Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Pays basque: un climat économique bien orienté sauf pour les seniors

23/10/2019 | La CCI a établi son baromètre semestriel. Un nuage dans ce ciel bleu: l'emploi des seniors

CCI Bayonne Garreta 2019

André Garreta, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bayonne-Pays basque a établi le baromètre du premier semestre. On y relève un certain optimisme des entrepreneurs, une baisse du taux de chômage mais paradoxalement, une hausse des demandeurs d’emploi dits seniors, c’est-à-dire âgés de plus de 45 ans. La CCI a décidé de prendre ce problème à bras-le-corps et a décidé d'accompagner cette catégorie d'âge pour rebondir professionnellement parlant en s'appuyant sur un Service à l'emploi de proximité (SPEP), afin d'aider à la reconversion des quinquas et les requinquer.

"Avec un climat d'affaires bon et bien orienté, les entreprises du Pays Basque investissent et continuent à s’adapter pour pérenniser leur compétitivité".  C'est en ces termes qu'André Garreta, (au centre sur notre photo) a présenté le baromètre Éco Pays Basque, le document relatif à la conjoncture économique du territoire. 3816 entreprises de Nouvelle-Aquitaine dont 415 entreprises du Pays Basque ont répondu à cette enquête portant sur les résultats du 1er semestre 2019 et réalisée au niveau de la CCI Bayonne-Pays basque.
"Le résultat des affaires est bon, voire très bon et quelque peu contrasté. Le plan de relance du gouvernement a joué sur le pouvoir d'achat et a donc dopé les entreprises du Pays basque qui ont investi et anticipent un avenir qui devrait être positif", a relevé en entrée le président Garreta.
Les chiffres parlent effectivement: 85% des chefs d'entreprise du Pays basque ont un avis favorable sur la conjoncture, soit 7 points de plus par rapport au trimestre précédent. Qu'illustre aussi le chiffre sur le solde immatriculations-radiations qui reste positif (+920).
Les effectifs du secteur privé au Pays basque affichent une évolution positive (+1,8%), supérieure aux tendances régionales (+1,6%) et nationale (+1,4%) dans tous les secteurs d'activité mais l'industrie se détache avec une croissance de 2,9%. La construction, à l'inverse, n'affiche qu'une légère croissance (+0,1%). En 2019, le Pays basque est le deuxième bassin d'emploi le plus recruteur de la région après Bordeaux. 46,3 % des projets d'embauche concernent  des emplois saisonniers, supérieurs à la moyenne régionale (44,5%). Et les quatre métiers les plus recherchés concernent évidemment l'hôtellerie et la restauration. Près d'1 projet de recrutement sur 2 est estimé difficile à pourvoir. En intention d'embauche, le taux a fait un bond de +9,6%.

Tendances de l'industrie au tourisme en passant par le commerce

Dans le domaine de la construction, avec 1377 logements commencés au Pays basque lors du premier semestre, le nombre de mises en chantier a diminué  de 5,7% par rapport à l'année précédente. Toutefois toutes les entreprises du secteur ont, a minima, maintenu le niveau de leur chiffre d’affaires et 40% ont connu une hausse. Dans l'industrie, la croissance est toujours de mise avec 40% d'entreprises qui ont développé leur chiffre d’affaires et enregistré de nouvelles commandes. 36% ont investi au premier semestre et 28% envisagent de le faire au second.
Question commerce le secteur est caractérisé par des situations très inégales: d'un côté plus de 35% des commerces ont un climat de chiffre d’affaires favorable et de l'autre un tiers des structures perdent en fréquentation et en chiffre d’affaires. La situation décline dans le commerce de périphérie et les affaires semblent plus favorables aux commerces de centre-ville grâce à une fréquentation soutenue.
Enfin, le bilan est mitigé pour le secteur tourisme. Des dégradations s'observent au niveau des ventes et des indicateurs financiers. Avec la période estivale, les perspectives étaient à la hausse et devaient se refaire une santé financière. Et le secteur touristique demeure très favorable à l'emploi et va poursuivre ses embauches.

Taux de chomage en baisse, demandeurs d'emplois seniors en hausse

Ce focus sur l’emploi marque une nouvelle étape positive illustrée par un taux de chômage de la zone d’emploi de Bayonne qui continue à baisser pour se stabiliser à 7,5 % de demandeurs d’emploi, il est à l'inverse, en hausse en particulier chez les personnes de 50 ans et plus, de +2.7% par rapport à 2018 et chez les femmes de + 1,1%. Or, il y a toujours des métiers comme l'aéronautique, la restauration et l'hôtellerie, et de manière croissante des métiers de services à la personne qui manquent de main-d’œuvre. "Il faut agir vite, insiste André Garreta, ces chiffres sont préoccupants. Je ne comprends pas que l'on ne s'intéresse pas plus aux seniors."
Seniors que le président de la CCI qualifie à partir de 45 ans et ne comprend pas le désintérêt que des entreprises éprouvent à leur égard. "C'est d'autant plus une erreur constate André Garetta qu'ils sont très motivés et très compétents. Il faut savoir compter sur leur expérience." Et le président de préciser que la CCI du Pays basque a joint le geste à la parole en embauchant un senior.
Le CCI, pour faire face à cette situation, appuyée par Annie Evene, directrice du Pôle étude du centre de formation PERF, souhaite aujourd’hui lancer un appel aux entreprises, aux partenaires institutionnels, et aux acteurs locaux de la reconversion et du retour à l’emploi. Le but?  Permettre à tous les séniors de 45 ans et plus, d’accéder, par un dispositif inclusif, unique et innovant, aux stages, formations et aides à la reconversion ainsi qu’à l’emploi de proximité. "On a des formations financées avec une offre pléthorique mais nous manquons de candidats car les informations ne sont pas maillées, regrettait-elle. Aujourd'hui les offres d'emploi qui sortent des plateformes ne marchent pas. Il faut accélérer le processus des candidatures spontanées." L'enjeu est de parvenir à bâtir un réseau qualifié et certifié capable d'un côté,  et les compétences de l'autre.
André Garreta  espère fédérer les énergies et les financements des collectivités et acteurs de l'économie pour que ce dispositif devienne pérenne. Cet enjeu sera notamment à l’honneur de l’événement « Réussir sa reconversion » organisé par le Service Public de l’Emploi de Proximité (SPEP) sur lequel s'appuie la CCI de Bayonne Pays basque, et ses partenaires, le 6 décembre à la Cité des Arts de Bayonne.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
7895
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !