les gens préfèrent réserver directement sur le site du prestataire ». Les agents de Charentes Tourisme ont donc planché sur un site permettant « un effet tunnel de l’information » : « l’objectif, c’est de les amener à réserver tout de suite après avoir obtenu les informations recherchées », en les emmenant notamment sur les sites des prestataires locaux. Charentes Tourisme a également travaillé sur une approche différente de l’information. « Aujourd’hui, les gens ne veulent plus qu’on leur fasse un descriptif simple du territoire et de ce qu’ils peuvent y trouver. Ils veulent une ambiance, un état d’esprit, qui va leur donner envie de venir », poursuit Stéphane Villain. Exit donc les vidéo promotionnelles standards type « guide touristique », place à l’effet « paillettes », aux images mobiles ou immobiles qui font voyager avant même d’y être… Charentes Tourisme ne compte d’ailleurs pas non plus communiquer via des campagnes « papier » type affichages 4x3 dans les grandes villes, jugées obsolètes. Les acteurs du tourisme auront en revanche accès à tous les logos et visuels à appliquer sur leurs supports de communication, pour mieux se vendre hors région sous l’ombrelle d’un territoire.

Un accompagnement des professionnels personnalisé gratuit… ou pas

Les professionnels du tourisme, mais également les collectivités locales et leur EPCI, pourront y trouver un certain nombre d’outils et de services pour les accompagner dans la promotion et le développement de leur(s) activité(s) : obtenir un label ou un classement, s’informer sur les tendances d’une saison, ou des statistiques de fréquentation d’un bassin de vie,etc – notamment à travers des fiches explicatives. L’agence proposera également 45 offres d’accompagnement personnalisées comme créer et/ou optimiser un site internet, développer une stratégie commerciale, passer au e-commerce, etc. Si un certain nombre sera gratuit, le prix moyen des formations s’échelonnera de 90€ la demi-journée à 150€ la journée. Malgré le financement de Charentes Tourisme par les deux Départements et recettes de diverses taxes (budget total de 5 950 600 € pour 2018), l’agence a tenu à ne pas rendre toutes ses formations gratuites pour se faire quelques recettes complémentaires et surtout pour ne pas « dévaloriser la valeur de l’offre ». Charentes Tourisme a également créé des « clubs » ou « cluster » par domaines d’activités dans lesquels les professionnels peuvent se retrouver, contre une adhésion annuelle allant de quelques dizaines à un millier d’euros. Charentes Tourisme s’est toutefois engagée à faire une réduction de 30% sur ses formations aux professionnels du tourisme basés dans les territoires les moins développés en la matière :la Charente Limousine, le bassin de La Rochefoucauld et de Ruffec, le sud Charente, le pays d’Aunis et la Saintonge dorée.

 Si la marque Infiniment Charentes va permettre de communiquer au plan national et dans quelques pays francophones et/ou limitrophes, Charentes Tourisme compte sur le partenariat du Comité Régional du Tourisme de la Nouvelle-Aquitaine pour s'offrir une visibilité à l'internationale... sous l'ombrelle de ses destinations phares comme Cognac et ses spiritueux, la façade Atlantique et ses plages, son tourisme vert et ses nombreuses vélo-routes. 

Coordonnées de Charentes Tourisme à destination des professionnels: pro@charentestourisme.com. Tel.05 46 31 76 38

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2713
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !