Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.

11/10/18 : Venue de Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, le 12 octobre à Bordeaux, à l’invitation d’Alain Juppé, pour participer notamment à une consultation citoyenne sur les attentes des jeunes vis-à-vis de l’UE organisée par Kedge BS

11/10/18 : A Bordeaux, rassemblement pour le climat le 13 oct. à 14 h, place Pey-Berland. Débutant par une prise de parole, la mobilisation se poursuivra par la remise officielle du rapport du GIEC au Maire de Bordeaux et psdt de BM pour cheminer jusqu'à Darwin

11/10/18 : Du 19 au 29 octobre : prévention contre les AVC dans la Métropole bordelaise soit 1 000 prises de tension, 10 000 tensiomètres offerts, 8 conférences, sensibilisation sur les marchés, places publiques, galeries marchandes et dans le tram AVC.

11/10/18 : La Maison de l’Europe de Bordeaux organise une grande consultation citoyenne sur « Quel projet européen pour quelle unité européenne ? » le lundi 15 octobre à 19 h à la ME 1 place Jean Jaurès, à Bordeaux. Entrée gratuite.

11/10/18 : Tour de France : la fédération est venue visiter la Charente-Maritime il y a peu, annonce aujourd'hui le président du Département Dominique Bussereau. La Charente-Maritime saura si elle fait partie des étapes du tour 2019 mi-octobre...

11/10/18 : Dans les Landes, samedi 13 Octobre, un rassemblement, statique, est prévu à Dax dans le cadre de la Marche pour le climat de 10h30 à 13h, place Roger Ducos, devant la Cathédrale

10/10/18 : La Rochelle : Pierre Larrouturou donnera une conférence publique sur le Pacte Finance-climat 2020, mardi 16 octobre à 18h30 au Musée maritime.Inscriptions : climat.ocean@ville-larochelle.fr ou 05 46 28 03 00

09/10/18 : Le pont d'Aquitaine sera fermé dans les 2 sens de circulation pour des travaux de maintenance entre les échangeurs 2 et 4a de 21h à 6h les 10 et 11 octobre ainsi que le 12 de 22h jusqu'au 13 18h entre les sorties 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/10/18 | L’accès au numérique pour tous dans le Marmandais

    Lire

    Vendredi 12 octobre, le Conseil Territorial du Numérique (CTN) Garonne Guyenne Gascogne s’est réuni à Marmande pour aborder l’avancée du Plan Numérique Territorial et travailler des actions visant à l’accès au numérique pour tous. Et notamment en proposant un accompagnement individualisé assuré par un « aidant numérique » et des cours collectifs sur le numérique dans des lieux proches des habitants. A terme, une charte « Territoire d'action pour un numérique inclusif » verra le jour.

  • 15/10/18 | Conseil municipal à hauts risques ce soir à Biarritz

    Lire

    Ce soir lundi 15 octobre, le Conseil municipal se réunira avec une seule question à l'ordre du jour: le financement des travaux de l'Hôtel du Palais et son futur mode de gestion. Un sujet essentiel qui vise le patrimoine de la ville et son impact touristique et qui, en quelques mois, a créé un climat de haute tension parmi les élus de la ville impériale. Notamment le financement d'indispensables travaux dont le coût varie de 65 à 85 millions d'euros, le choix des partenaires mais aussi, tout simplement, l'avenir du contrôle du palace, aujourd'hui propriété de la ville.

  • 15/10/18 | Tailleur de pierre, un métier à découvrir à Limoges

    Lire

    Suite aux travaux de réhabilitation qui ont débuté en septembre au Jardin d’orsay, la Ville de Limoges, l’entreprise Blanchon et la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment proposent des démonstrations des métiers de taille de pierre et de maçonnerie tous les mercredis après-midi du 17 octobre jusqu’à la fin novembre de 14h à 17h. Ces démonstrations gratuites, commentées par des professionnels, s’adressent à tous et notamment aux jeunes souhaitant découvrir ces métiers.

  • 15/10/18 | Le rugby pour toutes avec l’UBB !

    Lire

    L’Union-Bordeaux-Bègles rencontre l’USAPerpignan, au stade Chaban-Delmas, dans le cadre de la Challenge Cup, le samedi 20 octobre à 19 h. A l’occasion d’Octobre rose, la mairie de Bordeaux invite les Bordelaises à venir assister à ce match. Invitations à retirer de 9 h 30 à 18 h du lundi au vendredi à l’Hôtel de ville (entrée 4). Seules les femmes pourront accéder au stade, munies de ce billet (un code est intégré au ticket).

  • 14/10/18 | Elus pour des "Assises départementales de la décentralisation"

    Lire

    Ils n'ont pas participé au rassemblement girondin mais considérant que "le débat sur le fonctionnement et le rôle des collectivités locales est légitime" et que "le modèle lyonnais ne peut s'appliquer à l'identique à la Gironde les conseillers départementaux Jacques Mangon, Agnès Verspuy, Xavier Loriaud, Géraldine Amouroux et Pierre Lothaire appellent à l'organisation d'"Assises départementales de la décentralisation" sous l’égide conjointe des Président de Bordeaux Métropole et du Conseil Départemental associant toutes les collectivités locales de Gironde pour "faire émerger un modèle girondin."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | TPME : l'activité repart en Nouvelle-Aquitaine

02/10/2018 | La Région présentait son bilan annuel de l’activité économique des TPME à La Rochelle le 1er octobre 2018

Illustration métiers de bouche

Les TPME, une force pour la région Nouvelle-Aquitaine ? Sans aucun doute, puisqu’elles constituent 42% des emplois salariés (soit 778 000 postes), avec 50 000 créations de nouvelles entreprises par an sur le territoire. Leur développement est même exponentiel, autant en terme de chiffre d’affaire que d’embauches, même si certains secteurs d’activités restent à la peine, quand d’autres sont simplement stables. Et les prévisions pour le dernier trimestre 2018 sont plutôt optimistes.

« Les territoires d’ex-Aquitaine et d’ex-Poitou-Charentes renouent avec des évolutions positives depuis 2016 », constatent Eric Stephan et Diego Ferrer, de l’organisme de gestion et d’analyse des données Cecogeb. « Les tendances au redressement se confirment pour les nouveaux départements néo-aquitains, avec un positionnement de leader des départements littoraux ». La Charente-Maritime, la Gironde, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques  affichent tous une croissance allant de +0,39% à +1%. Tirant également leur épingle du jeu, la Vienne (+54%), la Corrèze (+0,29%) et la Dordogne (+ 0,28%) se distinguent des autres territoires de l’intérieur des terres, qui connaissent eux un léger recul de l’activité, le plus fort déclin étant dans les Deux-Sèvres (-1,69%). A l’échelle des anciennes régions, l’Aquitaine a retrouvé un meilleur chiffre d’affaires en 2016 (+0,26%) et 2017 (+0,65%) qu’en 2013 et 2014. Idem pour le Poitou-Charentes qui remonte à + 42% de chiffre d’affaires global après avoir chuté de 2% en 2014. Seul le Limousin est encore à la peine et semble avoir du mal à se remettre de la crise, en restant en décroissance (-0,29%) même si elle reste moins forte que ces dernières années.

« Globalement, la Nouvelle-Aquitaine suit la tendance nationale », analyse Patrick Berger, le directeur régional de la Banque de France. Alors que le taux d’évolution du chiffre d’affaire en France était de -1% en 2014, il était de -1,8% sur le futur territoire néo-aquitain en 2014, pour atteindre les 0% en 2016 pendant que le pays est à +0,2%. La région talonne toujours de près l’évolution nationale en 2017, en augmentant de +5% son chiffre d’affaire global pendant que la France affiche + 1%. Une évolution qui se constate également au niveau du PIB de 2017: +2,5% au niveau hexagonal ; + 1,6% pour l’ALPC. Pour Patrick Berger, aucune raison que ce parallélisme s’arrête en 2018 : la croissance devrait donc freiner un peu pour se stabiliser, selon les prévisionnistes.

Regain d’activité dans les transports et le BTP

Illustration chantiers

Si l’on constate des disparités économiques entre les départements, il en existe aussi entre les secteurs d’activités. La preuve : les entreprises en difficulté représentent tout de même 13% des TPME de la région, contre 8% en croissance. Les secteurs souffrant le plus sont l’équipement de la personne et de la maison, tandis que le commerce de gros « reste fragile », avec une décroissance dépassant les 2%. Le domaine de l’industrie, de la fabrication et des supports subit également un sérieux coup de frein. Contre toute attente, ce sont les transports qui s’en sortent avec la plus belle croissance : +2,62% en 2017, et la tendance devrait se poursuivre en 2018. Sans surprise, le bâtiment et les travaux publics enregistrent un net regain d’activité (+1,68% en 2017), après avoir subi une chute d’un peu plus de 3% en 2014. Les activités agricoles et forestières reprennent également du poil de la bête (+1,89%), ainsi que l’automobile (+0,58%). Restent stables les services aux particuliers, le commerce de détail alimentaire, l’hôtellerie-restauration, la culture et les loisirs. Une tendance qui peut peut-être expliquer les 10% de défaillances d’entreprises en moins que d’habitude, enregistrés entre décembre 2017 et juin 2018.

Pas de quoi crier victoire pour autant. Si bon nombre d’entreprises affichaient leur intention d’embaucher début 2018, la plupart ont revu leurs ambitions à la baisse mi 2018. Eu cause, la crainte d’un avenir économique instable d’une part, la difficulté à trouver de la main d’œuvre qualifiée dans certains secteurs d’autre part. C’est le cas notamment dans le BTP et certaines industries de pointe, comme la construction navale. L’industrie qui annonçait ainsi des intentions d’embauches de +0,9% en janvier 2018 a finalement revu ses projections à +0,2% en juin.  Même scénario pour les transports, pourtant en pleine croissance, et les services, qui, malgré une hausse inattendue de l’activité et du chiffre d’affaires régional de +5,5%, n’a pas l’intention d’augmenter ses effectifs.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Archives Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2171
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !