Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | La foire exposition de Périgueux donne le ton de la rentrée politique et économique

10/09/2018 | Tous les décideurs politiques et économiques du département étaient présents samedi lors de l'inauguration de la foire de Périgueux qui s'achève le 16 septembre.

De nombreux élus et acteurs locaux lors de l'inauguration

La 75 e édition de la foire exposition de Périgueux, qui se tient jusqu'au 16 septembre à Marsac sur l'Isle, est l'événement de la rentrée politique et économique. Le nombre d'exposants autour de 230 est stable avec une fidélisation à hauteur de 75 %. Comme tous les ans, l'inauguration est l'occasion pour les acteurs de la Dordogne de réaffirmer leurs priorités, d'exprimer ce qui ne va pas, d'aborder les questions de désenclavement routier et numérique. Du côté des entreprises, on assiste en Dordogne à une légère embellie, mais des difficultés de recrutement subsistent dans divers secteurs.

La foire exposition de Périgueux marque la vraie rentrée politique et économique en Dordogne se sont félicités tour à tour Christophe Fauvel, le président de la chambre de commerce et d'industrie et Delphine Khairallah, présidente de la commission du parc des expositions au sein  de la chambre consulaire. En Dordogne, la traditionnelle inauguration est l'occasion de faire le point sur les attentes des acteurs du territoire, souvent d'évoquer les revendications ou les sujets qui fâchent et bien sûr la tonalité de la situation économique.
"Il y a un an, de nombreux chefs d'entreprises étaient optimistes quant à la situation économique. Le premier semestre 2018 est beaucoup plus mitigé. Un quart des entreprises enregistre une hausse de leur chiffre d'affaires, la moitié affiche une stabilité. Ce sont surtout les entreprises  qui travaillent avec les particuliers qui souffrent. Celles qui travaillent avec des professionnels s'en sortent mieux. Concernant les secteurs géographiques, ce sont Périgueux et le Nontronnais qui enregistrent une meilleure activité," détaille Christophe Fauvel. Le président de la CCI est revenu sur les difficultés de recrutement qui touche tous les secteurs pas seulement la restauration et le bâtiment. En tant que président du Medef, il a plaidé pour une réforme de l'Unedic  "qui casse les codes" et qui doit instaurer un "vrai système incitatif" à ce que "les personnes privées d'emploi retrouvent le chemin du travail. Il faut faire bouger les lignes. On a une actualité en Dordogne, on recherche 400 vendangeurs et 300 cueilleurs de pommes et on n'arrive pas à compléter les effectifs."  "Le problème de recrutement ralentit la reprise économique."
Christophe Fauvel s'est une nouvelle fois insurgé sur les nouvelles coupes budgétaires de 400 millions d'euros étalées sur 4 ans prévues pour les chambres de commerce alors que la chambre de la Dordogne contribue à l'investissement numérique, participe financièrement au campus de la formation professionnelle de Boulazac, accompagne les entreprises. "Nous avons divisé par deux nos recettes fiscales en cinq ans. Pour le budget de la Dordogne, c'est une nouvelle ponction de 500 000 euros, malgré les promesses. Ce sont des actions en moins, une présence moins forte. Pourtant, nous continuerons à nous battre pour représenter au mieux les entreprises." En référence au projet de la loi Pacte qui incite les chambres de commerce à facturer davantage de prestations, la préfète a insisté sur le fait "que les chambres doivent faire évoluer leur modèle au-delà des économies."  Anne-Gaëlle Beaudouin Clerc, a communiqué des chiffres économiques plus satisfaisants : les entreprises périgourdines ont augmenté leur chiffre d'affaires de 3,8 % au premier semestre avec une hausse de l'investissement de 3,4 % et des exportations. Le taux de chômage diminue moins qu'au niveau national cependant. 

La question des routes ressurgit

La question des routes et du désenclavement routier a inévitablement surgi lors de cette inauguration. C'était inévitable alors que Germinal Peiro, président du Département a défendu auprès du gouvernement l'idée d'un barreau autoroutier entre Mussidan et Langon qui permettrait à la fois le désenclavement d'une partie de la Dordogne et le désengorgement de la métropole bordelaise. Christophe Fauvel voit dans son projet plutôt un abandon non avoué du doublement de la RN21 à deux fois deux voies, défendu depuis longtemps par des élus de tous bords et l'ensemble des acteurs locaux. Le président de la CCI voit dans cet aménagement de la RN 21,-  un vieux serpent de mer- , comme une des clefs du développement économique du territoire.  L'ancienne députée socialiste, représentante du conseil départemental, Colette Langlade a mis les points sur les I sur ce sujet en précisant que " le Département ne dit pas que l'idée de la mise à deux fois deux voies de la RN21 n'est pas pertinente. Simplement, ce n'est pas l'alpha et l'oméga de la politique de désenclavement. Il existe plusieurs options pour faire de la Dordogne un territoire attractif. Ce projet de barreau autoroutier est une oppportunité  de développement et peut créer de nouvelles zones  d'activité. Si on se contente d'attendre l'arrivée de la deux fois deux voies, j'ai peur qu'on passe à côté d'une belle opportunité."  Et la réponse est venue de son collègue vice président en charge des routes au Département  "On ne remet pas en cause l'aménagement de la RN 21, a confirmé Jacques Auzou.  Etre à 100 km de la métropole bordelaise, c'est un atout. Il serait bon d'en discuter rapidement avec Alain Juppé," poursuit Jacques Auzou. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2501
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !