Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La Charentaise obtient l’indication géographique protégée

26/03/2019 | L’Institut national de la propriété industrielle (INPI) vient d’homologuer la célèbre pantoufle charentaise « indication géographique protégée ».

Rondinaud

A partir du 29 mars, cette reconnaissance protégera l’activité de fabrication de la charentaise et la technique originelle du « cousu-retourné » ainsi que les 210 emplois de la filière textile concernée. Cette appellation sera désormais réservée aux seuls acteurs de la charentaise de Charente-Périgord, en raison de leur savoir-faire et de la spécificité de leurs produits. En garantissant l’authenticité du produit, l’indication géographique va permettre de mettre en valeur ce savoir-faire artisanal et de doter ses fabricants d’outils juridiques permettant de se protéger des tromperies et contrefaçons.

« On est ravi que le dossier aboutisse enfin », explique Stéphane Baleston, directeur général du groupe de la Manufacture Charentaise, qui rassemble les marques Rondinaud et Degorce. « Cela fait un an que l’on travaille dessus avec l’autre fabricant de charentaises SAS Fargeot et DM Productions (qui va bientôt en produire, ndlr). Ca n’a pas été simple de le faire accepter car le nom « charentaise » est aussi un nom commun ». L’INPI a finalement reconnu la Charentaise comme objet patrimonial à part entière, pour ses spécificités locales comme la technique du cousu retourné, la semelle en feutre tissé et sa fabrication artisanale dans la zone Charente-Périgord.

Pour la filière, l’IGP est davantage une « consécration pour les savoir-faire » de ses artisans qu’un véritable outil juridique pour lutter contre les copies. « Le risque de contrefaçon en lui-même est limité parce que la technique du cousu-retourné est très complexe », explique Stéphane Baleston, « On le voulait pas pour pouvoir embêter ceux qui voudraient en faire, mais pour pouvoir valoriser un produit original avec une esthétique spécifique, différente de ce qui se fait ailleurs. Elle va surtout nous permettre de renforcer notre image de produit français et haut de gamme à l’international ».

Les marques de Charentaises bénéficient déjà des certifications Made in France, Origine France ou du label Etablissement Patrimoine Vivant (EPV) pour Rondinaud, mais « l’IGP est encore bien plus sélectif dans ses critères d’attribution. La preuve, il n’y a que huit entreprises IGP. Et ce n’est pas rien de se faire une place aux côtés de la porcelaine de Limoges et des tapisseries d’Aubusson. Au niveau international, c'est une appellation qui apporte plus de visibilité », estime Stéphane Baleston. « Ca va nous permettre d’aller plus loin dans le repositionnement de nos charentaises sur le haut de gamme » - un virage qu’avait déjà abordé la maison Rondinaud deux ans plus tôt. Les manufactures porteuses du dossier IGP ont d’ailleurs prévu un logo commun pour se faire identifier du grand public. Mais ce ne sera pas pour tout de suite : un bureau indépendant devra d’abord faire un audit chez chaque fabricant demandant l’IGP, pour vérifier que tous le processus de production corresponde au cahier des charges de l’INPI.

 

Les Charentaises en chiffres :

>  5 manufactures réparties entre Charente et Périgord

>  300 000 paires de charentaises en « cousu-retourné » par an

>  un chiffre d’affaires global d’environ 5,2 millions d’euros pour l’année 2018, en hausse depuis dix ans.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Rondinaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
2613
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !