Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/03/19 | Prix Aéronautique et Espace : les sélections approchent !

    Lire

    C'est la 17° édition du Prix Aéronautique et Espace Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier est à destination des collégiens et lycéens et tient à développer l'intérêt des jeunes vis-à-vis de cette industrie. Deux sélections sont organisées en Gironde, et pour la première fois, 20 collégiens de l'Entre-deux-Mers y participeront à Pellegrue le 21 mars prochain. Une deuxième sélection girondine est organisée le 28 mars pour les établissements bordelais. La finale aura lieu le 16 mai à Bordeaux.

  • 20/03/19 | Lot-et-Garonne : un débat sur l'Europe

    Lire

    "L'Europe sociale : rêve ou réalité"? Tel est l'objet de la conférence-débat organisée le 21 mars prochain à 18h30 dans le théâtre Comœdia à Marmande. Le maire de Marmande Daniel Benquet, Marie-Josée Fleury (responsable des affaires européennes CFDT) et Francesca Breuil, membre du réseau de conférencier TEAM Europe échangeront sur l'Europe sociale. La rencontre sera animée par Didier Delanis, Président de la Maison de l'Europe Lot-et-Garonne.

  • 20/03/19 | Escale du livre : deux lauréats dévoilés

    Lire

    Le salon du livre de Bordeaux se tiendra du 5 au 7 avril prochains. En attendant, les lauréats du Prix des lecteurs et du Prix des lecteurs Lycéens de l'Escale du Livre 2019 ont été dévoilés. Julia Kerninon, auteure de "Ma Dévotion" (ed. Rouergue), a été plébiscitée par les lecteurs de plusieurs médiathèques girondines. Les élèves de trois lycées bordelais ont récompensé "Frère d'âme" (ed. Seuil) de David Diop. Les visiteurs pourront rencontrer les deux lauréats pendant l'Escale du Livre.

  • 20/03/19 | Solidarité : St-Médard-en-Jalles engagée pour Haïti

    Lire

    La Nuit de l'eau 2019 a lieu le vendredi 22 mars à l'espace aquatique Hastignan de Saint-Médard-en-Jalles de 19h à 23h. La soirée solidaire est organisée par la Ville, l'ASSM Natation et Gymnastique et l'ASAP Subaquatique. Les bénéfices de la Nuit de l'eau 2019 seront versés à l'UNICEF au profit d'un programme d'accès à l'eau potable et à l'assainissement pour les enfants d'Haïti.

  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | « Les métiers de la fibre recrutent à plein et de suite »

26/10/2018 | En Nouvelle-Aquitaine, d'ici 2022, il faudrait mobiliser a minima entre 400 et 500 équivalents temps plein chaque année sur les métiers de la fibre.

Un poseur de fibre optique

Au niveau national, le déploiement de la fibre optique va mobiliser 22 000 emplois en 2021, dans un secteur qui en compte pour l'heure 10 000. En d'autres termes, la montée en puissance des chantiers, déjà enclenchés, nécessitera une moyenne de 3800 nouvelles prises de postes par an, tous métiers confondus, du bureau d'étude à l'installateur, en passant par le commercial. La région Nouvelle-Aquitaine qui n'échappe pas à ce besoin en recrutement annoncé, organisait à l'Hôtel de région, jeudi 25 octobre, et en partenariat avec Infranum (la Fédération des entreprises partenaires des territoires connectés) une journée dédiée à ces enjeux de formation, métiers et emplois en région, dans un secteur qui, pour certains de ces métiers, peine déjà à recruter.

En France, le plan national « Très Haut Débit pour tous » pose l'installation de 30 millions de prises THD d'ici 2022. En 2017, le territoire national en comptait 17 millions ; résultat d'une décennie de chantiers... C'est dire si les cadences doivent s'accélérer pour tenir l'objectif dans les 5 ans. Une accélération déjà à l'oeuvre signale Julien Delmouly, le Directeur général d'Infranum : « Dès 2018, les cadences ont augmenté de 40% et ce sera la même chose pour 2019. Il faut donc recruter dès maintenant et en masse ! Cela signifie qu'au niveau national il faut doubler le nombre d'emplois de la filière ». Autant dire, 3800 nouvelles prises de poste par an, et en 2021, qui marquera le pic de l'activité et des embauches, c'est plus de 7000 personnes qui devront être embauchées, estiment les études qu'il présente. « Et encore, c'est la fourchette basse », précise-t-il.
Des chiffres qui se répercutent évidement aussi en Nouvelle-Aquitaine, qui joue à plein la carte de l'équipement en très haut débit de son territoire. Selon Fabien Dulcire, directeur de l'Agence régionale pour l'orientation la formation et l'emploi, « les projections effectuées sur le territoire néo-aquitain révèlent le besoin de mobiliser à hauteur d’environ 3 000 emplois équivalent temps plein, entre 2018 et 2021 pour satisfaire aux nécessités en matière de couverture et de maintenance, soit a minima entre 400 et 500 emplois par an ». Et lors du pic de recrutement ce sont 700 personnes qui devront être embauchées dans l'année pour répondre aux besoins des chantiers néo-aquitains.

Parvenir à recruter
Mais si de tels chiffres semblent indiquer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, faut-il encore parvenir à d'une part à recruter et d'autre part à former à ces métiers, « même si tous les recrutements ne seront pas fait en externes préviennent », les deux responsables. Les recrutements externes représenteront un peu moins de la moitié des recrutements, le restant étant obtenu par la mobilité interne, le redéploiement de compétences, ou encore l'intérim. En cause, « l’inévitable baisse qui suivra la phase de fibrage. Ces profils spécialisés seront en partie à « transférer » lorsque les chantiers fibres seront déployés ».
Quoi qu'il en soit, le besoin de nouvelles têtes restera important, et de nombreux postes s'ouvriront sur le marché du travail. Au niveau national sera donc lancé en décembre une campagne de communication et d'information sur les besoins en recrutement existant dans les métiers de la fibre. Des métiers qui saisiront ainsi l'occasion de mieux se faire connaître, tel que piqueteur (relevé de terrain), soudeur ou monteur-raccordeur qui sont déjà à ce jour, en situation de tension face au manque de candidats... De la conception des réseaux en bureau d'études à la négociation avec les collectivités locales, la commercialisation des abonnements auprès des clients en passant par l'ensemble des métiers liés au travaux de fibrage (installation, pose, raccordement), les débouchés de l'amont à l'aval sont nombreux... et pose donc aussi la question des formations qui y correspondent, y compris pour pouvoir assurer les montées en compétences des salariés.

...et à former
En Nouvelle-Aquitaine, les responsables paraissent plutôt sereins sur le sujet. Que ce soit sur l'apprentissage, la formation initiale ou la formation continue dans le cadre du Programme Régional de Formation, la région semble plutôt bien dotée. « L'offre de formation est bien répartie sur le territoire, et tous les besoins en terme de compétences attendues sont couverts, note Fabien Dulcire. Pour autant à l'heure actuelle, au regard de la potentialité du marché, le volume des gens formés reste insuffisant ».
L'enjeu de la communication pour faire connaître les besoins d'embauches, les métiers et les formations qui les accompagnent dans ce secteur de la fibre est donc fort. La journée du 25 octobre, y a ainsi à sa manière contribué puisque y étaient particulièrement conviés, les prescripteurs et professionnels travaillant en relation avec des demandeurs d'emploi, des étudiants, des lycéens, et des personnes en reconversion ou en insertion. Des professionnels qui ont également pu échanger avec des organismes de formation et les entreprises qui chercheront (et cherchent déjà) les salariés de demain dans ces métiers de la fibre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Xavier Chambelland / CD 47

Partager sur Facebook
Vu par vous
3799
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !