Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/02/20 | BOOST’CAMP : un concours qui s'adresse aux entrepreneurs

    Lire

    Bonne nouvelle pour les entrepreneurs engagés dans le développement durable, l’économie sociale et solidaire ou l’innovation d’usage ! Un concours organisé par Le Campement, pépinière de la Ville de Bordeaux installée à Darwin, va être lancé. Le principe ? Présenter un projet innovant et créateur d'emplois. A la clé du concours : 6 mois d'hébergement gratuit au Campement dès le 27 mars 2020. La réception des candidatures se fait du 3 mars au 13 mars prochain.

  • 17/02/20 | "Rendez-vous de la biodiversité" à Champagne-la-Noaille (19)

    Lire

    Le samedi 29 février à Champagnac-la-Noaille (19), la Maison de la Chasse et de la Nature accueillera l’événement « Rendez-vous de la biodiversité ». La Fédération Départementale des chasseurs de la Corrèze, le Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine et l’Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine proposeront une après-midi sur le thème des zones humides tout en appelant à leur préservation. Au programme de la journée, balades commentées et débats ! Plus d’informations : nouvelle-aquitaine.fr

  • 17/02/20 | Concours des vins de Bordeaux 2020 : 3 577 vins candidats

    Lire

    La 64ème édition du concours des vins de Bordeaux se tiendra cette année le samedi 18 avril. C’est plus de 1 000 viticulteurs, cavistes ou négociants qui ont proposé leurs vins pour cette nouvelle édition. 96 appellations au total tenteront leur chance, de toutes catégories (rouges, blancs, rosés…). Majoritairement des vins de Gironde (3 293), mais aussi de Dordogne (182), Lot-et-Garonne (54), et des Pyrénées-Atlantiques (28)… Les échantillons seront directement récupérés à la propriété par des représentants de la Chambre d'Agriculture de la Gironde, du 2 au 20 mars ; afin d’éviter toutes fraudes.

  • 17/02/20 | Charente: Opération zéro déchet

    Lire

    Selon une étude IPSOS, 1 français sur 3 jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture. Ces derniers finissent en bordure de terres agricoles et mettent des années à se décomposer. Pour soutenir les agriculteurs et la protection de la nature, la Filière Culture Raisonnée Contrôlée (CRC) organise en Charente du 23 au 28 mars prochain, un grand ramassage des déchets en bordure de champs. Une zone de collecte sera proposée aux participants et les déchets seront à apporter à la COOP de Mansle. Pour y participer rendez-vous sur ce site www.ramassons.com.

  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Pays basque: un climat économique bien orienté sauf pour les seniors

23/10/2019 | La CCI a établi son baromètre semestriel. Un nuage dans ce ciel bleu: l'emploi des seniors

CCI Bayonne Garreta 2019

André Garreta, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque a établi le baromètre du premier semestre. On y relève un certain optimisme des entrepreneurs, une baisse du taux de chômage mais paradoxalement, une hausse des demandeurs d’emploi dits seniors, c’est-à-dire âgés de plus de 45 ans. La CCI a décidé de prendre ce problème à bras-le-corps et a décidé d'accompagner cette catégorie d'âge pour rebondir professionnellement parlant en s'appuyant sur un Service à l'emploi de proximité (SPEP), afin d'aider à la reconversion des quinquas et les requinquer.

"Avec un climat d'affaires bon et bien orienté, les entreprises du Pays Basque investissent et continuent à s’adapter pour pérenniser leur compétitivité".  C'est en ces termes qu'André Garreta, (au centre sur notre photo) a présenté le baromètre Éco Pays Basque, le document relatif à la conjoncture économique du territoire. 3816 entreprises de Nouvelle-Aquitaine dont 415 entreprises du Pays Basque ont répondu à cette enquête portant sur les résultats du 1er semestre 2019 et réalisée au niveau de la CCI Bayonne-Pays basque.
"Le résultat des affaires est bon, voire très bon et quelque peu contrasté. Le plan de relance du gouvernement a joué sur le pouvoir d'achat et a donc dopé les entreprises du Pays basque qui ont investi et anticipent un avenir qui devrait être positif", a relevé en entrée le président Garreta.
Les chiffres parlent effectivement: 85% des chefs d'entreprise du Pays basque ont un avis favorable sur la conjoncture, soit 7 points de plus par rapport au trimestre précédent. Qu'illustre aussi le chiffre sur le solde immatriculations-radiations qui reste positif (+920).
Les effectifs du secteur privé au Pays basque affichent une évolution positive (+1,8%), supérieure aux tendances régionales (+1,6%) et nationale (+1,4%) dans tous les secteurs d'activité mais l'industrie se détache avec une croissance de 2,9%. La construction, à l'inverse, n'affiche qu'une légère croissance (+0,1%). En 2019, le Pays basque est le deuxième bassin d'emploi le plus recruteur de la région après Bordeaux. 46,3 % des projets d'embauche concernent  des emplois saisonniers, supérieurs à la moyenne régionale (44,5%). Et les quatre métiers les plus recherchés concernent évidemment l'hôtellerie et la restauration. Près d'1 projet de recrutement sur 2 est estimé difficile à pourvoir. En intention d'embauche, le taux a fait un bond de +9,6%.

Tendances de l'industrie au tourisme en passant par le commerce

Dans le domaine de la construction, avec 1377 logements commencés au Pays basque lors du premier semestre, le nombre de mises en chantier a diminué  de 5,7% par rapport à l'année précédente. Toutefois toutes les entreprises du secteur ont, a minima, maintenu le niveau de leur chiffre d’affaires et 40% ont connu une hausse. Dans l'industrie, la croissance est toujours de mise avec 40% d'entreprises qui ont développé leur chiffre d’affaires et enregistré de nouvelles commandes. 36% ont investi au premier semestre et 28% envisagent de le faire au second.
Question commerce le secteur est caractérisé par des situations très inégales: d'un côté plus de 35% des commerces ont un climat de chiffre d’affaires favorable et de l'autre un tiers des structures perdent en fréquentation et en chiffre d’affaires. La situation décline dans le commerce de périphérie et les affaires semblent plus favorables aux commerces de centre-ville grâce à une fréquentation soutenue.
Enfin, le bilan est mitigé pour le secteur tourisme. Des dégradations s'observent au niveau des ventes et des indicateurs financiers. Avec la période estivale, les perspectives étaient à la hausse et devaient se refaire une santé financière. Et le secteur touristique demeure très favorable à l'emploi et va poursuivre ses embauches.

Taux de chomage en baisse, demandeurs d'emplois seniors en hausse

Ce focus sur l’emploi marque une nouvelle étape positive illustrée par un taux de chômage de la zone d’emploi de Bayonne qui continue à baisser pour se stabiliser à 7,5 % de demandeurs d’emploi, il est à l'inverse, en hausse en particulier chez les personnes de 50 ans et plus, de +2.7% par rapport à 2018 et chez les femmes de + 1,1%. Or, il y a toujours des métiers comme l'aéronautique, la restauration et l'hôtellerie, et de manière croissante des métiers de services à la personne qui manquent de main-d’œuvre. "Il faut agir vite, insiste André Garreta, ces chiffres sont préoccupants. Je ne comprends pas que l'on ne s'intéresse pas plus aux seniors."
Seniors que le président de la CCI qualifie à partir de 45 ans et ne comprend pas le désintérêt que des entreprises éprouvent à leur égard. "C'est d'autant plus une erreur constate André Garetta qu'ils sont très motivés et très compétents. Il faut savoir compter sur leur expérience." Et le président de préciser que la CCI du Pays basque a joint le geste à la parole en embauchant un senior.
Le CCI, pour faire face à cette situation, appuyée par Annie Evene, directrice du Pôle étude du centre de formation PERF, souhaite aujourd’hui lancer un appel aux entreprises, aux partenaires institutionnels, et aux acteurs locaux de la reconversion et du retour à l’emploi. Le but?  Permettre à tous les séniors de 45 ans et plus, d’accéder, par un dispositif inclusif, unique et innovant, aux stages, formations et aides à la reconversion ainsi qu’à l’emploi de proximité. "On a des formations financées avec une offre pléthorique mais nous manquons de candidats car les informations ne sont pas maillées, regrettait-elle. Aujourd'hui les offres d'emploi qui sortent des plateformes ne marchent pas. Il faut accélérer le processus des candidatures spontanées." L'enjeu est de parvenir à bâtir un réseau qualifié et certifié capable d'un côté,  et les compétences de l'autre.
André Garreta  espère fédérer les énergies et les financements des collectivités et acteurs de l'économie pour que ce dispositif devienne pérenne. Cet enjeu sera notamment à l’honneur de l’événement « Réussir sa reconversion » organisé par le Service Public de l’Emploi de Proximité (SPEP) sur lequel s'appuie la CCI de Bayonne Pays basque, et ses partenaires, le 6 décembre à la Cité des Arts de Bayonne.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
4851
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !