Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/20 : Ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a accepté de parrainer la 36e édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arosteguy du 10 au 13 avril et placée sous le signe de l'Environnement. De nombreux invités dont Justine Dupont.

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/20 | Relance du projet de liaison routière entre La Rochelle et La Roche-sur-Yon

    Lire

    Les présidents et sénateurs des départements de Vendée et de Charente-Maritime ont rencontré ce jeudi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, rappeler les engagements de l'Etat pris par Vals en 2015 pour accompagner la création d'une nouvelle liaison autoroutière entre Fontenay le Comte et Rochefort. Djebbari a proposé d'étudier 2 options : un projet autoroutier ou un tracé reprenant prioritairement les itinéraires existants. Une réunion est prévue d'ici fin mars.

  • 25/01/20 | Niort : Jérome Baloge retourne en campagne.

    Lire

    Le maire Jérôme Baloge (PRG) a annoncé vendredi soir qu'il était candidat à sa succession aux prochaines municipales. Il dévoilera les grandes lignes de son projet dans un courrier à ses administrés et à travers des réunions publiques à partir de début février. Une inauguration de sa permanence est prévue ce mardi 28 janvier. Le 15 mars prochain, sa liste "Niort tous ensemble" affrontera dans les urnes une liste RN, une PS "Niort en +", une EELV "Niort Citoyenne, écologique et solidaire".

  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Métallurgie : Recrutement et attractivité toujours à cœur pour l'UIMM Adour Atlantique

28/06/2019 | Ce 27 juin, les industriels de l'UIMM Adour Atlantique (de Tarbes à la côte basque) se sont réunis pour leur assemblée générale à Mauléon.

AG UIMM Adour Atlantique 27/06/2019 à Mauléon

C'est à Mauléon-Licharre que l'UIMM Adour Atlantique a tenu jeudi 27 juin son assemblée générale. La petite cité ayant au nombre de ses atouts de se situer à mi-chemin entre capitale béarnaise et côte basque, et d'offrir un caractère industriel fort et diversifié, ne pouvant pas déplaire aux membres de l'UIMM. Une assemblée générale qui outre la présentation du rapport d'activité 2018 et les projets 2019, avait pour maître mot le recrutement, et avant lui, la capacité du secteur à attirer jeunes et moins jeunes pour travailler dans ses rangs. Deux axes évoqués à la fois par Ary Plagnol, Président de l'UIMM Adour Atlantique (et Dirigeant de Dassault Aviation à Anglet), et les différents intervenants de la matinée au cours de tables rondes et allocutions à l'image de celle d'Hubert Mongon, le délégué général de l'UIMM au niveau national.

Les choses ont été clairement annoncées par Ary Plagnol, le Président de l'UIMM Adour Atlantic, dès les premiers mots de son discours introductif. La question du recrutement des industriels de la métallurgie dont le département est particulièrement bien dotés (772 entreprises en 2018 pour 19 5252 salariés, soit 50% de l'emploi salarié industriel de l'Adour...) est « un enjeu majeur ». Trois raisons à cela, détaille le Président qui cédera son mandat en octobre prochain. D'abord « l'anticipation des départs en retraites des enfants du babyoom des années 70, ensuite la belle nouvelle de la reprise de marchés à nos grands concurrents que sont les pays low cost, et enfin une activité mondiale globalement en hausse ». Il faut donc des bras et des têtes, pour répondre à ce triple défi. En ce sens d'ailleurs Aruy Plagnol annonce la création « dès septembre » d'un pole emploi/recrutement au sein de l'UIMM locale « pour mieux répondre aux besoins des partenaires. Il faut que l'on se structure sur le sujet ». Un défi d'autant plus important au regard de la société et de l'économie qu' « 1 emploi industriel c'est 3 emplois induits » a-t-on rappelé à plusieurs reprises au cours de la matinée.

Président Ary Plagnol - AG UIMM Adour Atlantique 2019

"Nous n'avons plus le temps de perdre du temps!"

Un enjeu de taille qui doit être résolu « au plus vite », souligne à son tour Joël Mendez, délégué général UIMM Adour, lors d'une table ronde dédiée à cette question du recrutement. Et pour cause, les chiffres du Besoin en Main d'Oeuvre 2019 livrés par l'INSEE sont éloquents. « Au niveau de l'ex Aquitaine, on relève 3947 projets de recrutement dont près de 1000 dans les Pyrénées-Atlantiques, c'est 120 intentions de plus qu'en 2018 », détaille le responsable. Or le secteur qui s'est doté d'outils de formation performants sur l'ensemble de son territoire (dont dernièrement les sites de formation DEFI et DITECH inaugurés fin 2018 et début 2019 à Tarnos et à Lanne, près de Tarbes), fait face au paradoxe des secteurs en tension. « Nous cherchons des salariés, quand des chômeurs cherchent des emplois »... sans vraiment se trouver. Un paradoxe d'autant plus douloureux que « nous avons les plateaux techniques, nous avons les financements, et nous avons les formateurs... ne manque que les candidats à l'entrée », résume Joël Mendez.

Mais l'UIMM Adour atlantique, ne reste pas les bras croisés : une convention de partenariat vient d'être signée avec Pôle emploi pour une meilleure coordination entre l'expression et l'entente des besoins des entreprises et les capacités d'action de la structure. Globalement, l'élan de l'UIMM est de travailler en réseau autour de cette question du recrutement. « Nous n'avons plus le temps de perdre du temps, il faut travailler la main dans la main et oublier le travail en chapelles ! », encourage Joël Mendez. « Mais il faut aussi, même s'ils en sont de plus en plus conscients, que les chefs d'entreprises soient ouverts dans leur recrutement plus qu'aux compétences techniques, aux compétences "transférables", comme le travail en équipe, l'autonomie, la motivation, etc.. », prévient Thierry Lescure, Directeur de Pôle emploi Pyrénées-Atlantiques, qui rappelle par ailleurs que « 4 demandeurs d'emploi sur 10 vont aller sur des métiers qui n'ont rien à voir avec leur expérience passée, ni avec leur projet initial d'emploi ». « Ouvrir le champ des recrutements au-delà des diplômes et de l'expérience », c'est aussi le pari que retient Gisèle Lesca, directrice du GEIQ industrie « A lundi ! ». Un outil aussi au service des industriels puisque sa mission est de sélectionner, recruter, accompagner des candidats en formation, qui sont mis à la disposition des entreprises adhérentes.

Table ronde sur le recrutement - Ag UIMM 27/06/2019 à Mauléon-Licharre

Intensifier la communication sur l'attractivité
Mais au-delà du recrutement, c'est aussi sur l'orientation qu'il faut agir estime-telle. « Il faut se rapprocher des parents, faire découvrir les métiers aux famille, présenter les perspectives professionnelles aux élèves mais aussi à leurs professeurs ». D'autant que « c'est de l'emploi à la fois local et dans lequel on peut évoluer horizontalement et verticalement », insite Ary Plagnol. « Il faut le faire savoir ». Un sujet de la communication et de l'attractivité que le syndicat professionnel n'ignore pas, ou plus, et va aussi chercher à intensifier selon son président 64. En effet au bilan 2019, il affiche l'édition d'octobre 2018 d'Aéroadour (à Pau) et son tout nouveau pendant basque Anglet Aéro Atlantic (novembre 2018). Deux événements au succès notable (1350 visiteurs au total) qui vont être renforcés. « Aéroadour qui avait lieu tous les 2 ans va devenir un rendez-vous annuel, et Anglet Aéro Atlantic 2019 est déjà fixé au 27 et 28 septembre 2019. Ce Salon va être densifier sur la partie recrutement et attractivité et un Rafale Solo Dispay et la Patrouille de France seront présents », annonce Ary Plagnol. De quoi en effet attirer du monde !

Mais ce sujet de l'attractivité des métiers reste un défi d'autant plus difficile que depuis la crise de 2008, « vécue douloureusement », la métallurgie, d'ici et d'ailleurs en France, a fait le dos rond. « Pendant 10 ans nous avons perdu l'habitude de recruter, de communiquer. S'y remettre, c'est d'une complexité totale pour nos chefs d'entreprise qui n'ont pas des profils à ''descendre dans la rue'' pour expliquer qui nous sommes et ce que nous faisons » reconnaît volontiers Hubert Mongon, délégué général de l'UIMM. Car la situation décrite au niveau local est partagée au national. « Il y a 30% de refus de commandes à cause de compétences que l'on a pas », pointe-t-il mettant particulièrement en cause l'éducation nationale et sa relation au monde du travail et à l'emploi.

Par ailleurs, « la formation des demandeurs d'emploi doit être une priorité 110 000 recrutements par an sont attendu d'ici 2025 dans la métallurgie et 230 000 par an sur l'ensemble de l'industrie. Heureusement, l'apprentissage et la formation professionnelle sont peu à peu en train d'être réhabilitées... » ajoute-t-il louant au passage la réforme de l'apprentissage en cours. A celà s'ajoute, à l'initiative de l'UIMM nationale, des campagnes de pub télé et de recrutement sur internet qui par leur large visibilité travaillent largement à "réintégrer" l'industire dans l'esprit des français". Une opération séduction qui dervait se poursuivre et s'affiner au cours du second semestre 2019 et l'année 2020, annonce le responsable, bien conscient de l'urgence de la situation dans les situations.

Hubert Mongon Délegué général UIMM


Le label Territoires d'industrie ou "le réveil de l'industrie"
Si au total, la situation est encore (très) tendue, les acteurs se veulent optimistes, reconnaissant un certain retour de l'industrie dans les discours et l'environnement social et économique tant au niveau national que dans les territoires. Un « réveil de l'industrie », dira le vice-président de la région, Bernard Utthury. A ce propos l'assemblée général de mercredi a également été l'occasion d'évoquer la labellisation de l'ensemble du territoire couvert par l'UIMM Adour Atlantique par le label national « Territoires d'Industrie » ; c'est à dire tant sur le bassin de Tarbes-Pau-Lacq, que sur le Pays Basque, labellisé dans un second temps. Un dispositif qui se lance, alliant élus régionaux et chefs d'entreprise dans un travail de terrain pour entendre la parole des industriels sur leurs besoins de développement, afin de flécher au mieux dans ce sens, une enveloppe nationale de 13 Mds €. Un signe favorable de plus pour l'optimiste auto-déclaré, Ary Plagnol, que « le vent est en train de tourner pour l'industrie française ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : UIMM Adour Atlantique

Partager sur Facebook
Vu par vous
3354
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !