Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/02/19 : Charente : Frédérique Bredin, Présidente du CNC, se rendra au Pôle Image Magelis à Angoulême demain, pour aborder notamment les questions du crédit d’impôt international qui favorise les tournages de films étrangers en France.

17/02/19 : « Ça suffit » : La Fédération du P S de Gironde appelle à rejoindre le rassemblement contre l’antisémitisme du mardi 19 février à 19 heures, Place de la République à Bordeaux, dans le cadre de la déclinaison locale de l’appel national

16/02/19 : Quelques 2 à 3.000 personnes à Saint Vincent de Cosse en bord de Dordogne ce samedi en présence de nombreux maires et du président du département pour soutenir le contournement de Beynac dont les travaux sont suspendus après l'arrêt du Conseil d'Etat

16/02/19 : Charente : le rectorat a annoncé hier douze fermetures d'écoles et vingt trois fermetures de classes, particulièrement en milieu rural, pour la rentrée 2019. A Voulgezac/Plassac-Rouffiac, c'est carrément le groupe scolaire qui disparaît.

15/02/19 : La Rochelle : Réunion publique dans le cadre du grand débat national « Transition écologique, un devoir laïc, démocratique et citoyen » Salle de l’Oratoire, ce dimanche à 14h.

15/02/19 : Charente-Maritime : la mairie de Clavette, près de La Rochelle, organise un Grand Débat national sur le thème de la fiscalité, mardi 26 février à 19h à la salle des fêtes.

15/02/19 : La Rochelle : suite à un nouvel appel à manifestation sur les réseaux sociaux, non déclaré en préfecture, cette dernière a renforcé son dispositif de sécurité et réitéré son arrêté interdisant la vente et la détention de produits chimiques.

15/02/19 : Suite à une AG extraordinaire qui s’est tenue ce jour, le Frac Aquitaine change de nom. En référence à la dimension territoriale de ses missions et au nouveau bâtiment qu'il intégrera d'ici juin, il se nomme désormais Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA.

14/02/19 : Virginie Calmels a fait part de son retrait de la vie politique lors d'une réunion de la majorité municipale bordelaise ce jeudi 14 évrier et devrait renoncer à son mandat municipal concomitamment avec Alain Juppé début mars.

13/02/19 : Les artistes Benjamin Biolay et Melvil Poupaud se retrouvent sur la scène du théâtre Ducourneau d'Agen, vendredi 15 février à 20 h 30 pour présenter leur Songbook idéal.

13/02/19 : Contre la Réforme des lycées, les établissements de la Rive Droite se mobilisent, le jeudi 14 février, à 17h30. Depuis le lycée Elie Faure, direction les Iris puis le lycée Mauriac pour un rassemblement place Stalingrad.

13/02/19 : Le jeudi 21 février, O2 Radio organise une émission spéciale "Grand Débat National" en direct de 19h à 21h sur 91.3FM ou Facebook. L'émission s'articulera autour de trois thèmes : Fiscalité et dépenses publiques, Institutions et Transition écologique.

Juppé : une démission lourde de sens

Il a tourné la page entre émotion et lassitude...Emotion lorsque la voix s'est brisée à l'évocation du couple qu'il formait avec la ville, lassitude lorsqu'il a esquissé les raisons de fond qui l'ont décidé à ne pas briguer un mandat supplémentaire, le « mandat de trop » que l'on n'allait pas tarder à lui jeter à la figure. Oui, ce qui nous a semblé le plus révélateur du choix d'Alain Juppé de renoncer à se représenter et à accepter, en 24 heures, la proposition qu'on lui a faite, c'est ce sentiment que le combat n'en valait plus forcément la peine, en tout cas pas sur la place publique, dans un contexte où, il l'a souligné, l'esprit public « est devenu délétère ». Et de pointer la haine, la violence, les mensonges qui envahissent les réseaux sociaux et ces affirmations péremptoires sur le mode « élus tous pourris et élites stigmatisées »... D'aucuns railleront ces propos et, déjà, sans sourciller égrènent les moments les plus rudes d'un parcours politique, longtemps dévoué à Jacques Chirac. C'est tout juste s'il ne faudrait pas s'excuser, aujourd'hui, d'accorder un peu d'attention aux propos d'un homme de droite qui n'a jamais placé ses désaccords au-dessus des valeurs de la République. Un républicain qui a claqué la porte d'un parti qui n'a plus rien à voir, sous Wauquiez, avec ce qui fut naguère l'UMP, l'Union pour un mouvement populaire. Désormais tenu à un vrai devoir de réserve, dans quelques semaines, au sein du Conseil constitutionnel, il exprimera des points de vue dont on peut penser qu'ils ne seront pas inutiles à un président qui va devoir, justement, ouvrir le chantier des réformes institutionnelles.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/02/19 | L'actualité du Polar à La Machine à Lire le 22 février

    Lire

    Le polar sera encore à la fête cette semaine à La Machine à Lire... Le vendredi 22 à 20h La Machine à Polar se penchera sur les nouveautés, autour tout naturellement de Hervé Le Corre qui vient de publier «  Dans l'ombre du brasier », Yan Lespoux, enseignant et responsable d'un blog sur le roman noir (encoredunoir) et Olivier Pène, libraire à La Machine à Lire.

  • 16/02/19 | Landes : le Département refuse la carte scolaire

    Lire

    Le Comité Départemental de l'Éducation Nationale (CDEN) se tenait le 15 février à la Préfecture des Landes. Malgré les résultats positifs du partenariat entre la Région et le CDEN pour les transports, le Conseil départemental des Landes refuse de mettre en place la carte scolaire. Xavier Fortinon a dénoncé l'évolution de cette dernière, qui "fragilise l'équilibre du territoire". Le Président du Conseil départemental maintient toutefois la gratuité des transports scolaires.

  • 16/02/19 | La mort de Gérard Vandenbroucke

    Lire

    Réaction d'Alain Rousset après la mort de Gérard Vandenbroucke, 1° vice-président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : « De maire à président du Conseil régional du Limousin et de Limoges Métropole, il a offert sa vie à l'action publique et aux services des autres. À mes côtés, il fut un homme digne, amoureux de son territoire qu'il défendait avec conviction et passion. Je retiens aussi qu'il aimait rire, sourire et réfléchir. Preuve en est avec son salon du dessin de presse et d'humour à Saint-Just Le Martel dont il était si fier. Courageux, chaleureux, accessible, ardent défenseur de la liberté de la presse, tel était Gérard.»

  • 16/02/19 | Gilets Jaunes : la Région intervient

    Lire

    Un geste financier pour les commerçants. Dans un communiqué du 15 février, la Région annonce avoir débloqué une enveloppe de 2 millions d'euros à destinations des commerçants et artisans victime du mouvement des Gilets Jaunes. Le montant de l'aide sera compris entre 2.000 et 10.000 euros. D'après le Conseil régional, "les entreprises éligibles à ce soutien exceptionnel devront avoir constaté une baisse de leur exploitation d'au moins 30% par rapport aux années précédentes".

  • 15/02/19 | Royan : imaginez la plage du futur !

    Lire

    La Communauté d'Agglomération Royan Atlantique (CARA) organise un concours d'artistes amateurs. Ce dernier a pour thème "ma plage en 2040" et s'inscrit dans le cadre du plan plage territorial de l'agglomération. Toutes les formes d'art sont acceptées, du dessin à la sculpture en passant par la vidéo. La CARA souhaite prendre en compte la vision des citoyens dans sa politique d'aménagement du territoire. Les candidatures d'artistes sont à envoyer pour le 3 mai au siège de la collectivité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | La CCI Bayonne-Pays basque sur la bonne vague

31/01/2018 | Dans une conjoncture économique qui s'est améliorée, le président André Garreta a défini pour 2018 six axes stratégiques à destination des chefs d'entreprises et des élus.

Voeux Garreta CCI Bayonne

"Pour bien transformer l’essai, comme au rugby, nous avons pris le temps, en équipe, d’affiner notre stratégie durant ces derniers mois. Structurée autour de six orientations clés. Cette stratégie est celle de l’ensemble des collaborateurs de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour aider les entreprises et leurs dirigeants à piloter leur projet dans les domaines majeurs: l'innovation, le digital, les réseaux, les transferts de technologie, les formations ciblées, et le report modal."À la faveur d'une conjoncture économique qui reprend des couleurs, le capitaine de l"équipe CCI-Bayonne Pays basque.

Le teint hâlé par des indices économiques plus ensoleillés, oreillette et micro discret ceignant son visage, pour libérer le geste, méga prompteur au pied de la scène pour étouffer un oubli malvenu, le président de la CCI de Bayonne Pays basque André Garreta, devant un copieux parterre d'élus et de chefs d'entreprise a fait le show mardi soir.

Auparavant, en vedette anglaise, Arnaud Bergero du bureau d'études Gocdwill a rappelé les performances et l'attractivité du Pays basque sous l'impulsion de la Chambre consulaire mais aussi de la pertinence de ses cellules de formation et l'Estia son école d'ingénieurs et navire amiral, mais aussi des différents clusters véritables laboratoires. Pour conclure par ce chiffre stupéfiant: entre son environnement, sa population, l'ensemble de ses infrastructures et ses  économies pèse...214 milliards d'euros. (Rien que trois fois la capitalisation d'Airbus). NDLR.-Mais rappelons que le Pays basque n'est pas pour autant  à vendre...

Lui succédant, en vedette américaine, le nouveau directeur de la Chambre de commerce et d'industrie Franck Lavieille s'est présenté pour l'occasion. Il remplace Bernard Darretche qui aura  largement copiloté le vaisseau des Allées Marines.

Rappelons que territoire transfrontalier avec la Péninsule ibérique, situé au cœur  d'un des deux axes européens Nord Sud, le Pays basque compte 303 023 habitants, environ 45500 entreprises qui génèrent 144 000 emplois salariés. Sous le régime d'une gouvernance  unifiée sous forme d'une Communauté d'agglomération de 158 communes, deuxième bassin de population, sa Chambre de commerce et d'industrie représente 17 175 entreprises.

 Les six orientations stratégiques du président Garreta pour 2018

" Le premier axe de notre stratégie touche d'abord notre cœur de métier," celui de l'appui et du  développement économique. Cette mission est et sera largement tournée vers la proximité avec les entreprises, la simplification et l’égalité territoriale, a commencé par rappeler le président Garreta Il s'agira en outre de ''militer" pour garantir aux entreprises l'accès au réseau haut débit sur tout le Pays basque pour lutter contre les fractures sociales. Il s'agit d'autre part de donner aux prestations de la Chambre deAndré Garreta commerce et d'industrie en matière d'appui et d'accompagnement tous les moyens de communication afin que les entreprises et nos partenaires bénéficient des services et de l'expertise de la CCI. Pour cela, nous allons accélérer  la numérisation et l'offre de services en ligne notamment pour simplifier et faciliter la vide des entreprises. Notre priorité sera de favoriser la création et la transmission d'entreprise à travers des actions phare comme l'accueil et l'accompagnement des créateurs grâce aux solutions d'aide au démarrage  que nous proposons par l'intermédiaire de nos pépinières d'entreprises animées par Estia Entreprendre." (NDLR.- l'école d'ingénieurs installée sur la technopôle Izarbel à Bidart).
Ce socle posé, le président de la CCI a décliné les cinq autres orientations stratégiques:

2. Dynamiser les centres-villes et bourgs. — "il s'agira de proposer aux communes un contrat de progrès pour la mise en œuvre d'un plan de reconquête du commerce et des services pour que nos centres-villes fonctionnent, je le dis souvent, comme de véritables centres commerciaux à ciel ouvert. Nous allons aussi promouvoir une observation fine et permanente du marché et des besoins des clients, des mesures liées à l'accessibilité et à l'attractivité de la ville, afin de doter les centres-villes des mêmes  outils d'analyse et d'appui à la décision que les centre commerciaux. Comme nous continuerons à travailler avec les centre commerciaux."

3. accélérer le développement des PME par l'innovation.- "Il s'agit de traduire notre volonté de développement des PME par l'innovation, et notamment le déploiement de l'entreprise du futur. Il faut donc promouvoir, auprès de l'ensemble des entreprises, l'utilisation des technologies du numérique. Nous souhaitons améliorer la compétitivité des entreprises parla mise en œuvre des outils de l'industrie 4.0, que ce soit en automatisation, en robotisation, digitalisation et notre objectif est de permettre la relocalisation d'activités industrielles. Les accompagner vers la transition écologique, économe en matière première et en énergie, à travers trois priorités: la gestion des déchets, la transition énergétique et l'économie circulaire dont la première sera l'incitation aux circuits courts."

4.- Conquérir de nouveaux marchés et opportunités grâce à l'international et à la coopération transfrontalière. — "Nous continuerons à accompagner les 300 entreprises du Pays basque déjà exportatrices et nous chercherons à engager de nouvelles entreprises vers l'exportation. Pour réussir, nous nous appuierons sur la mutualisation des moyens avec les CCI d'Aquitaine et notamment CCI Internationnal qui offre aux entreprises du Pays basque, une équipe d'experts, un large réseau de partenaires à l'étranger, mais aussi une ofre de prestations largement adaptée. En tant que territoire transfrontalier, la création, il y a sept ans, de la CCI transfrontalière Bihartean avec la Camara de Commercio de Gizpucoa a été déterminante. Notre objectif est de faire émerger de nouveaux pôles transfrontaliers dans le domaine du tourisme, de l'agroalimentaire et de l'industrie. En élargissant la CCI transfrontalière à la Navarre nous donnerons également une nouvelle dimension  nos actions."

5.- L'accès à une formation de qualité pour les jeunes.- "Nous allons accompagner le développement de l'école d'ingénieur ESTIA pour en faire un des leaders dans le domaine de l'industrie du futur reconnu au niveau international. En poursuivant le déploiement de ses trois pôles (formation, recherche, et entrepreneuriat), et réussir sa consolidation avec la création de Estia 3 et atteindre les objectifs de 1000 élèves: 750 élèves ingénieurs, 100 master en formation continue, 100 Bachelors et 50 doctorants. Mais aussi  confirmer le potentiel et le succès de Kedge Bachelor Bayonne, pôle de formation initiale en management à forte  dimension internationale et digitale."

6.- Assurer le développement logistique et de transport. — "Il s'agit d'aménager une offre logistique compétitive autour du port de commerce de Bayonne en partenariat avec le Conseil régional Nouvelle Aquitaine. Nous allons donc impulser des actions commerciales performantes pour encourager les nouveaux projets et inverser durablement la courbe du trafic. Nous devons donc offrir des solutions au report modal notamment avec l'Opérateur Ferroviaire de proximité que nous avons créé il y a un peu plus d'un an. Pour ce qui concerne le port de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure, cinquième criée de France, en partenariat avec le Département, poursuivre les investissements de son développement. Comme favoriser aussi comme à Bayonne, l'accueil de bateaux de croisière afin d'accroître l'activité touristique du Pays basque.

 

Jean-René etchegaray et persos CCI

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4127
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !